Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2012

Laguiole n'a pas le droit à son nom

 

Le village aveyronnais de Laguiole  a résolu de se débaptiser symboliquement pour dénoncer un jugement qui l'empêche de se réapproprier son nom et permet à un entrepreneur de s'en servir pour vendre des couteaux ou des barbecues fabriqués partout, sauf à Laguiole.Le maire démontera mercredi 19 septembre, le panneau qui signale l'entrée de la petite localité de l'Aubrac, qui a donné son nom au couteau mondialement connu.
"Puisque le nom ne nous appartient plus, on l'enlève", explique Vincent Alazard. Il a le soutien des grands noms de la commune de 1.300 habitants, comme les chefs triple étoilés Michel et Sébastien Bras, le coutelier La Forge de Laguiole et le fromager Coopérative Jeune Montagne. La commune de l'Aubrac est sous le choc depuis qu'elle a appris la semaine passée avoir perdu une nouvelle bataille contre Gilbert Szajner pour récupérer l'usage de son nom. Gilbert Szajner, un particulier du Val-de-Marne, a déposé en 1993 la marque Laguiole pour désigner non seulement de la coutellerie mais aussi du linge de maison, des vêtements, des briquets ou des barbecues. Contre redevance, il accorde des licences à des entreprises françaises et étrangères qui peuvent commercialiser sous ce nom des produits d'importation, de piètre qualité. La commune a demandé au tribunal de grande instance de Paris de prononcer la nullité des marques. Elle dénonce l'instrumentalisation du nom pour induire en erreur les consommateurs sur l'origine des produits. Privée de la possibilité d'utiliser son nom comme elle l'entend, elle accuse Gilbert Szajner de "parasitisme" économique.
Le tribunal a estimé lui que la notoriété du village n'est pas établie. S'il est connu, c'est plutôt par des couteaux dont le nom est devenu générique et qui ne sont pas fabriqués exclusivement sur son territoire. La commune n'est donc "pas fondée à invoquer une atteinte à son nom, à son image et à sa renommée".
Né au XIXe siècle, le couteau frappé d'une abeille a fait la renommée de Laguiole avant que la Première Guerre mondiale ne sonne le glas de l'activité. Après 1945, le couteau a été fabriqué à Thiers (Puy-de-Dôme), puis beaucoup plus loin, au Pakistan ou en Chine. Ce n'est que dans les années 1980 que la coutellerie est revenue à Laguiole sous l'impulsion d'élus du cru avec la création de La Forge, dans un bâtiment dessiné par Philippe Starck. Le conseil municipal spécialement réuni s'est dit favorable à un appel du jugement. Le maire a, lui, écrit au président François Hollande pour l'interpeller sur "une situation inique" où des "noms de villes ou villages peuvent devenir propriété de groupes industriels, de la grande distribution ou d'ailleurs, tant français qu'étrangers".
Les entrepreneurs locaux comme Thierry Moysset, gérant de la Forge de Laguiole, voudraient pouvoir se diversifier. "On ne veut pas s'approprier le mot Laguiole, on veut juste qu'on ne nous interdise pas d'utiliser le nom de notre village", dit le patron du premier coutelier du village. Il ne peut pas mettre le mot "Laguiole" sur le moulin à poivre qu'il veut fabriquer localement. "Sur ce moulin, je suis en contrefaçon. Je n'ai pas le droit d'écrire Forge de Laguiole. (Photo : W.Truffy)

FORGE DE LAGUIOLE070.JPG

12/02/2012

Sur "Les Traces" du fromage Laguiole et de l'Aligot

affichelaguiole.jpgPour la 26ème édition, le 11 mars prochain, le départ de la randonnée "Les Traces" sera donné aux stations de ski du Bouyssou à Laguiole et de Brameloup pour deux circuits de randonnées respectivement de 20 et 17 kilomètres. Les organisateurs l'ont annoncé lors d'une conférence de presse le vendredi 20 janvier. Désormais, le Syndicat de défense et de promotion de Laguiole AOC intervient dans l'organisation de cette journée de randonnée à ski, à pied ou à raquettes selon les conditions météorologiques sur les Traces du fromage de Laguiole AOP et de l'Aligot de l'Aubrac, ce jour-là. André Valadier, président du syndicat de l'AOP Laguiole, a souligné que : "Cet itinéraire retrace ce qu'a été la vie et le parcours des hommes de l'Aubrac, lequel prend ses origines il y a 8 siècles. Un parcours dans lequel, il faut voir une véritable rétrospective." Les deux tracés mis en place pour cette édition 2012 conduiront le public dans des burons, un public sportif encadré par 200 bénévoles. A l'heure du déjeuner, un repas traditionnel sera servi au Royal Aubrac, et cette année des animations sont mises en place car l'appellation Laguiole DSC04518.JPGfête ses 50 ans. Une mini-ferme AOC Laguiole et Aubrac attendra les participants avec des veaux, des éleveurs et un jeu de questions-réponses pour intéresser le public à la production de fromage Laguiole et de l'Aligot de l'Aubrac. Pour André Valadier, il ne fait aucun doute que cette manifestation " fait le lien avec l'histoire des fromages de l'Aubrac et conduit la consommateur vers la vérité du produit l'incluant de fait dans une démarche plus militante. Une compréhension mutuelle dont l'agriculture ne peut plus faire l'économie notamment au regard de l'avenir de son territoire." Parmi les points forts de cette journée, un repas traditionnel, un bon encadrement, une volonté d'améliorer à la fois l'accueil et le confort des participants. Des mesures plus écologistes ont été prises pour cette nouvelle édition par les organisateurs comme la création d'un gobelet à l'éffigie des Traces. Christelle Zamora

Légende photo : de gauche à droite, André Valadier président du syndicat Laguiole AOP, Jean-Claude Fontanier président des communautés de commune Aubrac-Laguiole, Vincent Lazard maire de Laguiole, Christian Miquel du syndicat AOP Laguiole et Séverine Dijols Valenq, directrice de l'Office de Tourisme de Laguiole.

Plus d'informations : bulletind'inscription.pdf et reglement.pdf

Site de l'office de Tourisme du canton de Laguiole : www.laguiole-aubrac.com et La recette de l'Aligot

Le fromage AOC Laguiole vient de fêter ses 50 ans, regardez le reportage de France 3 à propos de cet événement :

L'Aubrac c'est aussi l'Aligot, ci-dessous la truffade :

 Vous ne connaissez pas la station de Laguiole, regardez plutôt ce reportage de France 3 du 24 décembre 2011 :