Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/07/2013

La gastronomie Française tend à disparaître !

 

paul-bocose_1241414c.jpg

Une étude publiée par le Washington Post, montre qu’un restaurant gastronomique français sur trois sert à ses clients du congelé industriel en faisant croire que c’est un plat « fait maison ». Mais le chiffre réel est loin du compte, car tous les restaurants n’avouent pas (par honte) qu’ils trompent leurs clients.

Au-delà de cette tromperie, la France qui est en partie pour sa gastronomie la destination touristique la plus visitée, perd de sa valeur. En fin de compte cette cuisine produite en masse tend à s’uniformiser.

Les taxes, y sont pour quelques choses, la cuisine industrielle, congelée est une des seules alternatives trouvées par les restaurants et les restaurateurs pour faire face à la crise. Finalement ce sont nos palais qui en subissent les conséquences…

Pour en savoir plus : http://www.dreuz.info/2013/07/la-gastronomie-francaise-en...

05/07/2013

L’AFMR réagit au label "Fait maison"

 

attrazic002.jpg

L’AFMR réagit  aux  nouvelles  orientations  de  la  Ministre  de  l’Artisanat,  du  Commerce  et du  Tourisme  

Sylvia  Pinel  a  défini  de  nouvelles  priorités  pour  la  restauration  

Parmi  elles,  un  logo  qui  mettra  d’avantage  en  valeur  les  plats  «  faits  maison  »,  avec une  définition  exacte  de  ce  terme.  

L’AFMR  tient  à  souligner  que  ce  Logo  n’est  pas  un  nouveau  Label,  et  qu’il ne remplace  pas,  comme  pourrait  le  laisser  supposer  certaines  interprétations,  le  Titre de  Maître  Restaurateur.  

Le  titre  sort  renforcé  des  dix  priorités  de  la  Ministre  de  l’Artisanat,  du  Commerce  et  du Tourisme.  

Il    va    en  effet  bénéficier  d’une  simplification  et  d’une  modernisation  de  son  cahier des  charges  tout  en  maintenant  les  valeurs  essentielles  du  titre  que  sont,  la  garantie de  professionnalisme  et  l’utilisation  de  produits  bruts  essentiellement  frais.  

L’ouverture  du  titre  aux  salariés  du  secteur  devrait  également  augmenter  son attractivité    et  valoriser  les  emplois,  tant  en  salle  qu’en  cuisine.    

Enfin  une  approche  plus  dynamique  de  sa  promotion,  au  niveau  de  l’image en particulier,  devrait  valoriser  son  caractère  officiel,  sécuriser    et  identifier  clairement  les Professionnels  qui  font  le  choix  du  fait  maison.  

Francis  Attrazic,  Président  de  l’Association  Française  des  Maîtres  restaurateurs.  

 

02/07/2013

Les plats surgelés font froids dans le dos !

 

difficile-de-s-y-retrouver-devant-les-cartes-des_614531_510x255.jpg

C’est en tous cas le point de vue des députés qui ont voté jeudi 27 juin le principe d'une appellation «fait maison» pour les restaurateurs. La mention, votée dans le cadre du projet de loi Hamon sur la consommation, sera rendue obligatoire pour les plats «élaborés sur place à partir de produits bruts». Des produits préparés, après tout c’est bien ça la véritable cuisine ! Une lutte pour prôner la transparence et en finir avec les surprises dans nos assiettes, Surtout qu’il faut bien se l’avouer, avec l’essor de la gastronomie, le public commence à savoir distinguer l’industriel du fait maison. Mais le but est avant tout d’informer sans porter de jugement de valeur, même si pour 53% de personnes interrogées ce label est un gage de qualité.

En définitive, ce label est un premier pas vers la sauvegarde de notre patrimoine gastronomique.