Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/07/2015

"Guide Gourmand", le premier guide des restaurants du Languedoc-Roussillon

Après cinq années d’existence, le trimestriel Midi Gourmand, qui a depuis sa création chroniqué plus de 800 restaurants du Grand Sud, a publié le 10 juillet 2015, son premier hors-série : le Guide Gourmand 2015. A partir de ses archives, enrichies de textes des rédactions des suppléments « Midi Loisirs » du quotidien Midi Libre, la rédaction a réalisé un long travail de collation et de mise à jour afin de proposer pour la première fois un guide de 144 pages qui recense 538 restaurants, bars à vins ou restaurants de plage du Languedoc-Roussillon.

GG 2015784.jpg

Présentés par département (102 adresses pour les P-O, 73 pour l’Aude, 198 pour l’Hérault, 128 pour le Gard et 37 pour la Lozère), les restaurants du Guide Gourmand sont classés en trois catégories :

- les tables gourmandes, proposant les restaurants gastronomiques (de 20 à 150€)

- les bon rapport qualité-prix, regroupant des tables distinguées pour leur cuisine et leurs tarifs (entre 20 et 40€)

- les bon spots, présentant des restaurants, bars à vins ou plages retenus pour différents critères (qui peuvent être cumulatifs) et principalement leur cuisine, le cadre et la décoration, l’ambiance (de 10 à 35€ env.)

Pour chaque restaurant, sont précisés les jours d’ouverture et les tarifs minimum/maximum. Pour accentuer la précision et le confort de lecture, des photos égaillent les pages et certains titres et distinctions sont précisés par une iconographie spécifique (étoiles Michelin, Bib gourmand, Maître restaurateur etc.).
Unique ouvrage de ce genre proposé dans le Languedoc-Roussillon, ce guide – pour l’instant uniquement print – a vocation à être mis à jour chaque année avant l'été !

Guide Gourmand 2015, Hors-série de Midi Gourmand. 144 pages - 5,50€

 

GG Page intérieure785.jpg

 

 

24/06/2015

L'alimentation sur tous les fronts


Vendredi 19 juin Pierre de Bousquet, Préfet de région, a introduit le septième Comité Régional de l'Alimentation (CRALIM) en Languedoc-Roussillon à Agropolis International (Montpellier), exposant le bilan et les perspectives du Plan régional de l'alimentation.
Trois initiatives, montpelliéraine, gardoise et héraultaise, ont été présentées lors de la table ronde. « Vers des projets alimentaires territoriaux » : malgré une expérience moins développée, Montpellier Méditerranée Métropole se met elle aussi au goût du jour en élaborant sa propre politique agricole et communautaire. Isabelle Touzard, présidente déléguée à la commission Agro-écologie et alimentation, a évoqué la troisième initiative « Montpellier Méditerranée Métropole : vers une politique agricole et alimentaire ». Un projet récent, né d'un travail de réflexion porté par la volonté des élus locaux, et plus particulièrement des maires. Isabelle Touzard résume ainsi les cinq grandes finalités de ce projet, encore flou. Elles résident en une alimentation saine et locale, un soutien à l'emploi et aux revenus dans l'agriculture – en soutenant ceux issus des petites exploitations travaillant en vente directe – et dans l'agroalimentaire grâce à une agriculture de proximité, une préservation des paysages, des ressources naturelles et du patrimoine, la création d'une cohésion sociale entre le milieu urbain et le milieu rural, entre les consommateurs et les producteurs – en approvisionnant la ville en gros, ainsi que les classes sociales défavorisées – et enfin, une adaptation au changement climatique, avec la prise en compte des fortes émissions de CO2. « La politique agricole et alimentaire est multidimensionnelle, elle ne peut être exhaustive dans un premier temps », conclue Isabelle Touzard lors de sa brève intervention. La politique en question devrait être votée fin juin lors du conseil communautaire, où des précisions tomberont peut-être...

 

Une autre initiative au programme, celle de « la politique alimentaire départementale du Gard » (prix lauréat du Programme National d'Alimentation 2015), a été présentée par Françoise Laurent-Perrigot, Vice-Présidente déléguée à l'attractivité économique, à l'agriculture du Conseil départemental du Gard. « C'est un projet qui favorise l'accès des Gardois à une alimentation de qualité tout en répondant à un enjeu à la fois économique, social et environnemental », a-t-elle expliqué. Cette offre de qualité se structure à travers des produits dont le Raspaillou, un pain biologique local, fruit d'une collaboration entre agriculteurs, boulangers et meuniers, distribué dans certaines cantines gardoises, la PPAM de France (l'union des professionnels des Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales), ainsi que la Châtaigne des Cévennes. L'objectif de cette politique est de mettre en adéquation l'offre et la demande des produits locaux par le biais de circuits de proximité. Par ailleurs, les élus s'engagent à ce que chaque collège possède une cuisine afin de pouvoir travailler des produits frais et de région. Sans oublier l'éducation à une consommation responsable, en valorisant le patrimoine gastronomique gardois, notamment grâce aux « jardins à partager », à la marque Militant du goût ou encore au Mas d'Asport Sud, ouvrant ses portes pour faire découvrir aux collégiens les fruits locaux avec l'opération « Fruits gardois dans les collèges ».

« Le Pays rêvé : projet alimentaire du Pays Coeur d'Hérault » était la seconde initiative énoncée par Louis Villaret, Président SYDEL du Pays Coeur d'Hérault. Elle regroupe quatre principaux enjeux, à savoir l'aménagement du territoire, le développement durable, la santé et le social. « On essaie d'imaginer un autre type de développement pour l'avenir », explique le président. La charte 2014, projetée jusqu'en 2025, détaille les objectifs prioritaires du projet à savoir, développer un lien intergénérationnel, faire du Pays cœur d'Hérault une terre d'accueil et de rencontre, sans oublier le volet économique, ou encore l'urbanisme et l'agriculture. Nathalie Colin, chargée de mission à la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture, et de la forêt (DRAAF) du Languedoc Roussillon souligne, « Ce ne sont pas des actions isolées, il s'agit d'un projet global articulant plusieurs actions ». L'alimentation et l'agriculture sont devenues un axe majeur à l'échelle régionale, regroupant des acteurs et des enjeux divers, tels que le foncier, la santé, l'environnement, ou encore le tourisme. Ce que l'on retient surtout est la multitude de projets mis en place et à venir. Charlotte Cordano

 

 

Capture d’écran 2015-06-24 à 20.44.17.png

 

RAPPEL

 

2010 : « Bien manger, c'est l'affaire de tous ! », a été la devise du premier Programme National pour l'Alimentation (PNA). Les quatre cibles du PNA sont l'aliment (origine, composition, accessibilité), le consommateur (information, comportements alimentaires), les acteurs du secteur alimentaire (conditions de productions, compétitivité), et la culture et le patrimoine alimentaires. Services de l’État, collectivités territoriales, agroalimentaire, associations, éducateurs et universités sont tous autant de partenaires du PNA.

13 Novembre 2013 :Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, présente son projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt en Conseil des ministres. L'objectif est de permettre aux secteurs agroalimentaires et forestiers de relever le défi de la compétitivité au niveau international et de contribuer au développement productif de la France tout en respectant l’environnement.

7 Octobre 2014 : En s'appuyant sur la loi d'avenir, un appel à projets est lancé par Stéphane Le Foll dans le but de donner un nouvel élan à la politique de l'alimentation, celui de « Faire de notre modèle alimentaire une force pour l'avenir ». Ce nouveau PNA se compose de quatre axes prioritaires, celui dela justice sociale, de l'éducation alimentaire de la jeunesse, de la lutte contre le gaspillage, et enfin celui de l'ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine.

13 Octobre 2014 : La loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt est promulguée.

Février 2015 : Sur l'ensemble de la France, 19 des 414 projets ont été sélectionnés pour être présentés à un jury national, dont 1 dans le Languedoc-Roussillon, celui de « La politique Alimentaire Départementale du Gard ».

 

 

 

 

 

20/11/2014

Des toqués au Miam !

Samedi 22 novembre au Miam à Alès, Midi Gourmand invite 4 des 5 membres fondateurs de la toute jeune association "Gard aux Chefs" à venir parler de leur passion et de leurs ambitions durant le salon, de 12 à 14h. Discussions, questions du public, dégustations... Un moment à ne pas manquer !

 

Autopromo Chefs Gard - copie.jpg

10/07/2014

L'agenda gourmand de l'été

Que vous ayez envie de fruits, de légumes, de fruits de mer, de sucré ou de salé, d'ambiance gastronomique ou d'une soirée détente, les occasions ne manquent pas dans le Sud. Pour cet été, du Lot au Vaucluse, Midi Gourmand vous propose une sélection d'évènements gourmands dans 13 départements de Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Paca. Bon été !

Agenda Page11.jpg

Agenda Page12.jpg

08/07/2013

Usèz : Le rendez-vous de trente confréries

 

1694212491.jpg

À l'invitation de la compagnie des vins de pays du Gard, une trentaine de confréries les plus diverses s'est retrouvée à Uzès, samedi 6 juillet. Après s'être réunies dans la cour de l'hôtel-de-ville ils ont défilé sur le tour de ville, à la grande surprise des nombreux chalands.

Il y avait des promoteurs de vins, des spécialités comme les anguilles de Gruissan, l'olivado de Provence, les mange-tripes d'Alès,  les torsades de Frontignan, la Caboche, la brejaude au bœuf du Limousin, la Peyroulade de Villefort…

Après une messe de bénédiction dans la cathédrale, de nombreuses intronisations, toutes et tous se sont retrouvés autour d'une bonne table.

19/06/2013

Gard à nos origines !

 

Vign_AFFICHE_DEF_SITE_ws1013697858.jpg

Le 20 et 21 juillet Place de la Vabre à Sauve, la nouvelle manifestation intitulée « Gard à nos Origines » ayant pour but de découvrir tout le patrimoine gastronomique et artisanal Gardois

http://www.sauveanimations.com/

30/11/2011

Arts de la table et gastronomie à Vergèze (Gard)

Samedi 3 décembre, le caveau d’Héraclès propose de nombreuses dégustations des  produits de la boutique en présence des producteurs : huile dolive, champagne, miel, foie gras, tapenade…. De 10h à 12h30, les participants pourront suivre un cours de cuisine en compagnie du chef Jean-Louis Ruas, ancien professeur de cuisine en école hôtelière, des idées recettes en perspective pour les fêtes de fin d'année. Les vignerons lanceront aussi leur cuvée vendanges tardives "Nectar de Viognier" pour  valoriser les associations mets et vins et célébrer les fêtes de noël avec tombola et dégustation de produits de terroir.

Entrée libre.

Le caveau est ouvert de 9 h à 12 h et de 14h30 à 19h. 

http://www.caveau-heracles.com

21/11/2011

L'amande dans tous ses états

amandes, william TruffyLe samedi 26 et le dimanche 27 novembre 2011, l'amande se fête à la Maison de l'amande de Garons près de Nîmes, dans le Gard. Une occasion de découvrir les confiseries, bonbons et autre produits à base d'amandes que la Maison de l'Amande propose à la vente. Dragées, chocolats enrobés, calissons, olives de Provence au chocolat y sont commercialisés au détail. A découvrir également, Amandise, une gamme d'amandes apéritives salées et sucrées aromatisé au piment d'Espelette, aux herbes de Provence, à la figue, à la fève de cacao, au citron ou à la framboise. Une création de la coopérative Sud Amandes. ChZ

Une visite à ne pas manquer.

Maison de l'amande, Chemin de la Courbade 30128 Garons

Tél. 04 66 70 21 87

Photo : William Truffy

27/09/2011

La chronique des Restos

resto1-gaud.jpgLa Table de Fontfroide

 

NARBONNE. On ne peut rêver cadre plus propice à la méditation que labbaye cistercienne de Fontfroide. Aussi le restaurant La table de Fontfroide, qui vient de recevoir une toque au Gault et Millau, se devait de proposer à l’écart de lanimation de la salle, une terrasse empruntée aux jardins et prolongeant la vue sur le massif des Corbières. Le chef Serge Armengol sinspire des senteurs des Corbières pour accommoder ses petits gris et parsemer ses viandes et poissons. Parillades, petits calamars, queues de lottes ou souris dagneau ont un parfum inédit. Pavé de magret doie grilléà la fleur de thym, pigeon en croûte farci au foie gras, tournedos de filet de veau sont accompagnésdes vins de labbaye. Véronique Durand 

 

Menus de 18,50 à 38,50 . Ouvert tous les jours. Abbaye de Fontfroide, RD 613 à Narbonne.

Tél. 04 68 41 02 26

 

 

05/04/2011

Trois bonnes adresses

Dans la rubrique 15 restos d'ici de notre dernier Midi Gourmand de printemps actuellement en kiosque, la rédaction de Midi Gourmand a sélectionné une cinquantaine d'établissements qu'elle a chroniqué. Parmi ceux-là trois adresses de l'Hérault et du Gard sont eronnées et cela indépendament de notre volonté. Aussi nous publions ci-dessous les coordonnées des restaurants concernés : Le Petit Mickey à Montpellier, La Maison à Gaujac et Le Cosy Wine à Nîmes.

La Maison à Gaujac (30)

Aux tours fastigiées de Thaïlande, Christine et Pierre Teste ont préféré celles séculaires des remparts de Gaujac. Le couple, fort de ses expériences dans l'hôtellerie en Asie,a posé ses valises dans ce village près d'Uzès. De leur maison en ruine, ils ont fait un bel écrin au décor épuré chic, dans lequel ces deux globe-cookers se sont remis à l'ouvrage avec passion. Christine est retournée en cuisine après une expérience en salle au château de Montcaud, non loin de là ; tandis que Pierre assure le service. Tout a été pensé : les deux menus à 14€ et 27€, courts, variés et renouvelés de façon hebdomadaire ; les compositions pertinentes (crème de carottes à l'orange au cumin, curry de veau aux nouilles chinoises...), les produits de saison, et la sélection avertie de côtes-du-rhône, tendance rive gauche (côte du Ventoux, Croze Hermitage...). Jugez plutôt dans le menu à 27€ : terrine de foie gras aux fines feuilles de chocolat, saltimbocca de veau à la sauge, à l'ail fumé, l'aligot et fenouil confit ; macaron à la fraise et purée de framboise. L'été, Christine excelle dans le gaspacho de melon et magret fumé ou des noix de saint-jacques et son risotto de fèves. Une adresse prometteuse. Catherine Unac

 

Menus : 14€, 27€ (et 31€ avec fromage). Rue du Presbytère, Gaujac. Fermeture dimanche soir, mardi soir et mercredi. Tél. 04 66 39 33 08.