Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2017

3 nouveaux étoilés en Occitanie

C'est ce matin que le guide Michelin a dévoilé en grande pompe, les nouveaux restaurants étoilés de l'édition 2017. Cette année le célèbre guide rouge compte 616 restaurants étoilés, avec 70 nouveaux promus mais 52 établissements qui perdent leur macaron. En région Occitanie, trois restaurants accèdent au graal de la première étoile tandis que le Gindreau dans le Lot, obtient 2 macarons  :

- CHATEAU DE MERCUES (46)
Julien Poisot, qui officie depuis peu au château de Mercuès près de Cahors, décroche son étoile à 34 ans dans cet établissement qui a l'habitude de figurer en bonne place dans le guide rouge. (Photo1)

- L'APARTE (31)
Après avoir dirigé les cuisines du Met à Toulouse où il avait obtenu une étoile, Jérémy Morin a ouvert au nord de Toulouse en novembre 2015 L'Aparté. C'est logiquement qu'il récupère son étoile. (Photo 2)

- LE SKAB (30)
Voilà quelques années que Damien Sanchez, ancien second de Jérôme Nutile et associé avec Alban Barbette depuis 2014, révait d'étoile au restaurant Skab, près des arènes de Nîmes. C'est chose faite et c'est très bien pour Nîmes. (Photo 3).

Didier THOMAS-RADUX (Photos : A.Rodriguez et P.Lasvenes)

Capture d’écran 2017-02-09 à 12.19.20.png

Capture d’écran 2017-02-09 à 12.13.36.png

Capture d’écran 2017-02-09 à 12.16.26.png

15/12/2016

Michel Kayser encensé par le Gault & Millau

Même s'il est habitué aux récompenses, Michel Kayser ne méprise pas les remises de prix, qui sont pour lui une façon de reconnaitre son travail. Installé à Garons près de Nîmes depuis plus de 30 ans, Michel Kayser préside aux destinées du restaurant Alexandre où il est titulaire de deux étoiles Michelin depuis 2007. Après avoir déjà été sacré en octobre dernier "Grande Table de l'année" lors des Trophées de la gastronomie et des vins organisée par les Toques Blanches lyonnaises, le chef gardois finit en beauté l'année avec le trophée de "Gault & Millau d'Or" de la région Sud-Ouest, remis lundi 12 décembre près de Toulouse. "Notez l'extrême soin apporté au jeu des textures (dès les amuse-bouche, fulgurants), le souci de la légèreté dans la consistance, la capacité de s'approprier et de redessiner les bases locales tout en créant de véritables coups gagnants, impressionnants de technique en la masquant savamment", explique dans son commentaire le Gault & Millau. On aurait pas dit mieux. Et c'est devant un cénacle très toqué au sein du restaurant 'En Marge' de Frank Renimel à Aureville, que Michel Kayser des mains de Marc Esquerré et du chef toulousain double étoilé Michel Sarran, a reçu avec plaisir cette reconnaissance. On serait tenté de dire "et maintenant, à quand la troisième étoile ??". DTR (Photos : Aurélio Rodriguez pour Midi Gourmand)

G&M Kayser.png

Crédit Photo - Aurélio Rodriguez.jpg

29/11/2016

2 élèves de Souillac Jeunes Talents des Disciples d'Escoffier

Trois heures pour cuisiner un quasi de veau avec ses garnitures et dresser un plat de deux assiettes. C'était le challenge imposé pour la finale régionale Grand Sud-Ouest du Challenge international Espoirs Escoffier 2017 qui s'est déroulée au Lycée Hôtelier de Souillac (Lot) le 18 novembre dernier. Dans la catégorie cuisine, ils étaient 4 élèves cuisiniers à s'affronter pour cette épreuve présidée par Pascal Bardet du restaurant Le Gindreau à Saint-Médard (Lot), jugée par un jury de professionnels (cuisiniers, sommeliers, représentants de l'agroalimentaire, journalistes). Et c'est Julien Mouly, 22 ans, élève en BTS au lycée hôtelier Quercy Périgord de Souillac qui l'a emporté. Dans la catégorie service, même si elle était seule à concourir, Stéphanie Mateus, 20 ans, également étudiante au lycée hôtelier de Souillac, a passé avec sérieux les épreuves (mettre en valeur un foie gras cuit au torchon et découper et servir un suprême de volailles sauce villageoise) et obtenu des notes élogieuses. Une épreuve qui s'est déroulée sous les bons offices de Bernard Louis Jaunet, Secrétaire Général international des Disciples d'Escoffier et Patrick Guat, Président de la Délégation Grand Sud-Ouest des Disciples. Les deux lauréats régionaux participeront à la finale nationale organisée le 13 janvier prochain à La Rochelle, avant peut-être la finale internationale en février 2017.

1-DSCF6569.JPG

2-DSCF6562.JPG

DSCF6577.JPG

28/06/2016

Cahors : un festival au dessus du... Lot

En décidant de mettre en vedette pour cette7ème édition un chef médiatique, le fromage Rocamadour et la lutte contre le gaspillage, le festival Lot Of Saveurs surfe sur l’air du temps. Incontournable donc du 30 juin au 3 juillet à Cahors puis, jusqu’au 25 août, dans les communes du grand Cahors.
Le parrain 2016 déclare qu’il a été assez facile de le convaincre. Michel Sarran, chef deux macarons à Toulouse, estampillé « vu à la télé ». «  Lot Of Saveurs met en avant toute une région, des hommes et des produits. Et le Lot offre beaucoup de beaux produits. Ce genre d’évènements manque un peu. C’est ce qui est porteur et qui plaît dans les émissions télé. Et puis j’ai beaucoup d’amis cuisiniers dans le Lot », confie le chef. Plus enthousiaste encore Didier Philippe, chef de la restauration collective du grand Cahors, développe son implication. « Nous servons le samedi soir 2000 repas à 13€ conçus uniquement avec des produits labellisés du Lot. Mais c’est ce que nous faisons tout au long de l’année. La cuisine centrale participe aux circuits courts grâce à vingt partenaires réguliers. Pour le banquet, le menu est testé depuis le mois de septembre ; il doit être copieux et rapide ». Testé et approuvé : pas de stress, pas de file interminable pour aller se servir, plats chauds vraiment chauds, bonne humeur, sérénité et surtout savoureux. Une belle réussite. Seul inconvénient : difficile d’y participer tant l’engouement est grand. Carine Coutard, directrice de la communication de Cahors tente chaque année de satisfaire le plus grand nombre. « Nous ouvrons le boulevard pour que les brasseries puissent s’associer à ce banquet. Depuis la soirée d’ouverture jusqu’aux marchés gourmands dans les communes du grand Cahors, chaque soir nous passons à table de façon différente : le pique-nique, le banquet, le repas des chefs. Les enfants des écoles y sont associés en amont en fabricant des fromages Rocamadour ou avec des animations autour du gaspillage alimentaire ». Lot Of Saveurs ce sont aussi des démos de chefs, la cuisine des déchets, le salon du livre culinaire, un championnat de cuisine amateur, un marché gourmand, la parade délirante des Rékupertous, une brocante des arts de la table.
Au registre des nouveautés il faut noter la« dînambulation » une invention de toute pièce de l’UIVC (Union Interprofessionnelle des Vins de Cahors) le jeudi soir, où il sera le moment de déguster, en accord mets-vins, le fameux malbec, cépage du Cahors, en suivant un parcours destiné à s’installer au plus près des lieux insolites et/ou historiques de la ville. De quoi faire presque concurrence au banquet labellisé « Grande tablée » par le Ministère de l’Agriculture depuis 2014. Dominique Malvy

Capture d’écran 2016-06-28 à 12.19.16.png


Lot Of Saveurs du 30 juin au 3 juillet à Cahors (Lot). Le samedi soir grand banquet, le dimanche diner gastronomique. Puis jusqu’au 25 août dans les communes du grand Cahors. Renseignements : 05 65 53 20 65. www.lotofsaveurs.fr

 

 

 

10/07/2015

"Guide Gourmand", le premier guide des restaurants du Languedoc-Roussillon

Après cinq années d’existence, le trimestriel Midi Gourmand, qui a depuis sa création chroniqué plus de 800 restaurants du Grand Sud, a publié le 10 juillet 2015, son premier hors-série : le Guide Gourmand 2015. A partir de ses archives, enrichies de textes des rédactions des suppléments « Midi Loisirs » du quotidien Midi Libre, la rédaction a réalisé un long travail de collation et de mise à jour afin de proposer pour la première fois un guide de 144 pages qui recense 538 restaurants, bars à vins ou restaurants de plage du Languedoc-Roussillon.

GG 2015784.jpg

Présentés par département (102 adresses pour les P-O, 73 pour l’Aude, 198 pour l’Hérault, 128 pour le Gard et 37 pour la Lozère), les restaurants du Guide Gourmand sont classés en trois catégories :

- les tables gourmandes, proposant les restaurants gastronomiques (de 20 à 150€)

- les bon rapport qualité-prix, regroupant des tables distinguées pour leur cuisine et leurs tarifs (entre 20 et 40€)

- les bon spots, présentant des restaurants, bars à vins ou plages retenus pour différents critères (qui peuvent être cumulatifs) et principalement leur cuisine, le cadre et la décoration, l’ambiance (de 10 à 35€ env.)

Pour chaque restaurant, sont précisés les jours d’ouverture et les tarifs minimum/maximum. Pour accentuer la précision et le confort de lecture, des photos égaillent les pages et certains titres et distinctions sont précisés par une iconographie spécifique (étoiles Michelin, Bib gourmand, Maître restaurateur etc.).
Unique ouvrage de ce genre proposé dans le Languedoc-Roussillon, ce guide – pour l’instant uniquement print – a vocation à être mis à jour chaque année avant l'été !

Guide Gourmand 2015, Hors-série de Midi Gourmand. 144 pages - 5,50€

 

GG Page intérieure785.jpg

 

 

20/09/2012

Midi Gourmand 8 est en kiosque !

Revoilà le trimestriel des saveurs du Sud ! A la Une du numéro d'automne, une enquête sur le renouveau de la cuisine bistrot en Languedoc-Roussillon en passant par le "Wine Bar" à Nîmes, "Chez Boris" à Montpellier et le producteur de jambons Bernard Bonzom à Saillagouse en Cerdagne.

Egalement au menu, un dossier sur les cours de cuisine proposés par les chefs : de la Lozère aux Pyrénées-Orientales, ce sont ainsi une vingtaine de "leçons de piano" qui sont proposées sur des thèmes aussi variés que la cuisine des poissons, cuisiner les épices, les agrumes, les macarons etc.

Autre sujet d'actualité : le riz qui pousse en Petite Camargue au milieu de canards chargés de manger les herbes parasites, les figues qui font bientôt leur festival à Vézénobres, ou encore la seule vinaigrerie artisanale de France, installée près de Port-Vendres. Côté portraits de toqués, rendez-vous dans deux lieux nouveaux : le restaurant panoramique d'Alexandre Klimenko à Leucate et le cocon gourmand de Pascale Vende à Montpellier.

En guise de dessert, une escapade à la Métairie Montplaisir près de Carcassonne, et l'interview gourmande du journaliste Jean-Jacques Bourdin. A découvrir aussi, la nouvelle rubrique "Nutrition" du docteur Laurent Chevallier, sans oublier les rubriques habituelles et les bonnes adresses de restaurant, etc.

 

cours de cuisine,bistrot,jean-jacques bourdin,gatsronomie,figues,riz de camargue,midi gourmand

En kiosque en Languedoc-Roussillon ou sur midilibre.com, 3,90€. Bonne dégustation !