Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/02/2016

Michelin 2016 : 3 nouvelles étoiles pour 6 sorties en région

C'est ce matin lundi 1er février à Paris qu'a été dévoilé le détail des nouveaux étoilés du Guide Michelin 2016, qui sera en ventes à partir du 5 février. Dans la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, pas d'énormes changement si ce n'est dans le Tarn. En effet le département perd d'un coup tous ses restaurants étoilés : L'Esprit du Vin à Albi, le Bistrot Saveurs à Castres et le château de Salettes à Cahuzac-sur-Vère. Ailleurs, les établissements déclassés sont assez réduits : le Jardin des Sens des frères Pourcel à Montpellier perd son étoile pour cause de fermeture imminente de l'établissement (qui revivra en centre-ville d'ici quelques temps), Klim & Co qui avait fermé pour déconvenues financières à Leucate perd aussi logiquement son étoile. C'est la déception en revanche pour La Bergerie à Aragon qui perd son macaron. Du côté des promus, Jérôme Nutile (photo 1) qui avait quitté le Castellas et ses deux étoiles voilà deux ans pour créer sa propre affaire, accroche sa première étoile à Nîmes avec son établissement éponyme.
La ville gagnante de cette cuvée 2016 est sans conteste Toulouse, qui accroche deux nouveaux macarons pour le Py-R (photo 2) en centre-ville et pour La table des Merville (Photo 3) à Castanet-Tolosan. Le grand Toulouse comptabilise désormais huit établissements étoilés (dont 2 double étoilé) et de nombreux nouveaux Bib gourmand (voir précédents posts). L'autre grande ville de la région, Montpellier, compte elle deux restaurants étoilés. La nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées recense désormais 45 restaurants étoilés, dont deux 3 étoiles et cinq 2 étoiles. DTR

3 Recettes Jerome Nutille 19-AR- copie.jpg

Py-R HD (EGentils)_0013 - copie.jpg

Table des Merville ©E.Gentils-3 - copie.jpg

17/12/2014

Midi Gourmand fête "en famille" son dernier numéro

Ils étaient prêt de 200 lundi 15 décembre à Nîmes, pour fêter la sortie de l'édition hivernale du magazine des saveurs du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées. 200 invités venus découvrir à la fois le magazine, mais aussi la brasserie flambant neuve 'Bistr'AU' ouverte près du parc Georges Besse chemin bas du mas de Boudan par Jérôme Nutile, ancien chef 2 étoiles à Collias et qui revient donc dans la ville où il a fait son école hôtelière. Car après la brasserie, qui révolutionne le paysage gastronomique de la ville avec un rapport qualité-prix remarquable, le chef ouvrira son restaurant gastronomique début mars 2015.
Lundi soir, de nombreux chefs étaient venus à l'invitation de Midi Gourmand chez leur confrère, et pas des moindres : Laurent Pourcel (Le Jardin des Sens, Montpellier), Lionel Giraud (La Table de Saint-Crescent, Narbonne), Serge et Maxime Chenet (Entre vigne et garrigue, Pujaut), Oscar Garcia (La Table d'Uzès, Uzès) ,Michel Kayser (Restaurant Alexandre-Michel Kayser, Garons), Vincent Croizard (Croizard, Nîmes), Pascal Sanchez (Mia, Montpellier), Paul Courteaux (Le Saint-Georges, Palavas), Marc Schwall (La Table des cuisiniers cavistes, Narbonne), Jacques Mazerand (le Mazerand, Lattes) etc. Corinne Giacometti, conseillère régionale et présidente de Sud de France Développement, s'est félicitée de la qualité de la soirée et du magazine, qui est distribué pour son numéro d'hiver avec le magazine touristique hivernal du Languedoc-Roussillon tandis que Mary Bourgade, adjointe au maire de Nîmes déléguée au tourisme, a apprécié la capacité du magazine à fédérer les acteurs de la restauration régionale, tandis que la députée du Gard Françoise Dumas, a insisté sur l'importance de la gastronomie et du tourisme dans l'économie locale. Une belle soirée conviviale qui a permis de mettre sous les feux des projecteurs ces artisans qui sont le meilleur emblème de la région en présence de nombreuses personnalités dont Thierry Procida, représentant de Nîmes Métropole, Sophie Rigon, Gérard Cabiron, Jacqueline Bach, Antoine Cotillon directeur de la SAT, Valérie Escojido, Philippe Berto directeur du comité régional du tourisme, Hélène Genetet de la CCI d'Alès, Fabienne Griffoul directrice du CDT du Gard, Michel Guyonnet, Michel Labro ancien directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Alain Plombat, ancien président du groupe Midi Libre, Ahmed Mesli, Christophe Musset PDG de TV Sud, Joëlle Mouton de la Chambre de Métiers du Gard, Tristan Cuche du Petit Futé, Sophie Pellegrin-Ponsolle de Sud de France Développement, Coralie Pierre du Journal des 500, Thierry Trenel co-président des halles de Nîmes, Pierre Thoniel du cabinet du président de la région etc. (Photos : Christophe Aubry)

Un remerciement tout particulier à Patrick Chabrier des vins Chabrier et Luc Baudet du Mas Neuf pour leurs superbes vins.

La brasserie de Jérôme Nutile est située 351 chemin bas du Mas de Boudan à Nîmes. Tél : 04 66 40 60 75 - www.jerome-nutile.com

1 IMG_1010.jpg

2-DSCF4508.jpg

3-IMG_1054.jpg

4 IMG_0913.jpg

5 IMG_0941.jpg

6 IMG_0979.jpg

8 IMG_1175.jpg

9 IMG_1157.jpg

10 IMG_1185.jpg

11 IMG_1107.jpg

12 .jpg

13 IMG_0871.jpg

14 IMG_0932.jpg

16 IMG_1039.jpg

15 IMG_0886.jpg

17 IMG_1122.jpg

18 IMG_1020.jpg

19 IMG_1084.jpg

20 IMG_1045.jpg

21 IMG_1199.jpg

22 IMG_1017.jpg

23 IMG_0998.jpg

24 IMG_0946.jpg

25 IMG_1016.jpg

 

27 IMG_1101.jpg

29 IMG_1203.jpg

30 IMG_1214.jpg

31 DSCF4518.jpg

35 IMG_1173.jpg

36 IMG_1141.jpg

37 IMG_1132.jpg

 

07/12/2014

Midi Gourmand : un numéro spécial pour Noël

En kiosque dès le jeudi 11 décembre, le nouveau numéro de Midi Gourmand vous réserve de belles surprises. A l'occasion des fêtes de fin d'année, le pâtissier des halles de Sète Arnaud Dejean propose la recette pas à pas de sa bûche griotte-amande-pistache, tandis que les chefs étoilés Michel Kayser et Lionel Giraud confient leur passion de la truffe et dévoilent de formidables recettes.
A découvrir aussi, la recette de la bûche tout en chocolat de Laurent Carratié, chocolatier à Béziers, les pigeons du Tarn de Lionel Monneret ainsi que ceux des Costières, la nouvelle table étoilée de Pascal Borell à Banyuls, l'élevage d'esturgeons de Pierre Tachon dans le Gers, les déclinaisons à base de violette d'Hélène Vié à Toulouse, le dernier moulin à farine de Montpellier, les arts de la table vus par le fleuriste Pascal Silvestri, etc. A découvrir aussi, les cours de crèpes et cakes pour enfants de Cook-shop à Pézenas, les volailles de la maison Coucourus à Béziers, les "cook box" spécial réveillon.
Enfin pour la bonne bouche, un reportage sur l'ouverture de la brasserie du chef étoilé Jérôme Nutile à Nîmes et un dossier spécial "recettes câlines et coquines" avec une douzaine de recettes aussi surprenantes les unes que les autres. Sans oublier les rubriques habituelles comme les nouveautés en librairie, les restaurants à découvrir, les gites à visiter. Et comme Noël, ce n'est qu'une fois par an, Midi Gourmand vous offre un deuxième magazine de 48 pages : le guide hiver Sud de France, recensant toutes les activités hivernales du Languedoc-Roussillon et passant en revue les stations de ski des Pyrénées catalanes, des Cévennes, de l'Aubrac et de la Margeride !
Midi Gourmand n°17 (avec le supplément Sud de France), en kiosque à partir du 11 décembre, 4,50€

UNE MG N°17.jpg

UNE SDF Hiver 2014.jpg

16/11/2013

Alès : quand des bloggeurs rencontrent des restaurateurs..

 

Samedi 16 novembre 2013, 15h, au MIAM, salon de la gastronomie et des produits du terroir d’Alès (Gard) : début du  workshop sur les blogs culinaires, organisé par Midi Gourmand. Autour de la table, présidée par Didier Thomas-Radux, directeur du magazine, Jérôme Nutile, chef doublement étoilé du Castellas à Collias, Gabin Batal, jeune chef du Banc d’essai à Saint-Martin de Valgagues, Frédéric Rigaud, chef de La Table des Oliviers à Uchaud et Président de la Confrérie des restaurateurs de Métier du Gard, et les bloggeurs, Eve Tavernier « Une table à Uzès », Cedric Maynadié « Coquillettes et Crustacés », Fabien Soldevila « La cuisine de Bob », Guy Massol,  « Ripailles et traditions ». Depuis les années 2010 les blogs culinaires sont le reflet de l’intérêt croissant pour la cuisine, intérêt manifesté et alimenté par le succès des nombreuses émissions de télé réalité.  Concurrents des critiques autorisés dans le domaine de la gastronomie ou pâle imitateur des cuisiniers professionnels ? Entre recette et aventure culinaire, critique de restaurant et incitation à des découvertes gustatives, nos bloggeurs mettent la main à la pâte et rendent comptent de leur « soirée resto »!  Si, comme le rappelle Didier Thomas-Radux, depuis la création du guide Michelin, la critique était réservée aux professionnels, aujourd’hui, tout le monde peut donner son opinion.

 

Attention toutefois de ne pas confondre les bloggeurs et les critiques anonymes qui fleurissent sur des sites spécialisés ou non. « Un blog, c’est une sorte de journal intime », précise Eve « on vit dans un monde où l’image est importante, où l’on se montre. Les blogs permettent de communiquer sa passion, ses envies du moment que l’on affiche aux yeux de tout le monde ». Pour Cédric, « si certains bloggeurs rêvent de devenir célèbres, très peu y parviennent et blogger reste une passion d’amateur, qui provoquent des rencontres sur des réseaux sociaux, des amis virtuels, mais dont l’objectif n’est pas de devenir professionnel. Les trois-quart ne se prennent pas pour des chefs, même si beaucoup en rêvent. C’est ma passion mais ça reste une passion. » s
 L’opposition entre amateurs et professionnels soulignée par Jérôme Nutile est au centre du débat. « Certains bloggeurs s’imaginent être des grands chefs, mais ne connaissent pas le métier, 14  à 15h de travail par jour des dizaines de personnes en cuisine… C’est comme les émissions de télé, Je repère tout de suite lorsqu’elles ne  sont pas faites par des professionnels, juste à la façon de prendre la poche à douilles ou le rouleau à pâtisserie». Le chef doublement étoilé n’est pas plus tendre, côté critiques gastronomiques : « les photos figurant sur les blogs desservent souvent les plats, car entre prendre une photo avec un smartphone et un professionnel qui passe trois heures à étudier son plan… ».  Gabin Batal n’attache pas plus ou autant d’importance au phénomène blog qu’au « bouche-oreille, pas forcément objectif, « mais ce qu’on retrouve sur Internet, c’est ce qu’on trouve dans la vraie vie. » Pas de quoi donc, en faire un fromage !  Sauf que l’audience est démultipliée et que certains bloggeurs connaissent le meilleur moyen de faire un buzz : une critique négative sur un grand chef de préférence. Frédéric Rigaud n’hésite pas, lui, à intervenir pour rétablir la vérité et réagir à une critique qui n’est pas juste. Nos bloggeurs ne sont en tout cas pas de cette fournée-là puisque, comme le dit Fabien,  « je vais au restaurant pour le plaisir et pas pour le blog et je partage plutôt les bonnes expériences. »

Blogs culinaires, Gastronomie, Jérome Nutile, Miam, Alès

 

L’impact des blogs qui peuvent en temps réel toucher de nombreux lecteurs n’est pourtant pas négligeable et « le monde des bloggeurs n’étant pas celui des Bisounours »,  comme l’affirme Eve, le marché peut aussi y faire sa loi ?  « Sur le web, tout s’échange et tout se vend. Des bloggeurs qui prennent de l’audience peuvent monnayer leur contenu». Même s’ils sont rares, puisque, rappelle Fabien et Cédric « en principe les bloggeurs ont une activité professionnelle à côté », les plus en vue figurent en tous cas sur les tablettes des communicants. Jérôme Nutile s’est vu proposé les services de bloggeurs par une agence de communication pour assurer le prochain lancement de son nouveau restaurant qu’il ouvrira à l’automne 2014 à Nîmes. Alors ces blogs qui, pour certains ont plus de visibilité que des journaux, qui frappent plus vite et plus fort,  sont-ils en passe de concurrencer les guides les plus réputés, Michelin, GaultMillau, ou sont-ils, des défricheurs sur lesquels s’appuieront les critiques officiels, où les promoteurs d’une « gastronomie parallèle » ?

Marie Vanhamme

 

15/06/2012

Pique nique au pont du Gard pour France Inter

Cette semaine, l'équipe de François-Régis Gaudry qui reçoit chaque semaine sur France Inter - en compagnie d'Elvira Masson, chroniqueuse tout terrain et Dominique Hutin, chroniqueur vins - dans l'émission "On va dégsuter" des chefs, des pâtissiers, des artisans de bouche, des producteurs autour d’un thème gourmand, a sorti au pied du Pont du Gard, les glacières, parasols, paniers et tire-bouchons.
Elle a dressé la nappe au restaurant "Les Terrasses" en compagnie de 2 grands chefs gardois Jérôme Nutile, le chef doublement étoilé au Michelin et Meilleur Ouvrier de France, de l'Hostellerie le Castellas à Collias et du restaurant Les Terrasses au Pont du Gard, et Serge Chenet, le chef d'Entre Vignes et Garrigue , une étoile à Pujaut, et aussi Meilleur Ouvrier de France avec également Philippe Larue, auteur du livre "Petits soupers sous le soleil".  Au menu, les pique-niques méditerranéens avec dégustation de produits locaux et de recettes typiques du Gard et de la région Languedoc-Roussillon. A déguster avec les deux oreilles sur France Inter, ce dimanche 17 juin de 11h à midi !

13/06/2012

Allez cuisiner avec Ducasse !

Pour la seconde année consécutive, les quotidiens Midi Libre et l'Indépendant participent au grand concours organisé avec TV Magazine et Alain Ducasse. L'idée est simple : vous envoyez une recette salée de votre choix accompagnée d'une photo de vous et votre plat. Vous expliquez vos motivations. Et si tout se passe bien, vous vous retrouvez selectionné pour un premier niveau d'épreuve.
Les lectrices et lecteurs de L'Indépendant passeront une épreuve le 21 juin prochain à l'Auberge du Vieux Puits de Fontjoncouse, tenue par le chef trois étoiles Gilles Goujon, tandis que les lectrices et lecteurs de Midi Libre, seront "auditionnés" le 27 juin à l'Hostellerie Le Castellas à Collias, où le 2 étoiles Jérôme Nutile règne sur les cuisines. Il ya ensuite une 1/2 finale, puis une finale à Paris, à l'école de cuisine Alain Ducasse. Bref, il ne vous reste que peu de temps pour vous inscrire sur : www.concours-tousencuisine.com

 

Concours 642.jpg

22/10/2011

Le Pont du Gard a EnVIES de méditerranée

jérôme nutile,bruno d'angelis,thierry baucher,bernard roth,pascal ginoux,georgiana vioux,jean-yves piccinali,chef,un dîner presque parfait,masterchef,tf1,pont du gard,restaurant les terrasses,rome,italie,gastronomieDu 24 au 30 octobre, Le Pont du Gard lance la 2ème édition de son festival EnVIES de Méditerranée, un événement axé sur les cultures du Sud autour de l’art, de l’art de vivre, de la gastronomie des peuples et cultures du pourtour méditerranéen.

 

L’exposition d’art contemporain « Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, Claude Viallat » permettra au public d’aborder les œuvres croisées de 3 artistes du Mouvement Support / Surface de 1970 à nos jours. Une façon de s’interroger sur la circulation des idées dans le temps. Terres de Méditerranée sera quant à elle consacrée à la découverte de poteries traditionnelles et utilitaires des pays du pourtour méditerranéen.

C’est encore autour de son patrimoine antique que le site entend développer ce concept, raison pour laquelle la 1ère édition de cet événement en 2010 avait été l’occasion d’inviter la ville espagnole de Ségovie. Avec Rome pour invitée, le site reçoit cette année l’Italie et met de facto en lumière un des monuments antiques de la ville que sont les Thermes de Caracalla.

 

Pour voir la vidéo du festival EnVIES  de méditerranée, cliquez ici :
http://www.benjamin-celier.com/italie

Ce festival entend répondre à une mission de partage et d’échange au cœur d’un programmation éclectique qui durera une semaine avec des cours de cuisine, des lectures, des conférences, des concerts, de nombreuses animations jeunes publics au Pont du Gard et hors les murs.

 

Jarôme Nutile, midi gourmandCôté Gastronomie

 

Cette année, Italie rime avec gastronomie … Le festival va régaler les papilles, en plaçant la cuisine au cœur du programme, une thématique forte qui s’inscrit également dns le patrimoine culturel italien. Plusieurs événements autour de la gastronomie se dérouleront les 28 et 29 octobre au soir et le 30 octobre à midi autour de repas à thèmes.

A commencer par un Opéra-Bouffe orchestré par le chef gardois deux étoiles Jérôme Nutile (photo ci-contre) qui permettra à une centaine de convives d’entendre le répertoire de Verdi tout en dégustant des mets à l’italienne. Le samedi, des démonstrations de cuisine méditerranéenne se dérouleront toute l’après-midi. Parmi les chefs annoncés ce jour-là : Jérôme Nutile (chef deux étoiles du Castellas à Collias), Bernard Roth (ex-chef du Vieux Castillon, actuellement chez Vatel), Bruno d’Angelis (La Vieille Fontaine à Avignon), Pascal Ginoux (Les Bories à Gordes), Thierry Baucher (Les 5 Sens à Avignon), Jean-Yves Piccinali (vainqueur du dîner presque parfait 2008) et Georgiana Viou (arrivée 13ème de la 1ère session de Masterchef sur TF1). Une occasion encore pour Jérôme Nutile très présent cette année sur cet événement de dédicacer au public son ouvrage 12 menus du Gard, publié aux éditions Altal. Le dimanche midi, un grand repas à l’italienne clôturera cette édition.

Le livre de Jérôme Nutile

jérôme nutile,bruno d'angelis,thierry baucher,bernard roth,pascal ginoux,georgiana vioux,jean-yves piccinali,chef,un dîner presque parfait,masterchef,tf1,pont du gard,restaurant les terrasses,rome,italie,gastronomieDes menus gastro et gardois !

Jérôme Nutile, le jeune chef quadra doublement étoilé du Castellas à Collias, tout récemment élu MOF, concocte douze recettes d’ici. Notre gardois a choisi de célébrer son terroir en proposant douze menus thématiques composés de truffe noire, tuiles des Fumades, écrevisses de Camargue, reinettes du Vigan, et tous ces noms qui sonnent aux oreilles et au cœur des languedociens comme une musique. Au fil des saisons et des fêtes locales, les menus flirtent avec la feria de Nîmes, un printemps au Pont du Gard, le menu des copains aux Arènes de Nîmes, ou le pique-nique du Ponant. Ingénieux, ce petit ouvrage s’ancre donc à tout point de vue dans notre culture locale.  "12 Menus du Gard", par Jérôme Nutile. Editions Altal, 2011 - 16 €.           

                                                                                                  Christelle Zamora

Les repas à thèmes

Mercredi 26 octobre de 12h00 à 14h00 - Rive gauche

Pique-nique romain sur la base de recettes antiques, proposé par la Taverna Romana, pour petits et grands, de 10 € à 12 € sur réservation au 04 66 37 50 99.

 

Vendredi 28 octobre à 20h30 - Rive droite

« Opéra Bouffe » pour éveiller tous vos sens lors d’une soirée atypique, alliant plaisir des papilles et lyrisme. Un dîner proposé par Jérôme Nutile, entrecoupé d’intermèdes du répertoire italien, interprétés par une cantatrice. Tarif par personne : 35 €.

 

Samedi 29 octobre à 20h30 - Restaurant les Terrasses

Dîner gastronomique aux influences italiennes élaboré par le chef étoilé Jérôme Nutile sur réservation au 04 66 37 50 88. Tarif par personne : 45 €.

 

Dimanche 30 octobre à 12h30 sur l’esplanade - Rive droite

Grand repas populaire à la sauce italienne, cuisiné en direct devant le Restaurant les Terrasses. Tarif par personne : 20 €.

  

Les menus et le programme détaillé en pdf :


Dîner gastronomique aux influences italiennes.pdf

 

Programme détaillé.pdf


Plus d’informations sur www.pontdugard.fr

Réservations au 04 66 37 50 99

03/12/2010

Midi Gourmand, l'hiver 2010

Retour sur notre numéro d'hiver actuellement chez tous les marchands de journaux. En dossier central : un duel de chefs doublement étoilés avec Jérôme Nutile,  Michel Kayser, et Laurent Pourcel. Encore au sommaire de ce numéro : un dossier-enquête sur la truffe, les marchés de gros et de détail, les prix, les variétés et critères de qualité, des recettes... Egalement sur le sujet la Nuit de la truffe et la biennale de la truffe qui se déroulent en 2011 à Uzès. Patrice Drevet, l'ex-présentateur météo de France 2 nous reçoit dans sa cuisine. Charles Fontès de la Réserve Rimbaud à Montpellier présente une recette pas à pas. Et bien d'autres sujets encore, des escapades gourmandes, une interview épicurienne de Hélène Bassas et les conseils en vins de fête de quelques cavistes. Lionel Giraud, seul chef étoilé de Narbonne nous reçoit dans  son restaurant : la table de Saint-Crescent. Et surtout, une quinzaine de recettes du sud, des adresses de restaurants dans l'Hérault, le Gard, l'Aude ou la Lozère pour s'attabler tout l'hiver. Ch.Z

 

29/11/2010

Leçon de piano à six mains

UneMG.JPG Michel Kayser, Jérôme Nutile, Laurent Pourcel, sont les seuls chefs deux étoiles du Languedoc-Roussillon. Il se livrent pour Midi Gourmand à un duel en cuisine. Un événement.
Nous avons donc réuni ces trois chefs de la gastronomie régionale qui à eux seuls totalisent six étoiles, pour concevoir un menu de fête et échanger sur leur conception de la cuisine. Une rencontre, un défi, avec au final trois créations culinaires. La rencontre s'est déroulée à mi-chemin de Collias et de Montpellier, dans les cuisines de Michel Kayser, à Nîmes-Garons, une belle matinée d'octobre alors que la brigade du restaurant Alexandre travaillait comme à l'ordinaire pour préparer le service du déjeuner. Tous trois réaliseront de concert une déclinaison autour du foie gras. De quoi vous proposer un repas de fête hors norme. DTR

 

24/11/2010

Le nouveau Midi Gourmand sur orbite

C'est mardi soir 23 novembre 2010 à la Compagnie des Comptoirs à Montpellier qu'a été lancé le nouveau Midi Gourmand décembre 2010-février 2011. Le magazine devient définitivement trimestriel et a subi des retouches de maquette afin de le rendre plus attractif. Au sommaire notamment, un dossiers sur les truffes et un autre sur la rencontre organisée par Midi Gourmand entre les chefs 2 étoiles de la région. Pour cette soirée, de nombreux ambassadeurs de la gastronomie régionale avaient fait le déplacement : Michel Kayser (Alexandre, Nîmes-Garons), Jérôme Nutile (Le Castellas, Collias), Laurent Pourcel (Le Jardin des Sens, Montpellier), Charles Fontès (La Réserve Rimbaud, Montpellier), Olivier Douet (Le Lisita, Nîmes) ainsi que des représentants du restaurant la Maison de la Lozère, Prouhèze saveurs, Le Kinoa, Castel Ronceray etc. Accueillis par le PDG du groupe Les Journaux du Midi Alain Plombat, le directeur du Pôle Editions en charge de Midi Gourmand Didier Thomas-Radux et Philippe Klein, chef de publicité en charge de l'évenementiel du magazine, les 200 convives ont pu découvrir en avant-première le magazine, en kisoque à partir du 26 novembre !

Chefs LR.gif

LP,PK,AP.gif

DTR + 2 étoiles.gif

Foule.gif

CZ.gif
Douet.gif
gens2.gif
gens.gif