Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/07/2015

"Guide Gourmand", le premier guide des restaurants du Languedoc-Roussillon

Après cinq années d’existence, le trimestriel Midi Gourmand, qui a depuis sa création chroniqué plus de 800 restaurants du Grand Sud, a publié le 10 juillet 2015, son premier hors-série : le Guide Gourmand 2015. A partir de ses archives, enrichies de textes des rédactions des suppléments « Midi Loisirs » du quotidien Midi Libre, la rédaction a réalisé un long travail de collation et de mise à jour afin de proposer pour la première fois un guide de 144 pages qui recense 538 restaurants, bars à vins ou restaurants de plage du Languedoc-Roussillon.

GG 2015784.jpg

Présentés par département (102 adresses pour les P-O, 73 pour l’Aude, 198 pour l’Hérault, 128 pour le Gard et 37 pour la Lozère), les restaurants du Guide Gourmand sont classés en trois catégories :

- les tables gourmandes, proposant les restaurants gastronomiques (de 20 à 150€)

- les bon rapport qualité-prix, regroupant des tables distinguées pour leur cuisine et leurs tarifs (entre 20 et 40€)

- les bon spots, présentant des restaurants, bars à vins ou plages retenus pour différents critères (qui peuvent être cumulatifs) et principalement leur cuisine, le cadre et la décoration, l’ambiance (de 10 à 35€ env.)

Pour chaque restaurant, sont précisés les jours d’ouverture et les tarifs minimum/maximum. Pour accentuer la précision et le confort de lecture, des photos égaillent les pages et certains titres et distinctions sont précisés par une iconographie spécifique (étoiles Michelin, Bib gourmand, Maître restaurateur etc.).
Unique ouvrage de ce genre proposé dans le Languedoc-Roussillon, ce guide – pour l’instant uniquement print – a vocation à être mis à jour chaque année avant l'été !

Guide Gourmand 2015, Hors-série de Midi Gourmand. 144 pages - 5,50€

 

GG Page intérieure785.jpg

 

 

02/04/2015

La Calina, la brioche audoise aux grandes ambitions

la calina,brioche,spécialité culinaire,pays audois,aude,languedoc-roussillon,cuisine,pâtisserie

En partenariat avec la boulangerie « Au pain viennois », les élèves de Bac Pro vente du lycée Gustave Eiffel de Narbonne ont eu l’honneur de dévoiler en exclusivité La Calina. Une brioche en passe de devenir une incontournable spécialité audoise.

Voilà des mois que les élèves de 1ère Bac Pro vente du lycée Gustave Eiffel de Narbonne travaillent sur ce  projet : le lancement de La Calina. Véritable produit concentré du terroir languedocien, cette brioche (qui se prononce la Calino en occitan) est unique en France et pourrait bien devenir une grande spécialité régionale. Son petit secret ? Elle contient au total cinq cépages de raisins différents : le Mozac, le Merlot, le Syrah, le Carignan et le Muscat.

Pour obtenir une bonne Calina, il faut préalablement faire macérer les fruits dans une eau de vie de marc de muscat pendant une quinzaine de jours pour ensuite les incorporer à la pâte. Un levain à base de blé du Lauragais et de pépins de raisins a également été spécialement créé sur place. Un accord incroyable puisque pour la petite anecdote, il faut savoir que la cohabitation entre le levain et l’alcool n’est habituellement pas possible. En général, l’acidité de l’alcool tend à faire retomber la pâte. Mais les petites mains du « Pain viennois » ont plus d’un tour dans leur sac et préconisent ainsi une fabrication en différée. Ce qui permet d’obtenir une belle brioche à la consistance idéale. Enfin, comme le bon vin, la brioche se bonifie avec le temps et se conserve jusqu’à 45 jours ! Astucieux non ?

Et si la Calina a pour ambition de devenir un produit phare du pays audois, n’oublions pas qu’elle a été créée dans le cadre des 60 ans de l’AFDAIM, qui soutient les personnes handicapées mentales. Depuis le lundi 30 mars et jusqu’au samedi 4 avril, la brioche est notamment en vente dans des grandes surfaces narbonnaises au prix de 6€. L’intégralité des gains sera reversée à l’association. La Calina sera ensuite disponible dans les boulangeries dès le mois de mai. V.C

10/07/2014

L'agenda gourmand de l'été

Que vous ayez envie de fruits, de légumes, de fruits de mer, de sucré ou de salé, d'ambiance gastronomique ou d'une soirée détente, les occasions ne manquent pas dans le Sud. Pour cet été, du Lot au Vaucluse, Midi Gourmand vous propose une sélection d'évènements gourmands dans 13 départements de Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Paca. Bon été !

Agenda Page11.jpg

Agenda Page12.jpg

17/06/2013

Une truffe qui a du flair

 

2013-06-17_13.21.29.jpg

C'est le début de la récolte de la truffe d'été, ou tuber aestivum. Cette année, auront lieu les deux premières foires qui lui sont dédiées, le 29 juin à Roullens et le 21 juillet à Cabrespine dans l'Aude. La truffe d'été se vend entre 150 et 200 euros le kilo et va faire des ravages…

http://languedoc-roussillon.france3.fr/2013/06/17/la-truf...


15/12/2011

C'est "In" : le 3 étoiles Gilles Goujon à la fête

3 étoiles,gilles goujon,vignobles foncalieu,20 ans de l'auberge du vieux puits,fontjoncouse,aude

Les Vignobles Foncalieu sont associés à l'événement gastronomique organisé ce week-end par Gilles Goujon, le chef emblématique qui fête l'obtention de sa 3ème étoile, les 20 ans de l'Auberge du Vieux Puits et ses 50 ans.

Le chef triple étoilé qui se dit vouloir rester "un marchand de bonheur" entend donner à ses convives l'occasion de voyager à travers les accords mets et vins de son terroir.

L'évènement qui se déroule aux Jardins de Saint-Benoit aura donc à sa carte les vins des Vignobles Foncalieu.

Au programme de la journée de lundi 19 décembre, un brunch & un marché des producteurs, la découverte du marché des Jardins de Saint-benoît dès 10 heures.

A 15 heures, match à l'aveugle Garrigae "Languedoc VS Bordeaux Rouge 2008" avec le sommelier Dominique Laporte, à travers 20 vins d'exceptions

A 18 heures : résultats du match

C'est "Off" : Gilles Goujon fête ses 50 ans avec 100 étoilés !

Dernier chef français à avoir été couronné d’une troisième étoile au guide Michelin, Gilles Goujon, chef cuisinier de l’auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse dans l’Aude, fête en cette fin d’année à la fois les vingt ans de son établissement, ses cinq toques au Gault Millau, ses trois étoiles et son titre de chef de l’année 2010. Et aussi, ses cinquante ans.

Si d’Artagnan pouvait dire "A moi les mousquetaires !", Goujon n’a pas hésité à lancer "A moi les étoilés !" pour fêter dignement ces évènements. Fontjoncouse, paisible village des Corbières, sera donc les 18 et 19 décembre prochain, le lieux de tous les gourmets. Entre les MOF, les diplômés du Bocuse d’or ou du Bocuse d’argent, les confrères et autres compères de la haute gastronomie, ce sont l’équivalent de plus de 110 étoiles qui seront présents durant ces deux jours gastronomiques à l’auberge du vieux puits de Fontjoncouse et aux Jardins de Saint-Benoit Garrigae. Parmi les convives, sont annoncés Alain Dutournier, Serge Vieira, Georges Blanc, Régis Marcon, Jacques et Laurent Pourcel, Michel Bras pour n’en citer que quelques-uns.

 

27/09/2011

La chronique des Restos

resto1-gaud.jpgLa Table de Fontfroide

 

NARBONNE. On ne peut rêver cadre plus propice à la méditation que labbaye cistercienne de Fontfroide. Aussi le restaurant La table de Fontfroide, qui vient de recevoir une toque au Gault et Millau, se devait de proposer à l’écart de lanimation de la salle, une terrasse empruntée aux jardins et prolongeant la vue sur le massif des Corbières. Le chef Serge Armengol sinspire des senteurs des Corbières pour accommoder ses petits gris et parsemer ses viandes et poissons. Parillades, petits calamars, queues de lottes ou souris dagneau ont un parfum inédit. Pavé de magret doie grilléà la fleur de thym, pigeon en croûte farci au foie gras, tournedos de filet de veau sont accompagnésdes vins de labbaye. Véronique Durand 

 

Menus de 18,50 à 38,50 . Ouvert tous les jours. Abbaye de Fontfroide, RD 613 à Narbonne.

Tél. 04 68 41 02 26

 

 

05/04/2011

La Maison à Gaujac (30)

Aux tours fastigiées de Thaïlande, Christine et Pierre Teste ont préféré celles séculaires des remparts de Gaujac. Le couple, fort de ses expériences dans l'hôtellerie en Asie,a posé ses valises dans ce village près d'Uzès. De leur maison en ruine, ils ont fait un bel écrin au décor épuré chic, dans lequel ces deux globe-cookers se sont remis à l'ouvrage avec passion. Christine est retournée en cuisine après une expérience en salle au château de Montcaud, non loin de là ; tandis que Pierre assure le service. Tout a été pensé : les deux menus à 14€ et 27€, courts, variés et renouvelés de façon hebdomadaire ; les compositions pertinentes (crème de carottes à l'orange au cumin, curry de veau aux nouilles chinoises...), les produits de saison, et la sélection avertie de côtes-du-rhône, tendance rive gauche (côte du Ventoux, Croze Hermitage...). Jugez plutôt dans le menu à 27€ : terrine de foie gras aux fines feuilles de chocolat, saltimbocca de veau à la sauge, à l'ail fumé, l'aligot et fenouil confit ; macaron à la fraise et purée de framboise. L'été, Christine excelle dans le gaspacho de melon et magret fumé ou des noix de saint-jacques et son risotto de fèves. Une adresse prometteuse. Catherine Unac

 

Menus : 14€, 27€ (et 31€ avec fromage). Rue du Presbytère, Gaujac. Fermeture dimanche soir, mardi soir et mercredi. Tél. 04 66 39 33 08.

14/01/2011

Deux "régionaux" à Top Chef

Berlan.jpg

Comme nous l'annoncions en page "Quoi de neuf ?" du numéro d'hiver de Midi Gourmand, Paul-Arthur Berlan (photo), 28 ans, fait partie des sélectionnés pour la nouvelle saison de l'émission culinaire "Top Chef" qui débute le 31 janvier sur M6. Le jeune homme, originaire de Carcassonne, a fait ses classes chez Franck Putelat (restaurant Le Parc à Carcassonne, 1 étoile au Michelin) puis avec Fabien Galibert (aujourd'hui 1 étoile à l'Aragon, dans l'Aude) et enfin au Meurice à Paris. "Ma cuisine est assez gastronomique et technique. Mais c'est une cuisine de terroir avec, par exemple, de l'agneau du pays cathare ou de la truffe de Villeneuve, qu ej'essaye d'alléger", nous expliquait avant le tournage de l'émission le jeune cuisinier. Mais parmi les 14 candidats de l'émission, on trouve aussi Alexis Braconnier, 20 ans, commis de cuisine au Byblos à Saint-Tropez, qui a fait ses armes à l'Auberge du Vieux Puits de Gilles Goujon à Fontjoncouse. L'Aude est ainsi bien représentée dans cette émission, diffusée sur plusieurs semaines ! Didier Thomas-Radux

21/12/2010

Gilles Goujon, rédacteur en chef d'un jour à Midi libre

C'est devenu une habitude, une personnalité est invitée par la rédaction de Midi libre pour commenter l'actualité et entrer dans la peau d'un rédacteur en chef. Après Alexandra Rosenfeld ou encore Jean-Claude Carrière, Gilles Goujon, le chef trois étoiles de l'Auberge du Vieux Puits de Fontjoncouse dans l'Aude, a lui aussi joué le jeu... A suivre dans l'édition locale de Midi Libre du 22 décembre. ChZ