Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/01/2012

Slow Food alerte sur la future Politique Agricole Commune

Pour Carlo Petrini, le président et fondateur de Slow Food,  « L’Europe a besoin d’une PAC forte, capable de relever avec succès les défis écologiques, sociaux et économiques qui nous attendent ». Alors que les discussions concernant la réforme de la PAC 2014 suivent leur cours, la publication en 19 langues européennes d’un document stratégique sur la réforme de la PAC a marqué le début de la campagne de Slow Food. En faveur d’une Politique Agricole Commune plus juste, plus écologique et plus démocratique, Afin d’inciter le réseau des communautés de la nourriture et les institutions à discuter, à tous les niveaux, dans chacun des 27 pays participants.

Ce document, Vers une Nouvelle Politique Agricole Commune, souligne les problèmes inhérents à notre système alimentaire et agricole actuel à l’égard de l’environnement, de la perte d’écosystèmes et de la disparition de la biodiversité. Elle a créé une distribution inéquitable de l’alimentation, qui voit une partie du monde souffrir de maladies liées à l’obésité et l’autre de malnutrition. En ce qui concerne les thèmes abordés par la PAC, Slow Food estime que l’accent devrait être mis sur deux éléments clés : les productions durables à petite échelle et les jeunes car seuls 7 % des fermiers européens ont moins de 35 ans. Plus d'info : cliquez ici


 

A noter : Slow Food est une association internationale à but non lucratif financée par ses membres, ainsi qu’un réseau mondial de femmes et d’hommes désirant améliorer la manière dont l’alimentation est produite, distribuée et consommée. Le réseau compte 100 000 membres autour du monde, répartis entre Conviviums et Communautés de la nourriture Terra Madre, et est présent dans l’ensemble des 27 pays de l’UE.

08/12/2011

Slow Food milite pour le Terra Madre Day

terra madre day,terra madre,slow food,carlo petrini

Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation

Par Christelle Zamora

Le fondateur du mouvement Slow Food - l'association fondée en 1989 compte désormais 100 000 adhérents -  Carlo Petrini ne se contente pas d'être gastronome, journaliste, il prône encore une économie locale, une diversité naturelle et le plaisir de bien manger. Selon le quotidien anglo-saxon The Gardian il serait le seul Italien à figurer parmi les "cinquantes personnes qui pourraient sauver le monde". Dans son denier ouvrage Terra Madre, il place l'alimentation au coeur des paradoxes de notre époque. Il fait du choix de la nourriture un acte politique et non plus seulement économique. Dans ce livre-manifeste, il édicte des idées et les manières d'accéder à un cercle vertueux de l'alimentation. On y apprend que Slow Food, l'Université des sciences gastronomiques italiennes et l'école Polytechnique de Milan travaillent à un projet qui entend redéfinir le rapport entre la ville et l'agriculture périurbaine. Qui privilégie les actions collectives comme nos Amap françaises. Le projet devrait être présenté à l'exposition Universelle de Millan d'ici 2015. Mais surtout, la présentation de cet ouvrage vient à point nommé pour le Terra Madre Day qui se déroule le samedi 10 décembre 2011 partout dans le monde.

"Terra Madre", aux éditions Alternatives, 2011 - 18 €.                        

terra madre day,terra madre,slow food,carlo petriniPour le Terra Madre Day -samedi 10 décembre- une action est menée aux Halles de Narbonne par le convivium* Slow Food "L'Aude à la bouche" avec les commerçants et artisans des Halles, pour encourager la connaissance de l'abeille, sentinelle de l'environnement et la consommation du miel de Narbonne.Le public est donc invité de 10h à 13h à venir goûter le miel. Aux côtés des bénévoles du convivium, deux apiculteurs (Pierre Carpentier et Denis Galabrun) seront présents vous faire déguster le miel de Narbonne, parler de leur travail (un produit, c'est d'abord une histoire d'hommes) et montrer comment utiliser le miel dans des recettes comme le pain d'épices. 

www.slowfood.com 

* les conviviums sont des groupes qui militent pour le sauvetage des produits en voie d'exctinction                                                                                    

25/02/2011

Réaction sur l'autorisation des huiles "désodorisées"

Slow Food déclare cette réglementation nocive pour les consommateurs et les producteurs honnêtes.

Un nouveau règlement communautaire qui entrera en vigueur au 1er avril autorise la vente d'huile sous la dénomination « extra-vierge » du moment qu'elle ne contient pas plus de 150mg/kg d'esters d'alkyle, des composés chimiques qui se forment dans les produits de mauvaise qualité. Les représentants de Slow Food s'insurgent contre ce règlement européen qu'ils estiment risqué. Dans un communiqué, Carlo Petrini, le président international de Slow Food juge que  "cette norme risque d'ouvrir grand les portes des marchés européens à des mélanges d'huiles de qualité douteuse." Sa déclaration s'appuie notamment sur le taux d'ester d'alkyle qui traduit l'état sanitaire des olives pressées. Pour ce défenseur des produits de qualité, la limite fixée par le réglement européen (150 mg/kg)  ne dissuade aucunement les producteurs de mélanger de l'huile extra-vierge avec un produit de qualité inférieure, comme une huile désodorisée à forte teneur en esters d'alkyle. Pour Slow Food, « une huile qui a besoin d'être désodorisée est une huile de mauvaise qualité. Il est inacceptable qu'un procédé chimique jusqu'à present interdit pour les huiles extra-vierges soit autorisé pour permettre à un produit modifié, que le consommateur ne sera pas capable de reconnaître en regardant l'étiquette, d'être mis sur le marché » a-t-il déclaré, ajoutant "qu'on ne peut pas protéger la qualité en portant un préjudice aussi grave à une catégorie de professionnels, les producteurs honnêtes d'huile d'olive extra-vierge, qui se trouvent déjà dans une situation difficile. La présence d'huiles désodorisées doit au moins être indiquée sur l'étiquette, en vertu du droit du consommateur à l'information et à la santé. » ChZ