Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/12/2016

Michel Kayser encensé par le Gault & Millau

Même s'il est habitué aux récompenses, Michel Kayser ne méprise pas les remises de prix, qui sont pour lui une façon de reconnaitre son travail. Installé à Garons près de Nîmes depuis plus de 30 ans, Michel Kayser préside aux destinées du restaurant Alexandre où il est titulaire de deux étoiles Michelin depuis 2007. Après avoir déjà été sacré en octobre dernier "Grande Table de l'année" lors des Trophées de la gastronomie et des vins organisée par les Toques Blanches lyonnaises, le chef gardois finit en beauté l'année avec le trophée de "Gault & Millau d'Or" de la région Sud-Ouest, remis lundi 12 décembre près de Toulouse. "Notez l'extrême soin apporté au jeu des textures (dès les amuse-bouche, fulgurants), le souci de la légèreté dans la consistance, la capacité de s'approprier et de redessiner les bases locales tout en créant de véritables coups gagnants, impressionnants de technique en la masquant savamment", explique dans son commentaire le Gault & Millau. On aurait pas dit mieux. Et c'est devant un cénacle très toqué au sein du restaurant 'En Marge' de Frank Renimel à Aureville, que Michel Kayser des mains de Marc Esquerré et du chef toulousain double étoilé Michel Sarran, a reçu avec plaisir cette reconnaissance. On serait tenté de dire "et maintenant, à quand la troisième étoile ??". DTR (Photos : Aurélio Rodriguez pour Midi Gourmand)

G&M Kayser.png

Crédit Photo - Aurélio Rodriguez.jpg

03/11/2016

Nîmes Toquée au cœur de Nîmes

Fin des vendanges ; moment idéal pour harmoniser les vins des Costières de Nîmes et les plats des chefs nîmois. Cette année, le festival épicurien Nîmes Toquée investit trois sites nouveaux comme l’hôtel Appart City de l’Esplanade, ou plus connus des nîmois comme l’hôtel Chouleur et la bodega Pablo Roméro. Tout commence vendredi soir 11 novembre avec un ‘incroyable room service’. Il suffit de réserver une suite à l’Appart City pour seulement 1Hh0 et attendre patiemment que les vignerons toquent à la porte pour vous proposer leurs vins accompagnés de quelques friandises sélectionnées par les étaliers des halles de Nîmes. Le tout assorti de surprises. Réservation obligatoire. Ce pass room service coûte 38€.
Samedi, les propositions se télescopent. A partir de 10h30 et jusqu’à 19h, direction l’hôtel Chouleur pour l’occasion renommée ‘Maison Toquée’. Les artistes se mêlent aux vignerons qui ont concocté des accords mets et vins. Après 19h, place à la fête en musique sur place. Pass Maison Toquée : 15€. Ce n’est tout : les restaurateurs nîmois se sont eux aussi investis pour Nîmes Toquée en préparant un pass ‘Tables Toquées’ avec deux formules bistronomie ou gastronomie autour des vins des Costières. Le pass Tables Toquées, pass dégustation inclus : 47€.
Dimanche, direction la bodega Pablo Roméro pour le pass Brunch à partir de 11h. Au programme surtout des viandes en présence des vignerons. Pass Brunch à 28€. Nîmes Toquée entend clôturer la saison en beauté au cœur de la ville que les Costières de Nîmes se sont choisies comme emblème.
Nîmes Toquée , de vendredi 11 au dimanche 13 novembre 2016 à Nîmes. Infos sur www.costieres-nimes.org

Capture d’écran 2016-11-03 à 17.59.11.png

19/11/2014

Les côtes du Rhône gardoises fêtent le primeur

Depuis 21 ans, la Balade du primeur, attire des dizaines de milliers de visiteurs dans les chais des vignerons associés à cet événement festif. Cette année, le rendez-vous est fixé le week-end des 22 et 23 novembre dans 17 caves, domaines et châteaux.
Organisée à Nîmes, une présentation de cette manifestation et une dégustation en primeur de quelques... primeurs a permis aux différents acteurs d'évoquer notamment son importance économique. « En 2013, ce sont 50.000 visiteurs qui sont venus profiter des différentes animations proposées, qu'elles soient gourmandes, artistiques voire sportives. Et ces gens que nous recevons ont acheté la bagatelle de 60.000 bouteilles en deux jours. Un volume important dont 20% seulement sont constitués de primeurs. Les vins de garde représentent donc 80% des achats effectués alors et attestent que cette manifestation est un atout essentiel de promotion », soulignait Alain David. Vigneron à Saint-Hilaire d'Ozilhan, il est également le président de la Balade du primeur.
Typicité retrouvée
Un vin nouveau dont Michel Hermet, président de l'Union de la sommellerie française, a souligné qu'il retrouvait cette année sa typicité de primeur. « Fruité, friand, il révèle des arômes de fruits rouges mais aussi de violette. Un vin auquel il faut donner une vraie chance au-delà des quelques jours où il fait l'actualité. Pour ma part, j'aime bien le retrouver quelques mois plus tard, autour de charcuterie mais aussi de plats comme la tête de veau, la daube de joue de bœuf ou bien encore le saucisson lyonnais aux lentilles du Puy. » Des primeurs bien nés dans des conditions météorologiques pourtant complexes cette année. « On semblait partis pour un millésime précoce et puis le mois de juillet a tout remis en cause et finalement nous avons récolté avec simplement une dizaine de jours d'avance, souligne Jean-François Assemat du Domaine Castel Oualou, à Roquemaure. Ensuite, il a fallu jongler entre les périodes de pluie qui ont marqué septembre et ne pas chercher à attendre la surmaturité. » Un vigneron qui signe un primeur a la robe beaucoup plus sombre que la majorité de ses confrères. Un assemblage de syrah,, grenache, cinsault et 10% de roussane.
Paris apprécie
En 2013, 2,5 millions de bouteilles de primeur avaient été mises sur le marché et le Gard représentait les 2/3 de la production. Si le marché est essentiellement régional, l'Ile de France avait tout de même absorbé 12 % des quantités mises en vente. Par ailleurs, entre 1.000 et 1.500 hectolitres trouveront place dans la grande distribution et chez les cavistes. Dans les côtes du Rhône, la récolte globale 2014 est en hausse avec des pointes à +30%. Ce qui devrait permettre de refaire du stock après deux millésimes aux volumes réduits. Programme complet sur www.labaladeduprimeur.com
Photo: Michel Hermet, le président de l'Union de la sommellerie française, aime laisser au primeur le temps de s'affirmer. (phot JB)

 

côtes du rhônes gardoises,michel hermet,balade du primeur,nîmes

 

 

 

 

19/03/2014

Midi Gourmand : le numéro de printemps en kiosque

En attendant sa sortie en kiosques à partir de vendredi 21 mars, voici en avant-première la Une du nouveau Midi Gourmand. Dossier spécial burgers de Toulouse à Nîmes, avec les avis de diététicien et spécialistes de l'alimentation, des recettes et les meilleurs adresses du grand Sud. A lire aussi avant Pâques, la sélection du Top 21 des meilleurs artisans-chocolatiers de la région, des portraits d'artisans, de chefs (Fabien Lefevbre à Béziers, Guillem Monier à Perpignan, Gérard Azoulay à Avignon) et les rubriques habituelles. A ne pas manquer non plus pour les fans du guide Michelin : en exclusivité Midi Gourmand a réalisé la cartographie des tous les étoilés du Grand Sud, région par région, de l'Aquitaine à PACA !

MG14.jpg

02/07/2013

Retour de l’équipe des escapades de Petitrenaud

 

jean-luc-petitrenaud-entoure-des-deux-patrons-du-skab-lors_618591_510x255.jpg

Moins d'un mois après l'enregistrement de l'émission de télévision Les Escapades de Petitrenaud à Nîmes, le chroniqueur de gastronomie Jean-Luc Petirenaud revient dans la cité des Antonin. Il enregistrera mercredi 3 juillet, à partir de 11 h son émission Les marchés de l'été, depuis les halles de Nîmes. 

14/12/2012

30 recettes de chefs dans le nouveau Midi Gourmand

 

 

En kiosque depuis vendredi 14 décembre, le numéro hiver 2012-13 de Midi Gourmand réserve une belle surprise : le magazine propose 30 recettes de fêtes élaborées par les 30 chefs étoilés de Languedoc-Roussillon et d'une partie de Midi-Pyrénées*.

De Sébastien Bras, 3 étoiles à Laguiole à  Gilles Goujon, 3 étoiles à Fontjoncouse, en passant par Lionel Giraud, 1 étoile à Narbonne, Frédéric Bacquié, 1 étoile à Collioure ou encore Charles Fontès, 1 étoile à Montpellier, ce sont donc les 30 chefs référencés au guide Michelin de la région et totalisant 37 étoiles au guide rouge, qui ont accepté d’offrir une recette aux lecteurs de Midi Gourmand allant des « nouilles de céleri, champignons du massif et jus à l’huile de truffe »  au « râble de lièvre rôti, cannelloni de cuisses en civet aux pommes du Vigan et confit de coings à la fève tonka ».

Le magazine propose bien sûr ses rubriques habituelles comme la recette pas à pas (le pavé de merlu de lige au lard du Bistrot 17 à Perpignan), l’escapade (au cœur de l’hôtel HP33 en Arles), un dossier sur la truffe entre le Lot, l’Aude et le Gard, la saga du macaron de la famille Cabiron, la sélection de 32 restaurants à découvrir entre Toulouse et la Camargue, l’interview épicurienne (Patrick Timsit, installé dans le Gard) ainsi qu’une visite au cœur des halles couvertes de Toulouse.

En vente en kiosque ou sur internet (www.midilibre.fr), Midi Gourmand est désormais disponible dans le Tarn, le Lot, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne.

COUV MG9 Midi LIbre - copie.jpg

Les 30 chefs sont : Cyril Attrazic, "Chez Camillou" à Aumont-Aubrac, Frédéric Bacquié, "La Balette" à Collioure, Jean-Marc Boyer, "Le Puits du Trésor" à Lastours, Sébastien Bras, "Bras" à Laguiole, Hervé Busset, "Le moulin de Cambelong" à Conques, Serge Chenet, "Entre vigne et garrigue" à Pujaut, Christophe Comes, "La Galinette" à Perpignan, Philippe Ducos, "Domaine d'Auriac" à Carcassonne, David Enjalran, "L'esprit du vin" à Albi, Fabien Fage, "Le prieuré" à Villeneuve-lès-Avignon, Nicole Fagegaltier, "Le vieux pont" à Belcastel, Jean-Luc Fau, "Goûts et couleurs" à Rodez, Charles Fontès, "La réserve Rimbaud" à Montpellier, Fabien Galibert, "La Bergerie" à Aragon, Gérald Garcia, "Chateau la Pomarède" à La Pomarède, Lionel Giraud, "La table de Saint-Crescent" à Narbonne, Gilles Goujon, "L'auberge du vieux puits" à Fontjoncouse, Michel Kayser, "Restaurant Alexandre" à Nîmes-Garons, Matthieu de Lauzun, "De Lauzun" à Gignac, Fabien Lefebvre, "Octopus" à Béziers, Anne Majourel, "La coquerie" à Sète, Daniel Minet, "L'ambrosia" à Pézens, Jérôme Nutile, "Le Castellas" à Collias, Patrick Olry, "L'ambassade" à Béziers, Jacques et Laurent Pourcel, "Le jardin des sens" à Montpellier, Franck Putelat, "Le parc" à Carcassonne, Jérôme Ryon, "La barbacane" à Carcassonne, Simon Scott, "Bistrot saveurs" à Castres, Michel Truchon, "Le sénéchal" à Sauveterre de Rouergue.

 

22/11/2012

Les Maîtres cuisiniers pour la Croix-Rouge (2)

C’est la cinquième année que de grands noms de la cuisine s’investissent au profit de la Croix-Rouge. Après la soirée de Montpellier le 21 novembre dernier, c’est à Nîmes qu’est organisée une soirée au bénéfice de l’association qui a sans cesse besoin de fonds pour des actions ponctuelles ou simplement racheter du matériel obsolète. Autour de Michel Kayser, chef 2 étoiles au Michelin avec son restaurant « Alexandre » à Nîmes-Garons et membre éminent de la confrérie des Maîtres Cuisiniers de France à l’origine de l’action, se sont rassemblés quelques-unes des meilleures fines lames de la restauration languedocienne. Serge Chenet d’« Entre vigne et garrigues », Claude Lambert de « La Tonnelle » aux Angles, Michel Receveur (président national des Disciples d’Escoffier) et quelques autres pour un diner d’exception. Autant de bonnes raisons de faire une bonne action.

Diner de gala Croix-Rouge à Nîmes – Hôtel Vatel, 140 rue Vatel, jeudi 29 novembre à partir de 19h. Les inscriptions sont ouvertes auprès de la Croix-Rouge. Tél. : 04 66 62 57 57 - Mail : réception@hotelvatel.com

affiche Nimes V2.jpg


 

 

 

 

10/10/2012

3ème édition de Nîmes Toquée

 

 

 

L’évènement Nîmes Toquée revient pour sa troisième édition le dimanche 25 novembre 2012. Le temps d’une journée, les œnophiles, armés de leur nécessaire à dégustation, découvriront Nîmes sous un jour nouveau. Au détour de haltes gastronomiques, les vignerons et négociants de l’AOC Costières de Nîmes proposeront une dégustation des vins de l’appellation dans des lieux atypiques ou emblématiques. 6 haltes gastronomiques préparées par de grands noms de la cuisine locale (Lisita, Wine Bar, Vincent Croizart, Plaisir des Halles, Imprévu) sont prévues au cœur des monuments emblématiques de la cité gardoise. À chaque étape, les vignerons de l’appellation proposeront aux participants de découvrir une sélection de leurs meilleures cuvées.

 

Départ de 11h00 à 14h00 - Nîmes (30)

58€ par personne

 


 

 

Infos : Vignerons des Costières de Nîmes - Tél. 04 66 36 96 20

www.costieres-nimes.org

 

25/06/2012

Pour l’été, Midi Gourmand raconte des salades !

UneMG653.jpgLe numéro 7 (Eté 2012) du trimestriel Midi Gourmand vient de paraître.  A la une, des salades de l’été réinterprétées par le chef étoilé Charles Fontès, du restaurant « La Réserve Rimbaud » de Montpellier qui propose cinq recettes, analysées et décortiquées par le médecin nutritionniste Laurent Chevallier.
A lire également un reportage sur un pêcheur de tellines au Grau du Roi, une incursion au sein du monastère orthodoxe de Solan où l’on produit du vin, une journée au pied des cerisiers à Céret ou encore une échappée dans l’atelier de fabrication de macarons d’un pâtissier de Narbonne !

Eté oblige, Midi Gourmand propose une sélection de rosés de la région, ainsi qu’un petit panel des huiles d’olive d’ici ! Enfin cerise sur le gâteau, c’est le chanteur on ne peut plus gourmand Pierre Perret, qui répond aux questions de l’interview épicurienne.

Petite nouveauté estivale, en plus du magazine est offert un mini-Midi Gourmand de 64 pages consacré au meilleur des produits de l’Aveyron, avec également quelques portraits de ceux qui font vivre ce département. Autant d’articles à déguster sans modération !


 

09/04/2012

Nîmes à l'heure de la street food

Entre resto rapide et ambition locavore, Arlette Chavanieu retrouve avec ses associés la rue Jean Reboul non loin des arènes de Nîmes, où était installée son agence de presse. Mais c’était une autre vie. Désormais elle nourrit son public de mets de grand-mère. Et en créant "l’Econome", la restauration rapide prend un sérieux coup de jeune franchement français, franchement bonne femme, franchement tendance. Alors bien sûr, tout est à emporter, mais dans des conditions très particulières : tout se combine autour de la pomme de terre cuite au four sans matière grasse et se décline en 7 formules de 3,50 à 8,50 euros. L’objectif est de satisfaire tous les goûts et tous les appétits. La pomme de terre peut donc être accompagnée de salades, de légumes et de différentes sauces au gré des saisons et du marché. Les produits sont français ou alter mondialiste comme l’eau EARTH Water, une société qui annonce reverser 100% de ses bénéfices au WFP/PAM (Programme Alimentaire mondial des Nations Unies). Mais ce n’est pas tout. Les couverts sont en bois, la gamelle à emporter est fabriquée à partir de papier de pulpe de canne à sucre. Mais avec Arlette, il faut compter aussi sur des quantités généreuses, assorties de qualité culinaire.  DJ-M

 

 

"L’Econome", restauration à emporter, 3 rue Jean Reboul, Nîmes. Ouvert du lundi au samedi.

 

16/03/2012

Les recettes de la mer à bord du nouveau Midi Gourmand !

Midi Gourmand, 136 pages, la mer dans votre cuisine, sète, frontignan, la rouille de cigale, la macaronade, Christelle ZamoraLe numéro 6 du trimestriel Midi Gourmand vient de paraître. Ce magazine aux accents du Sud couvrant le Languedoc-Roussillon, l'Aveyron et la Provence, a décidé pour le printemps de mettre en avant la mer Méditerranée. D’Olivier Azaïs, petit pêcheur de seiche à Frontignan, à une visite chez Jean-Luc Rabanel, deux étoiles en Arles, en passant par Anne Majourel, nouvellement installée à La Coquerie à Sète, la cuisine de la mer est la colonne vertébrale de cette nouvelle édition. Au-delà de cette balade culinaire, Midi Gourmand s’est également intéressé aux nouveaux promus de l’édition 2012 du guide Michelin et notamment à Franck Putelat, qui accroche une deuxième étoile à son établissement de Carcassonne. L’édition printanière est aussi l’occasion de s’inviter chez l’auteur compositeur et chanteuse Marie-Paule Belle qui vient de poser ses valises à Cabestany dans les Pyrénées-Orientales, et d’effectuer une plongée parmi les conquérants de la foodsphère, afin de mettre un coup de projecteur sur des bloggeurs culinaires très actuels qu’il soit de notre région ou d’ailleurs, car le sujet dépasse les frontières. Enfin, période électorale oblige, le célèbre chroniqueur politique Alain Duhamel, qui depuis quarante-cinq ans passe une partie de ses vacances à Monoblet dans le Gard, a accepté de dévoiler les dessous de ses déjeuners avec les leaders politiques de l’Hexagone !

01/12/2011

Chronique des Restos

Vent nouveau au restaurant de l’hôtel Imperator à Nîmes

 

hôtel imperator,nimes,thierry plaideau,david ponge,tea timeLe restaurant gastronomique de l’hôtel Imperator enrichit son équipe de trois professionnels dont un nouveau jeune directeur en la personne de Quentin Vidor, et d’une nouvelle carte automne-hiver complétées d’une offre de belles rencontres à l’heure du thé.

 

Depuis quelques mois déjà, Thierry Plaideau est le nouveau chef de cuisine, de restaurant de l’hôtel Imperator. Le parcours de ce cuisinier voyageur est jalonné de saveurs des quatre coins du monde pour avoir travaillé dans de beaux établissements dont l’hôtel de la Poste à hôtel imperator,nimes,thierry plaideau,david ponge,tea timeBeaune, La mère Vittet à Lyon (1*) puis Paul Bocuse (3***).  Grâce à ses voyages où il a travaillé aux côtés de grands cuisiniers tels Bernard Paquet au Hyatt Regency à Tahiti (1*), Jean Sabine à La Grande Cascade à Paris (2**) et Jacques Sénéchal au restaurant Les célébrités (2**) de l’hôtel Nikko ; il entend désormais proposer un voyage gustatif entre produits traditionnels et saveurs d’ici et d’ailleurs à Nîmes.  Quant à la carte des desserts, elle est confiée depuis juin 2011 à David Ponge, gardois d’origine et de cœur ex des établissement parisiens : Le Divellec, Fauchon, L’Apicius.

 

La carte automne-hiver imaginée par la nouvelle équipe met à l’honneur les produits de saison (champignons, coquilles Saint Jacques, turbot…) et ceux de la chasse (faisan, lièvre…). La cuisine du Chef Thierry Plaideau fait  place aux produits locaux comme les oignons doux des Cévennes, les volailles des Halles de Nîmes ou encore le carré d’agneau des Alpilles, un classique du Chef.

 

 "Tea Time" les vendredis, samedis et dimanches

 

Dès le mois de Décembre, l’hôtel Imperator proposera tous les vendredis, samedis et dimanches, de 14 heures à 18 heures, une pause "Tea Time".  

 

Hôtel IMPERATOR Concorde ****

Quai de la Fontaine - 30900 Nîmes

Tél. 04 66 21 90 30

24/11/2011

Balade gastronomique à Nîmes

Visuel A4_NIMES TOQUEE 2011.jpgDimanche 27 novembre, Nîmes Toquéé, une balade gastronomique organisée comme une déambulation gourmande dans la ville met les saveurs locales à l'honneur pour la deuxième année. Au coeur de la cité antique, vignerons et négociants de l'AOC Corbières accueilleront les visiteurs pour un parcours gourmand dans la ville. Dès 11 heures, les gourmets partiront à la découverte des monuments architecturaux de la ville tout en dégustant mets et vins au fil de 6 haltes. Le menu est signé des chefs locaux, dont Le Lisita (Olivier Douet), Le Wine Bar (Michel Hermet), Vincent Croizart, Plaisir des Halles, Imprévu. A chaque étape, une dégustation sera proposée au cour d'une journée à la fois antique et taurine. 

Il vous en coûtera 58 € par personne, sur réservations.

Tél. 04 66 36 96 20 - www.costieres-nimes.org

21/11/2011

L'amande dans tous ses états

amandes, william TruffyLe samedi 26 et le dimanche 27 novembre 2011, l'amande se fête à la Maison de l'amande de Garons près de Nîmes, dans le Gard. Une occasion de découvrir les confiseries, bonbons et autre produits à base d'amandes que la Maison de l'Amande propose à la vente. Dragées, chocolats enrobés, calissons, olives de Provence au chocolat y sont commercialisés au détail. A découvrir également, Amandise, une gamme d'amandes apéritives salées et sucrées aromatisé au piment d'Espelette, aux herbes de Provence, à la figue, à la fève de cacao, au citron ou à la framboise. Une création de la coopérative Sud Amandes. ChZ

Une visite à ne pas manquer.

Maison de l'amande, Chemin de la Courbade 30128 Garons

Tél. 04 66 70 21 87

Photo : William Truffy

29/11/2010

Leçon de piano à six mains

UneMG.JPG Michel Kayser, Jérôme Nutile, Laurent Pourcel, sont les seuls chefs deux étoiles du Languedoc-Roussillon. Il se livrent pour Midi Gourmand à un duel en cuisine. Un événement.
Nous avons donc réuni ces trois chefs de la gastronomie régionale qui à eux seuls totalisent six étoiles, pour concevoir un menu de fête et échanger sur leur conception de la cuisine. Une rencontre, un défi, avec au final trois créations culinaires. La rencontre s'est déroulée à mi-chemin de Collias et de Montpellier, dans les cuisines de Michel Kayser, à Nîmes-Garons, une belle matinée d'octobre alors que la brigade du restaurant Alexandre travaillait comme à l'ordinaire pour préparer le service du déjeuner. Tous trois réaliseront de concert une déclinaison autour du foie gras. De quoi vous proposer un repas de fête hors norme. DTR