Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/03/2016

Fin de (première) partie pour les Pourcel

jardin des sens,pourcel,gastronomie,chefs

Le 27 mars prochain, le 'Jardin' sera désormais suspendu. A cette date, Le Jardin des Sens, le fameux restaurant montpelliérain de Jacques et Laurent Pourcel ouvert voilà 28 ans et qui a touché le firmament de la gastronomie française et internationale, sera fermé avenue Saint-Lazare. Mais les jumeaux, qui furent les plus jeunes triples étoilés du guide Michelin et sont à peine quinquagénaires, n'ont pas pour autant raccroché la spatule : tel un Phénix, le Jardin des Sens - seulement suspendu donc - renaitra sous une forme plus cosy d'ici trois ans au centre de Montpellier, dans un immeuble historique place de la Canourgue. D'ici là, Jacques et Laurent Pourcel vont célébrer dignement la fin de cette première étape, avec une semaine de clôture exceptionnelle baptisée "Réunion de famille de chefs" entre le 21 et le 26 mars 2016 au Jardin des Sens. "je pense que ce sera assez émouvant", avoue Jacques Pourcel.  Des chefs venus de onze pays et vingt destinations différentes vont faire le déplacement pour revenir là où ils ont souvent débuter. Franck Renimel, Olivier Bontemps, Romain Salamone, Alain Caron, Julien Lavigne, Joris Bidjendijk, Cyril Lignac et de nombreux autres sont au programme, pour des menus d'exception. Pour finir en beauté, le Jardin des Sens propose donc une fermeture en quatre temps :

- Les diners des grands classiques du Jardin des Sens.
Au diner les 21,22 et 23 mars 2016, Jacques et Laurent Pourcel proposent un diner grand chic à prix choc : pour un menu acheté (120€ avec les boisssons), un autre offert. Avec une farandole de leurs grandes créations. Pressé de homard relevé de soja, petit encornet farci de ratatouille et langoustine, yaourt de foie gras de canard, filet de loup au four, jeunes poireaux et échalote au bouillon, filet de pigeon rôti, pastilla de ses abats aux amandes, déclinaison autour du citron, soupe soufflée au chocolat. (Visite des cuisines, menus dédicacés et photos avec les chefs).
- Les derniers déjeuners de printemps.
Au déjeuner les 22, 23, 24, 25 et 26 mars 2016, menu unique à 50€ avec vin compris et apéritif offert. (Menus dédidacés et photos avec les chefs)

- Les grands diners des anciens du JDS
Jeudi 24 mars, diner exceptionnel à 70€ (95€ avec les boissons), visite des cuisines, menus dédicacés et photo avec les chefs. Pour cette soirée, 8 chefs et amis se (re)mettent en cuisine : Thierry Alix, Romain Salamone, Nathalie Richin, Philippe Zemour, Clément Bonano, Denis Duran, Franck Renimel, Olivier Bontemps.
Vendredi 25 mars, nouveau diner exceptionnel à 70€ (95€ avec les boissons) visite des cuisines, menus dédicacés et photo avec les chefs. Avec Alain Caron, Benoit Pepin, Christophe Lerouy, David Moliconne, Florent Boivin, Keisuke Matsushima, Camille Martin.

- Réunion de famille des chefs
Samedi 26 mars, final en apothéose à 120€ (150€ avec les boissons) visite des cuisines, menus dédicacés et photo avec les chefs. Pour ce moment important, Guillaume Galliot, Julien Lavigne, André Chiang, Wilfrid Hocquet, David Hemmerle, Joris Bijdendijk, Kamoda Takeshi, Cyril Lignac.

Des moments intenses, avant de nouvelles aventures. Le mobilier du restaurant fera ensuite l'objet d'une vente aux enchères confiée à Maitre Andrieu, les 1er et 2 avril prochains (visite d'avant-vente le 31 mars). Pour la semaine de fermeture, quelques places restent disponibles. Réservation : 04 99 58 38 38

 

 

 

16/03/2014

Les Pourcel encensés par le foodbook d'Omnivore

Il suffisait d'y penser : depuis maintenant cinq ans que fait fureur la mode des "mook" - ces magazines conçus comme des livres (d'où le "book"') et vendus en librairie - il fallait bien qu'après le grand reportage, la littérature, la photo et même le vin, certains aient l'idée de réaliser un "mook" dédié à la gastronomie. C'est donc Omnivore, qui réalise déjà un guide des meilleurs restaurants et organise un festival culinaire, qui a tiré le premier, en réunissant son guide et son magazine dans un "food book" de grand format de 176 pages.
Au programme de ce premier numéro en vente dans quelques jours, un dossier sur le retour de la charcuterie, des interviews, des portraits etc. Et puis en deuxième partie, le guide omnivore avec "les 200 tables qui font 2014". Certes, une grande partie est consacrée à Paris (une petite manie parisiano-bobo ethnocentrée) mais quand même 20 pages sont consacrées à la vaste province. Et finalement, le Sud ne s'y trouve pas trop mal représenté. On retrouve effectivement pas mal de tables que Midi Gourmand a déjà eu l'occasion de vous recommander. C'est le cas de La Chassagnette d'Armand Arnal à Arles (Bouches du Rhône), de Chez Camillou à Aumont-Aubrac (Lozère) où Cyril Attrazic achève de gros travaux dans sa salle, On trouve bien sûr la famille Bras à Laguiole (Aveyron) mais également Olivier Bontemps,  et son restaurant  O Bontemps à Magalas (Hérault). Côté Marseille (Bouches-du-Rhône), sont cités bien sûr Le Petit Nice de Gérald Passédat ainsi que le Grain de sel de Pierre Giannetti et le Café des Epices d'Arnaud Carton de Grammont.
Le plus surprenant - et réjouissant - est pourtant la présence et le commentaire fait à propos du Jardin des Sens de Jacques et Laurent Pourcel à Montpellier (Hérault). Stars de la gastronomie régionale dans les années 90-2000, les jumeaux ont débuté la dernière décennie avec des déconvenues dont la plus forte fut la relégation par le guide Michelin (avec qui ils ont des relations compliquées) de leur établissement à une seule étoile en 2012. A tel point que les 25 ans du Jardin des Sens ont été célébrés fin 2013 dans une très grande discrétion, si ce n'est la prochaine remise de la médaille de citoyen d'honneur de Montpellier, le 24 mars prcohain. "Ils n'ont jamais eu peur de rien, précurseurs d'une génération de chefs renouvelée, bien dans ses baskets, chercheuse, entrepreneuse, communicante. C'est en partie pour cela que certains de leurs confrères ne comprennent toujours pas les Pourcel, analyse Omnivore. Et de poursuivre en expliquant que "quand on se replonge dans la maison mère, presque vingt ans après, on ne peut que saluer la vision des frangins, leur capacité unique à s'être projetés dans l'avenir au beau milieu des années 90". Un beau coup de chapeau aux montpelliérains de la part de ce nouveau mook. Une idée qu'auraient pu avoir les jumeaux tiens..                                                          Omnivore, Food Book N°1 - 19,90€

Didier Thomas-Radux

Omnivore.png

27/02/2012

Guide Michelin 2012 : 3 étoiles perdues, 3 étoiles gagnées en Languedoc-Roussillon

MAJOUREL5.jpg

En sanctionnant "Le Jardin des Sens" à Montpellier, le guide Michelin 2012 provoque un séisme dans la gastronomie régionale. Cuisiniers ultra-médiatisés, très impliqués dans un développement international, les frères Laurent et Jacques Pourcel apprennent là une nouvelle qui va faire des dégâts, alors même qu'ils finissent l'agrandissement de leur établissement montpelliérain et qu'ils nourissaient de nombreux projets sur la ville. Désormais, Montpellier n'a plus que deux tables avec une seule étoile. Faible pour une ville de cette taille. Le Vieux Castillon dans le Gard et l'Almandin à Saint-Cyprien dans les Pyrénées Orientales sont aussi sanctionnés et perdent leur unique étoile. Franck Putelat accède au grade de double étoilé à Carcassonne. Cyril Attrazic récupère son étoile à Aumont-Aubrac en Lozère. Et une femme rejoint le cénacle, en l'occurence Anne Majourel, qui récupère son étoile du Ranquet, quelques mois après l'ouverture de son petit établissement "La Coquerie" à Sète. DTR - Photo : Christine Palasz

Etoilés Michelin 2012 : joie pour Putelat à Carcassonne, consternation chez les Pourcel à Montpellier

 

guide michelin 2012 ,franck putelat,pourcel,jardin des sens,Montpellier,le parc,attrazic,frères pourcel, étoiles, chefs, gastronomie, février 2012

Depuis quelques minutes, commençent à être dévoilés les noms des nouvelles stars du guide michelin 2012, qui sera en kiosque jeudi. Dans la catégorie 3 étoiles, un seul nouveau promu : Emmanuel Renaut, du "Flocons de sel", à Megève (Haute-Savoie). Régionalement, Franck Putelat décroche enfin sa 2ème étoile avec le Parc à Carcassonne. Après avoir décroché sa première étoile en 2002, Franck Putelat avait obtenu le Bocuse d'argent en 2003 et avait été classé "Espoir pour la deuxième étoile" par le Michelin en 2010. Ce chef de talent  rejoint ainsi Michel Kayser à Nimes-Garons et Jérome Nutile au Castellas. L'énorme surprise vient du Jardin des Sens des frères Pourcel : premiers triples étoilés de la région en 1998, les célèbres jumeaux étaient retombés à 2 étoiles en 2005. Là contre toute attente, le guide Michelin vient de les rétrograder à une seule étoile ! En Lozère, Cyril Attrazic de Chez Camillou, retrouve son étoile perdue en 2010. (Photo : Julien Fitte)

Didier Thomas-Radux

26/12/2011

Quand le chic prend du Sens...

Ils étaient plus de 300 privilégiés à "LA" soirée montpelliéraine de l'année  : la cinquième édition de Casino Royale, organisée le 4 décembre dernier au Jardin des Sens, en association avec le champagne Dom Pérignon et la maison Cartier. Le restaurant des frères Pourcel avait pour l'occasion, été relooké en casino avec tables de jeux où l'on pouvait gagner des bouteilles de champagne ou des diners au Jardin des Sens. Ambiance chic et luxe pour une soirée où ne manquait que James Bond (le smoking était de rigueur pour les hommes et les femmes étaient en robe de soirée), avec des mets subtils réalisés par l'équipe du restaurant. Des danseurs de salsa et un DJ au top de sa forme, ont mené tout se beau monde tard dans la nuit !

1-fdb_jds_casino_royale_009_s.jpg2-fdb_jds_casino_royale_013_s.jpgfdb_jds_casino_royale_026_s.jpg5_fdb_jds_casino_royale_022_s.jpg

16/10/2011

Bientôt une association des restaurants de Montpellier

 

montpellier,pourcel,fontès,cellier et morel,mazerand,prouhèze saveurs,de lauzun,castel ronceray,sensation,clapassade,gastronomie,cuisine méditerranéene,gourmand

Cela n'est pas encore officiel, mais Midi Gourmand est en mesure de révéler que les chefs des restaurants gastronomiques de Montpellier sont en train de mettre la main à une association destinée à faire la promotion de la cuisine montpelliéraine et qui organisera un évènement phare par an. Voilà plusieurs années que les professionnels réflechissent à l'idée de constituer une association afin de défendre une certaine idée de la cuisine. La gastronomie montpelliéraine et des alentours ne peut que tirer parti d'une telle initiative qui aidera à renforcer l'image et l'identité de la cuisine du chef lieu de département. Les noms des huit restaurants fondateurs sont :

. Prouhèze Saveurs (Pierre-Olivier Prouhèze)

. Le Jardin des Sens (Jacques et Laurent Pourcel, 2* Michelin)

. La Réserve Rimbaud (Charles Fontès, 1* Michelin)

. Le Castel Ronceray (Patrick et Nathalie Guiltat)

. Cellier et Morel (Eric Cellier et Pierre Morel)

. De Lauzun - Gignac (Matthieu de Lauzun, 1* Michelin)

. Le Mazerand - Lattes (Christian et Jacques Mazerand)

. Sensation - Lattes (Angélique Gautier et Romain Salamone)

Le président de l'association sera Eric Cellier du restaurant Cellier et Morel, ex-Maison de la Lozère (photo) et le lancement officiel de cette association dont le nom est encore inconnu, devrait avoir lieu mi-novembre.

Didier Thomas-Radux

21/09/2011

Le Jardin des Sens fête la gastronomie

jardin des sens,fête de la gastronomie,les frères pourcelCe 23 septembre et à la suite de l'inscription du «repas gastronomique des Français» au patrimoine immatériel de l'Unesco en novembre 2010, le Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, Frédéric Lefebvre a initié une fête de la gastronomie. Et la gastronomie française en profite pour faire le buzz avec pour 1ère thématique La Terre. Les chefs Jacques & Laurent Pourcel participeront à cette 1ère édition au Jardin des Sens. Imaginée par Sébastien Ripari, cette fête se dessine à travers un concept ludique, siglé " Le Carré ". Les jumeaux cuisiniers dessineront des " carrés rouges ", de ci, de là, au sol, sur les tables de leur restaurant, pour désigner pas moins de 8 espaces gagnants. Ces derniers repartiront avec un filet garni comprenant une bouteille de champagne, un coffret de vins du terroir, un livre de cuisine, un cours de cuisine, un repas pour deux à La Compagnie des Comptoirs ou à Insensé au musée...

 

www.fete-gastronomie.fr  & Le carré : www.fete-gastronomie.fr/fr/evenement-a-la-une/65/

 

Egalement Noilly Prat ouvre ses chais pour la fête de la gastronomie :

http://www.midilibre.fr/2011/09/22/noilly-prat-fete-la-ga...

 

A voir également l'article dans Midi Libre

http://www.midilibre.fr/2011/09/21/demain-la-gastronomie-...

30/11/2010

Un "Masterchef" au Resto U

La cuisine est partout ! Après la presse magazine (et Midi Gourmand s'ennorgueillit d'être pionnière en matière de presse gastronomique au niveau régional), les émissions de télé-réalité à succès, la folie des bons plats envahit les amphis ! Le CROUS de Montpellier, la structure en charge notamment des fameux RU, les restaurants universitaires, vient de se lancer à son tour dans la bataille. En effet, le centre de Montpellier organise "C'est moi le chef du resto'U", un concours de cuisine destiné au étudiants des établissements d'enseignement supérieur de l'Académie de Montpellier. Les candidats, qui doivent être constitués en équipe de trois personnes maximum devront concevoir 2 menus complets avec à chaque fois entrée, plat et dessert adaptables à la restauration collective. Ce qui veut dire qu'il doit s'agir de recettes duplicables pour 1400 personnes, et faisables à prix raisonnable. A l'issue de cet appel d'offres, quatre équipes seront sélectionnées et devront s'affronter en direct début février 2011, en composant un menu à base de produits fournis par les organisateurs, et qui sera ce jour là servi à tous les étudiants mangeant au RU ! En récompense, l'équipe gagnante sera gratifiée d'un bon pour un repas au "Jardin des Sens". Avis donc aux maîtres queux de Montpellier, Perpignan ou Nîmes. Les dossiers sont à retirer sur le site internet du Crous et à remettre avant le 7 janvier 2011. DTR