Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2016

Le projet de Jérôme Billod-Morel lauréat des Jeunes Talents Gault & Millau

C'est lundi 21 novembre à Carcassonne, dans les locaux du restaurant 'Le Parc' de Franck Putelat, qu'ont été remis les Jeunes Talents 2017 pour le Sud de la France. Outre Jean-Laurent Mazzia à Aix-en-Provence et Pauline et Christophe Biau, le lauréat pour la zone Occitanie est Jérôme Billod-Morel, chef-cuisinier du restaurant Le Jardin des Sources à Brissac, dans l'Hérault. Installé depuis plus de 15 ans dans l'ancien relai de diligences de ce petit village des hauts cantons, responsable régional des Toques Blanches Internationales, Jérôme Billod-Morel est en train de développer un projet de transfert de son établissement sur la commune de Ganges (voir Midi Gourmand 21). Formé à l'école hôtelière de Saint-Jean-du-Gard, le chef a été distingué au titre de son projet de transfert par Gault & Millau et a reçu sa dotation des mains de Côme de Chérisey, directeur du guide et de ses partenaires.
A l'origine, Jérôme Billod-Morel projetait de restaurer l'ancien Hptel de Maisonneuve de Ganges, demeure du XVIIème siècle. Il s'agira finalement d'une reprise de quelques éléments du bâti et une construction nouvelle afin de créer un restaurant gastronomique de 36 couverts doublé d'une brasserie-bar à vin et d'un hôtel de 14 chambres classées 4 étoiles. Le projet, de 2,5 millions d'euros, est à l'échéance de 2018. Didier Thomas-Radux (Photo : S.Duplaix)

Capture d’écran 2016-11-22 à 17.05.04.png

26/01/2015

Quand les chefs rencontrent les Vinifilles

Créée en 2009, l'association des Vinifilles présidée par Pascale Rivière (photo) regroupe des viticultrices du Languedoc-Roussillon et du Rhône adeptes du plaisir et de la richesse de leur métier. Battantes et créatives, elles organisent régulièrement des dégustations dans des lieux insolites. En ouverture de Millésime Bio, elles étaient dimanche 25 janvier dans la salle des rencontres de la mairie de Montpellier pour une rencontre gustatives avec 13 chefs étoilés. Alexandre Kliemko (Leucate), Jérôme Nutile (Nîmes), Gérald Garcia (La Pomarède), Jérôme Ryon (Carcassonne), Jean-Marc Boyer (Lastours), Frédéric Bacquié (Collioure), Franck Putelat (Carcassonne), Lionel Giraud (Narbonne), Michel Kayser (Garons), Oscar Garcia (Uzès), Philippe Deschamps (Carcassonne), Fabien Galibert (Aragon) et Charles Fontès (Montpellier) avaient répondu présent pour cet accord mets et vins inédits. En amont de la soirée, les vigneronnes avaient préparé les alliances en rencontrant les sommeliers des chefs concernés. Entre subtilité des mets et équilibre des vins, les 400 professionnels invités à cet évènement n'ont pas regretté le déplacement ! DTR (Photo : R.de Hullesen / Midi Libre)

Vinifilles-R de Hullessen.jpg

24/09/2014

Midi Gourmand se penche sur les femmes chefs

Pour son numéro de rentrée qui sera en kiosques dès vendredi 26 septembre, Midi Gourmand s’est penché sur ces femmes qui oeuvrent en cuisine. Peu souvent mises en lumière (il n’y a en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon que deux femmes étoilées), nous avons décidé d’aller à leur rencontre, de connaître leur parcours, souvent atypique. Ce sont ainsi 47 portraits de femmes chefs qui sont proposés, avec des recettes de leur cru, dans un dossier spécial.
Le magazine est allé également à la rencontre des étaliers des halles de Carcassonne, déguster la confiture d’oignons du Domaine de Bordère, rencontrer Grégory Philip, jardinier aux mains d’or récemment installé en Cévennes qui cultive feuilles et fleurs rares pour les grands restaurateurs, interroger Christophe Mazières, le nouveau chef du Castellas dans le Gard.
Midi Gourmand ne manque pas de parler de l’actualité automnale, avec de nouvelles pages sur les produits de saison, des reportages sur les cèpes, une recette pas à pas à base de morue et de poudre de cèpe. A noter également, de belles escapades dans le Quercy et à Carcassonne. Et bien sûr, l’interview décontractée de Daniel Cohn-Bendit dans sa maison de Lauret dans l’Hérault.

 

 

UNE Capture d’écran MG 16.png

 

 

 

28/01/2014

Un japonais lauréat du 64° prix Prosper Montagné à Carcassonne

C'est lundi 27 janvier 2014 dans les salons du prestigieux Hôtel de la Cité et de son restaurant dirigé par Jérôme Ryon, à l'interieur même de la citadelle classée au patrimoine mondial de l'Humanité, qu'a été décerné le 64ème prix culinaire international Prosper Montagné, le plus ancien et l'un des plus prestigieux concours de cuisine de l'Hexagone. Cette édition est doublement exceptionnelle puisqu'elle se tenait dans la ville natale du célèbre cuisinier auteur notamment du "festin occitan" en 1929 et du "Larousse gastronomique" en 1938, et parce que le jury 2014 était présidé par Joël Robuchon, lauréat de ce prix en 1969 et parmi les meilleurs représentants de la gastronomie française.

C'est donc le japonais Kouki Kumamoto (Photo 1), officiant au restaurant de l'Hotel Métropolitan Edmont à Tokyo, qui a remporté ce prix où il s'agissait de préparer une recette de brochet entier à farcir sur place. Le second est Pierre Guiraud, de l'école hôtelière de Lausanne (Suisse), suivie de Marc-Aurèle Vaca de l'école du cordon bleu à Paris en troisième position. Concernant la quatrième place, le jury a classé ex-aequo les trois dreniers finalistes : Christophe Emerling de chef Nutresia à Belmont sur Lausanne (Suisse), Armando Nogueira des sources de Caudalie à Martillac; et enfin Laurent Lemal (Photo 2), le talentueux jeune chef de "La Coopérative", le restaurant de l'hotel Bélesta crée dans une ancienne coopérative viticole à Bélesta et dont Midi Gourmand avait dit le plus grand bien dans son numéro 4 (automne 2011). C'est avec fierté que les candidats ont accueilli le résultat, après avoir travaillé toute la journée dans les cuisines du restaurant pédagogique du CFA "Prosper Montagné" de la ville, géré par la CCI de Carcassonne.

Le Club Prosper Montagné remet également chaque année le prix du meilleur commis de cuisine sélectionné parmi les apprentis issus de la filière hotellerie-restauration qui ont assisté les candidats lors des épreuves. Et c'est donc Fanny Mailhe (Photo 4)qui a remporté le prix 2014.

La fine fleur de la gastronomie régionale accompagnait André Fournet le président international du club Prosper Montagné pour cette manifestation, notamment Gilles Goujon (Photo 3) de l'Auberge de Fontjoncouse et Jean-Marc Boyer à Lastours. Quant aux personnalités, outre le préfet de l'Aude, le président de la CCI Jean Caizergues (Photo 5), partenaire actif et co-organisateur de la manifestation, le député-maire de Carcassonne Jean-Claude Pérez (Photo 5) n'a pas manqué de rappeler que la ville fêterait en 2015 le cent-cinquantième anniversaire de la naissance de Prosper Montagné. A l'heure où la gastronomie est un axe important de développement touristique, le premier magistrat de la Ville compte bien faire sur cet évènement pour rappeler la place de Carcassonne et de l'Aude dans ce domaine.

remiseprixPM1.jpg

17-_DSC5357.JPG

03-_DSC5276.JPG

07-_DSC5315.JPG

09-_DSC5324.JPG

43-_DSC5471.JPG

18/02/2013

Guide Michelin : hébétude à Béziers, espoir à Carcassonne

Patrick Olry perd son étoile
Coup dur pour la gastronomie bitteroise : Patrick Olry, le chef du restaurant L'Ambassade, vient de perdre son étoile dans l'édition 2013 du Guide Michelin, qui sort aujourd'hui. Ouvert en 1989, l'Ambassade (étoilée depuis 2007) est une table phare de Béziers et du département de l'Hérault, d'autant que Patrick Olry est également le dynamique président des "Tables gourmandes du Languedoc" qui organisent dans les fééries culinaires dans les arènes de Béziers.

Olry.jpg


Les étoiles rendues dans les PO confirmées
Dans les Pyrénées Orientales, le guide rouge prend acte des abandons de leurs étoiles voilà plusieurs mois de Pascal Borrel à Maury et de Bart Thoelen à Laroque des Albères (Les Palmiers)

A Carcassonne, l'étoile de tous les espoirs
Enfin dans l'Aude, c'est Michel Del Burgo qui reçoit une étoile pour son restaurant ouvert en 2011 dans les locaux de l'hotel de luxe 111. Paradoxe : le 111 a été placé en redressement judiciaire en décembre dernier et le restaurant souffre de ce sdifficultés économiques. Une étoile au Michelin n'aura jamais crée autant d'espoir que pour ce chef venu de chez Robuchon, et qui joue là sa survie !

Didier Thomas-Radux (Photo : Marc Dantan)

14/12/2012

30 recettes de chefs dans le nouveau Midi Gourmand

 

 

En kiosque depuis vendredi 14 décembre, le numéro hiver 2012-13 de Midi Gourmand réserve une belle surprise : le magazine propose 30 recettes de fêtes élaborées par les 30 chefs étoilés de Languedoc-Roussillon et d'une partie de Midi-Pyrénées*.

De Sébastien Bras, 3 étoiles à Laguiole à  Gilles Goujon, 3 étoiles à Fontjoncouse, en passant par Lionel Giraud, 1 étoile à Narbonne, Frédéric Bacquié, 1 étoile à Collioure ou encore Charles Fontès, 1 étoile à Montpellier, ce sont donc les 30 chefs référencés au guide Michelin de la région et totalisant 37 étoiles au guide rouge, qui ont accepté d’offrir une recette aux lecteurs de Midi Gourmand allant des « nouilles de céleri, champignons du massif et jus à l’huile de truffe »  au « râble de lièvre rôti, cannelloni de cuisses en civet aux pommes du Vigan et confit de coings à la fève tonka ».

Le magazine propose bien sûr ses rubriques habituelles comme la recette pas à pas (le pavé de merlu de lige au lard du Bistrot 17 à Perpignan), l’escapade (au cœur de l’hôtel HP33 en Arles), un dossier sur la truffe entre le Lot, l’Aude et le Gard, la saga du macaron de la famille Cabiron, la sélection de 32 restaurants à découvrir entre Toulouse et la Camargue, l’interview épicurienne (Patrick Timsit, installé dans le Gard) ainsi qu’une visite au cœur des halles couvertes de Toulouse.

En vente en kiosque ou sur internet (www.midilibre.fr), Midi Gourmand est désormais disponible dans le Tarn, le Lot, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne.

COUV MG9 Midi LIbre - copie.jpg

Les 30 chefs sont : Cyril Attrazic, "Chez Camillou" à Aumont-Aubrac, Frédéric Bacquié, "La Balette" à Collioure, Jean-Marc Boyer, "Le Puits du Trésor" à Lastours, Sébastien Bras, "Bras" à Laguiole, Hervé Busset, "Le moulin de Cambelong" à Conques, Serge Chenet, "Entre vigne et garrigue" à Pujaut, Christophe Comes, "La Galinette" à Perpignan, Philippe Ducos, "Domaine d'Auriac" à Carcassonne, David Enjalran, "L'esprit du vin" à Albi, Fabien Fage, "Le prieuré" à Villeneuve-lès-Avignon, Nicole Fagegaltier, "Le vieux pont" à Belcastel, Jean-Luc Fau, "Goûts et couleurs" à Rodez, Charles Fontès, "La réserve Rimbaud" à Montpellier, Fabien Galibert, "La Bergerie" à Aragon, Gérald Garcia, "Chateau la Pomarède" à La Pomarède, Lionel Giraud, "La table de Saint-Crescent" à Narbonne, Gilles Goujon, "L'auberge du vieux puits" à Fontjoncouse, Michel Kayser, "Restaurant Alexandre" à Nîmes-Garons, Matthieu de Lauzun, "De Lauzun" à Gignac, Fabien Lefebvre, "Octopus" à Béziers, Anne Majourel, "La coquerie" à Sète, Daniel Minet, "L'ambrosia" à Pézens, Jérôme Nutile, "Le Castellas" à Collias, Patrick Olry, "L'ambassade" à Béziers, Jacques et Laurent Pourcel, "Le jardin des sens" à Montpellier, Franck Putelat, "Le parc" à Carcassonne, Jérôme Ryon, "La barbacane" à Carcassonne, Simon Scott, "Bistrot saveurs" à Castres, Michel Truchon, "Le sénéchal" à Sauveterre de Rouergue.