Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2016

L'innovation viticole à Béziers

Du machinisme au packaging, en passant par l'irrigation, la vinification-oenologie ou les plants, tout ce qui compte dans le monde de la vigne et du vin, sans oublier l'oléiculture, sera présent du 8 au 10 novembre 2016 à la 13ème édition du salon Dionysud, au parc des expositions de Béziers dans l'Hérault. Sur 8000m2 répartis en 3 halls, 120 exposants participent à ce carrefour des techniques et des métiers de la filière.
Créé par la CCI de Béziers et désormais géré par le groupe France Agricole (groupe leader sur l'information professionnelle agricole et agroalimentaire), le salon connait un nouveau souffle et se veut le rendez-vous incontournable pour les professionnels de la vigne et du vin désireux de s'informer sur les dernières innovations, découvrir ou redécouvrir les derniers prototypes dans le monde du machinisme et rencontrer et échanger avec les acteurs de la filière. Pour cette treizième édition les évènements du salon sont enrichis, avec une première journée le 9 novembre dédiée à l'emploi et à la formation avec un Job Dating by Vitijob tandis que le jeudi 10 l'accent sera mis sur les innovations technologiques. Le tout sans oublier les conférences, les ateliers techniques, les dégustations commentées et les concours qui jalonneront les trois jours. Dionysud, du 8 au 10 novembre à Béziers. Rens : 04 67 809 959. www.dionysud.fr

Logo-Dyonisud-base-line.jpg

10/11/2015

Les savoir-faire en festival à Béziers

"L'idée est venue en début d'année, de créer un marché des produits fait main, du menuisier au chaudronnier, en passant bien sûr par les professionnels des métiers de bouche", explique Hervé Leterrier, directeur du Parc des Expos de Béziers. Plutôt que la foire d'automne, le parc des expos bitterois propose donc cette année pour la première fois du 13 au 15 novembre, Maestria, "le salon des savoir-faire et le festival du goût". Pour cette balade des sens, ce sont 75 exposants qui proposeront leurs créations faites main (les organisateurs ont sélectionné sévèrement les candidats) comme la coutellerie Valette, qui fabrique le couteau de Béziers, des viticulteurs de Saint-Chinian et de Faugères notamment, tandis que différents stands de démonstration permettront de voir en action quelques professionnels passionnés comme un bouilleur de cru, un pépiniériste etc. Et pour que Maestria soit vraiment le salon du vrai et du bon, plusieurs MOF - meilleurs ouvriers de France - seront là pour représenter le savoir-faire ultime dans leur domaine, notamment en prothèse dentaire et en mosaïque ! Côté nourritures terrestres, deux espaces dégustations sont à disposition avec des menus (12 bouchées ou verrines pour 20€) réalisés par les chefs des Tables Gourmandes du Languedoc. Un beau moment de convivialité avec de la gastronomie, des vins et de l'artisanat. Sous le patronage de Gilles Goujon, chef 3 étoiles à Fontjoncouse dans l'Aude, et titulaire du titre de MOF.

Maestria, du vendredi 13 au dimanche 14 novembre 2015 au parc des expos de Béziers. Ouvert de 10 à 19h (10-18h dimanche). Entrée libre.

Capture d’écran 2015-11-10 à 17.47.15.png

07/12/2014

Midi Gourmand : un numéro spécial pour Noël

En kiosque dès le jeudi 11 décembre, le nouveau numéro de Midi Gourmand vous réserve de belles surprises. A l'occasion des fêtes de fin d'année, le pâtissier des halles de Sète Arnaud Dejean propose la recette pas à pas de sa bûche griotte-amande-pistache, tandis que les chefs étoilés Michel Kayser et Lionel Giraud confient leur passion de la truffe et dévoilent de formidables recettes.
A découvrir aussi, la recette de la bûche tout en chocolat de Laurent Carratié, chocolatier à Béziers, les pigeons du Tarn de Lionel Monneret ainsi que ceux des Costières, la nouvelle table étoilée de Pascal Borell à Banyuls, l'élevage d'esturgeons de Pierre Tachon dans le Gers, les déclinaisons à base de violette d'Hélène Vié à Toulouse, le dernier moulin à farine de Montpellier, les arts de la table vus par le fleuriste Pascal Silvestri, etc. A découvrir aussi, les cours de crèpes et cakes pour enfants de Cook-shop à Pézenas, les volailles de la maison Coucourus à Béziers, les "cook box" spécial réveillon.
Enfin pour la bonne bouche, un reportage sur l'ouverture de la brasserie du chef étoilé Jérôme Nutile à Nîmes et un dossier spécial "recettes câlines et coquines" avec une douzaine de recettes aussi surprenantes les unes que les autres. Sans oublier les rubriques habituelles comme les nouveautés en librairie, les restaurants à découvrir, les gites à visiter. Et comme Noël, ce n'est qu'une fois par an, Midi Gourmand vous offre un deuxième magazine de 48 pages : le guide hiver Sud de France, recensant toutes les activités hivernales du Languedoc-Roussillon et passant en revue les stations de ski des Pyrénées catalanes, des Cévennes, de l'Aubrac et de la Margeride !
Midi Gourmand n°17 (avec le supplément Sud de France), en kiosque à partir du 11 décembre, 4,50€

UNE MG N°17.jpg

UNE SDF Hiver 2014.jpg

23/04/2014

Pierre Augé, 2010-2014 : la belle revanche !

Pierre Augé, le chef du restaurant "La Maison de Petit Pierre" à Béziers, est désormais un cas à part : finaliste malheureux de la première saison de l'émission à succès "Top Chef" sur M6 en 2010, il a retenté sa chance et pris sa revanche en 14 semaines pour sortir vainqueur le 21 avril dernier de la saison 5 de cette émission. Dans le premier numéro de Midi Gourmand en juillet 2010, Jean-Jacques Sarciat faisait le portrait de ce cuisinier talentueux et toujours de bonne humeur :

AUGE01- O.Got - copie.jpg

"Pierre Augé a le physique d'un torero. Affûté comme un maestro des arènes. Cheveux coiffés à la Rudolph Valentino. Latino ? Un peu. Fondu du produit rare ? Beaucoup. Là, il vient de découvrir une carotte noire. Un légume sorti de derrière les fagots. "J'ai aussi trouvé une salade qui vient de Hollande : la feuille d'huître. Quand on la croque, on a la mer dans la bouche !". Que des trucs hors norme. A l'image du chef biterrois. En poussant la porte de "La Maison de Campagne "(l'ancien nom de "La Maison de Petit Pierre" NDLR), il faut s'attendre à subir l'inspiration du moment de Pierre Augé. Un doux supplice gastronomique en fait. "J'étais chez Gagnaire à Londres. J'avais préparé un plateau avec des petits fours. Je m'étais appliqué comme jamais. Le Chef passe en fin de matinée et jette à peine un regard sur ce que j'avais fait. Il n'a même pas goûté. Le soir, je lui ai demandé pourquoi il avait agit ainsi. Il m'a répondu : "pas la peine de goûter. Je sais que ce que tu as fait était bon, mais tu peux faire mieux". Cela a guidé ma vie. Comme quoi une phrase peut changer pas mal de choses", explique-t-il. Pierre Augé, c'est le dernier rejeton d'une lignée au service de l'art de la table. D'une tradition de la bouffe. Un grand-père berger et boucher, un père charcutier traiteur chez qui il a fait ses premières gammes. Ensuite, direction la capitale : le Bristol, Taillevent, le Pré Catelan. De grandes maisons, où les brigades sont les hussards de la gastronomie française. Et puis un jour, c'est le retour au pays. Logique. L'Orb, le fleuve qui baigne Béziers, coule dans ses veines. Il trouvera son bonheur à l'ombre des arènes. Enfin, pas très loin. Mais l'image est jolie. Depuis, dans sa cuisine, il envoie, seul, une centaine de couverts par jour (aujourd'hui en 2014, c'est plutôt 200 couverts NDLR). "Mon moteur, c'est l'envie de faire plaisir. je me dépasse tous les jours pour atteindre ce but. Cela fait six ans que je travaille sans m'économiser, poursuit Pierre Augé, je travaille à l'instinct. Je trouve des idées sur le moment avec la base culinaire dont je dispose alors". Ce toqué trentenaire travaille les produits de la région avec une cuisine qui navigue entre terre et mer. Un savoir-faire posé sur la rigueur et l'amusement. Loin des sentiers battus. Pierre Augé explore. Il batifole avec la gourmandise d'un gamin rigolard. "Je sais rester à ma place. Pour l'instant, je ne cherche pas à décrocher une étoile au Michelin. Il me reste du chemin à parcourir", explique-t-il, bien dans sa cuisine et ses baskets. "Je commence à avoir des plats qui deviennent mes classiques. La bonbonnière de boudin par exemple". Classique Pierre Augé ? Avec des notes de baroque et une pincée de primitifs flamands alors. Et seulement ainsi. "J'ai mis à la carte du boeuf de Galice. C'est de la blonde d'Aquitaine qui part en Galice. La viande est maturée entre 3 à 6 mois. Elle est momifiée au gras. Dans l'assiette, on ne retrouve que le coeur de la viande. On la mange presque à la cuillère !" Et si on tend l'oreille, on percevra les mots de Rosalia de Castro avec son "El caballero de las botas azules". Le bonheur, quoi. " (Photo : O.Got pour Midi Gourmand)

La Maison de Petit Pierre, 22 av Pierre Verdier, 34500 Béziers. Tél. 04 67 30 91 85 - www.lamaisondepetitpierre.fr

19/03/2014

Midi Gourmand : le numéro de printemps en kiosque

En attendant sa sortie en kiosques à partir de vendredi 21 mars, voici en avant-première la Une du nouveau Midi Gourmand. Dossier spécial burgers de Toulouse à Nîmes, avec les avis de diététicien et spécialistes de l'alimentation, des recettes et les meilleurs adresses du grand Sud. A lire aussi avant Pâques, la sélection du Top 21 des meilleurs artisans-chocolatiers de la région, des portraits d'artisans, de chefs (Fabien Lefevbre à Béziers, Guillem Monier à Perpignan, Gérard Azoulay à Avignon) et les rubriques habituelles. A ne pas manquer non plus pour les fans du guide Michelin : en exclusivité Midi Gourmand a réalisé la cartographie des tous les étoilés du Grand Sud, région par région, de l'Aquitaine à PACA !

MG14.jpg

18/02/2013

Guide Michelin : hébétude à Béziers, espoir à Carcassonne

Patrick Olry perd son étoile
Coup dur pour la gastronomie bitteroise : Patrick Olry, le chef du restaurant L'Ambassade, vient de perdre son étoile dans l'édition 2013 du Guide Michelin, qui sort aujourd'hui. Ouvert en 1989, l'Ambassade (étoilée depuis 2007) est une table phare de Béziers et du département de l'Hérault, d'autant que Patrick Olry est également le dynamique président des "Tables gourmandes du Languedoc" qui organisent dans les fééries culinaires dans les arènes de Béziers.

Olry.jpg


Les étoiles rendues dans les PO confirmées
Dans les Pyrénées Orientales, le guide rouge prend acte des abandons de leurs étoiles voilà plusieurs mois de Pascal Borrel à Maury et de Bart Thoelen à Laroque des Albères (Les Palmiers)

A Carcassonne, l'étoile de tous les espoirs
Enfin dans l'Aude, c'est Michel Del Burgo qui reçoit une étoile pour son restaurant ouvert en 2011 dans les locaux de l'hotel de luxe 111. Paradoxe : le 111 a été placé en redressement judiciaire en décembre dernier et le restaurant souffre de ce sdifficultés économiques. Une étoile au Michelin n'aura jamais crée autant d'espoir que pour ce chef venu de chez Robuchon, et qui joue là sa survie !

Didier Thomas-Radux (Photo : Marc Dantan)

14/12/2012

30 recettes de chefs dans le nouveau Midi Gourmand

 

 

En kiosque depuis vendredi 14 décembre, le numéro hiver 2012-13 de Midi Gourmand réserve une belle surprise : le magazine propose 30 recettes de fêtes élaborées par les 30 chefs étoilés de Languedoc-Roussillon et d'une partie de Midi-Pyrénées*.

De Sébastien Bras, 3 étoiles à Laguiole à  Gilles Goujon, 3 étoiles à Fontjoncouse, en passant par Lionel Giraud, 1 étoile à Narbonne, Frédéric Bacquié, 1 étoile à Collioure ou encore Charles Fontès, 1 étoile à Montpellier, ce sont donc les 30 chefs référencés au guide Michelin de la région et totalisant 37 étoiles au guide rouge, qui ont accepté d’offrir une recette aux lecteurs de Midi Gourmand allant des « nouilles de céleri, champignons du massif et jus à l’huile de truffe »  au « râble de lièvre rôti, cannelloni de cuisses en civet aux pommes du Vigan et confit de coings à la fève tonka ».

Le magazine propose bien sûr ses rubriques habituelles comme la recette pas à pas (le pavé de merlu de lige au lard du Bistrot 17 à Perpignan), l’escapade (au cœur de l’hôtel HP33 en Arles), un dossier sur la truffe entre le Lot, l’Aude et le Gard, la saga du macaron de la famille Cabiron, la sélection de 32 restaurants à découvrir entre Toulouse et la Camargue, l’interview épicurienne (Patrick Timsit, installé dans le Gard) ainsi qu’une visite au cœur des halles couvertes de Toulouse.

En vente en kiosque ou sur internet (www.midilibre.fr), Midi Gourmand est désormais disponible dans le Tarn, le Lot, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne.

COUV MG9 Midi LIbre - copie.jpg

Les 30 chefs sont : Cyril Attrazic, "Chez Camillou" à Aumont-Aubrac, Frédéric Bacquié, "La Balette" à Collioure, Jean-Marc Boyer, "Le Puits du Trésor" à Lastours, Sébastien Bras, "Bras" à Laguiole, Hervé Busset, "Le moulin de Cambelong" à Conques, Serge Chenet, "Entre vigne et garrigue" à Pujaut, Christophe Comes, "La Galinette" à Perpignan, Philippe Ducos, "Domaine d'Auriac" à Carcassonne, David Enjalran, "L'esprit du vin" à Albi, Fabien Fage, "Le prieuré" à Villeneuve-lès-Avignon, Nicole Fagegaltier, "Le vieux pont" à Belcastel, Jean-Luc Fau, "Goûts et couleurs" à Rodez, Charles Fontès, "La réserve Rimbaud" à Montpellier, Fabien Galibert, "La Bergerie" à Aragon, Gérald Garcia, "Chateau la Pomarède" à La Pomarède, Lionel Giraud, "La table de Saint-Crescent" à Narbonne, Gilles Goujon, "L'auberge du vieux puits" à Fontjoncouse, Michel Kayser, "Restaurant Alexandre" à Nîmes-Garons, Matthieu de Lauzun, "De Lauzun" à Gignac, Fabien Lefebvre, "Octopus" à Béziers, Anne Majourel, "La coquerie" à Sète, Daniel Minet, "L'ambrosia" à Pézens, Jérôme Nutile, "Le Castellas" à Collias, Patrick Olry, "L'ambassade" à Béziers, Jacques et Laurent Pourcel, "Le jardin des sens" à Montpellier, Franck Putelat, "Le parc" à Carcassonne, Jérôme Ryon, "La barbacane" à Carcassonne, Simon Scott, "Bistrot saveurs" à Castres, Michel Truchon, "Le sénéchal" à Sauveterre de Rouergue.

 

10/09/2012

Les Tables Gourmandes ont fait leur show

La 4ème édition de la Féerie culinaire organisée dimanche 9 septembre dans les arènes de Béziers, a tenu ses promesses. Près de 1800 passionnés de cuisine étaient venus déguster les mets préparés par les 25 membres de l'association, qui ont su faire de leur manifestation gourmande, un moment important dans l'agenda bitterois. Show culinaire, musique, arrivée en fanfare des desserts sur un petit train touristique... tout était réussi ! Bravo encore aux organisateurs... et vivement la 5ème édition, où Midi Gourmand (qui avait réalisé le programme de cette édition distribué gracieusement aux participants), sera à nouveau présent !(Photos : Pierre Saliba - Midi Libre, Philippe Klein - Midi Gourmand)

O201LUN.jpg

TABLES2.jpg

TABLES5.jpg

TABLES3.jpg

photo.13PKjpg.jpg

O204LUN.jpg

O206LUN.jpg

photo11PK.jpg

photo16PK.jpg

photo3PK.jpg

photo19PK.jpg

photo24PK.jpg

photo17PK.jpg

08/09/2012

Féerie culinaire à Béziers !

 

 

 

 

Quatrième édition, dimanche 9 septembre 2012 au soir, de cette Féerie culinaire qui réunit 25 des meilleurs chefs du Biterrois de l'association "Les Tables gourmandes du Languedoc" dans les arènes de Béziers.Destiné à promouvoir l’art culinaire, cet événement tant attendu, qui devrait rassembler pas moins de 1 500 personnes dans le cadre toujours magique des arènes, aura lieu ce dimanche. Dès 18 h, les gradins accueilleront les premiers privilégiés, avant une ouverture officielle en fanfare à 19 h. Puis, les hostilités débuteront dès 19 h 30, plaçant sous les projecteurs l’imagination des vingt-cinq chefs de l’association.
Démonstrations en direct
Un tour de main qui pourra être vécu en direct avec, au-dessus d’un bar central installé sur la piste sablonneuse, un showroom qui permettra aux restaurateurs de cuisiner sous le regard pantois des gourmets et des gourmands. Terrine de poireaux au chèvre émulsion tomate au basilic ; tartare de bœuf, glace moutarde à l’ancienne, mouillette de pain croustillante ; sucette d’agneau aux piquillos, houmous de pois chiche ; “œuf pana coq” ; brochettes de cochon de l’Aveyron, marinade de soja et gingembre ; foie gras marbré à la lie de vin et sa brioche ; macarons, babas au rhum... vont vous faire chavirer. Encore plus quand tous ces mets seront en bouche, puisque les chefs ouvriront leurs tables, sitôt les plats concoctés. Le tout accompagné musicalement par L’art à Tatouille, suivi du grand orchestre Paul Selmer. Sans oublier les vignerons locaux, qui bénéficieront de trois pôles bien distincts, ainsi qu’un bar à champagne. A table !

Ferreie culinaire.jpg


Le programme :

18h : ouverture des portes des arènes

19h : spectacle équestre

19h10 : ouverture officielle de la Féerie culinaire

19h30 : ouverture des buffets, dégustation de coquillages, agneaux à la broche, show culinaire

20h : animation musicale "L'Art à Tatouille"

22h : petit train sucré

1h : fin de la soirée

 

 

Les billets (vendus au prix de 50 €) sont à retirer au GPIH, au 59, avenue Albert-1er à Béziers. Tél. 04 67 30 06 28.

 

27/08/2012

Ban des vendanges en Faugères

Comme le veut la tradition, Faugères ouvre le Ban dans l'un des villages de son appelation. Cette année, c'est Laurens (à 15mn au nord de Béziers) qui accueille la manifestation jeudi 30 août de 18h à 20h au parc de la source. Au programme, départ pour la cueillette de raisins du millésime 2012 avec la Commanderie du Faugères en habit, puis retour au village pour la cérémonie officielle du Ban des vendanges, avec prise de parole. Au finish, les vignerons de l'appelation (qui a fêté ses 30 ans cet été) offrent le verre de l'amitié autour de quelques assiettes du terroir. Une invitation à la rencontre, aux échanges et à la découverte dans un terroir authentique.

Infos : www.faugeres.com ou 04 67 23 47 42.

CONFRERIE.jpg

25/01/2012

Devenez commis au restaurant Ô.Bontemps

olivier bontemps, magala, beziers, restaurant gastronomiqueS’inspirant du concept de l’émission "vis ma vie", Olivier Bontemps, le jeune chef du restaurant gastronomique Ô.Bontemps - situé au cœur de Magalas, joli village du biterrois - instaure dès février 2012, un atelier participatif. Il s’agira pour tout participant de devenir commis et de suivre le quotidien du chef, de la livraison des produits à la préparation des plats, jusqu’au service en salle. Deux possibilités s’offrent aux intéressés, de 8 heures à 15 heures ou de 14 heures à 23 heures selon le jour d’ouverture. A noter que le restaurant d’Olivier ''Ô.Bontemps'' est ouvert tous les soirs - sauf le dimanche et le lundi - ainsi que le midi, les vendredis et samedis. Christelle Zamora - photo : Alexandre Dimou.

 

Tarif : 50 €

Le site du restaurant

 

Ô.Bontemps

Place de l'Église, 34 480 Magalas - Tél. 04 67 36 20 82

21/10/2011

Le pâtissier-chocolatier Laurent Carratié primé

laurent caratié, beziers, chocolatier, prix goût & santé, éclair, snackingLors de la grande finale parisienne du Prix Goût et Santé, le 26 septembre dernier, Laurent Carratié a été récompensé par le jury pour son "Eclair printanier". A cette occasion, il s’est vu remettre une dotation de 5 000 € destinée à poursuivre son initiative en faveur du bon et du bien manger.

Cet éclair printanier proposé par Laurent Carratié est une innovation qui se positionne entre le produit snacking et le sandwich. A base de pâte à choux, fromage de chèvre frais, courgette, fenouil, pomme Granny Smith, ciboulette, céleri, citron, menthe et coriandre, la composition de cet éclair lui permet d’être léger et savoureux.

Ses ingrédients ont chacun des bénéfices santé particuliers : un faible apport calorique, des fibres, des vitamines et des antioxydants...

 

Laurent Carratié

49, avenue Jean Moulin à Béziers

Tél. 04 67 31 13 25

www.maison-carratie.fr

 

Plus d'infos : A lire dans Midi Gourmand mars-avril 2011, le dossier chocolat.