Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/11/2015

Vendredi 20 novembre, coup d'envoi de la 23ème édition du MIAM

Le Limousin est l'invité cette année du Salon de la Gastronomie et des Produits du Terroir d'Alès, du 20 au 23 novembre 2015. Une région dont les produits présentent des similitudes avec les nôtres. Le célèbre bœuf du Limousin, auquel fait écho le bœuf Aubrac, l'agneau Baronet, celui de Lozère, bénéficiant tous deux d'une IGP, le cochon cul noir authentique cochon du Limousin, quand le Baron des Cévennes vient juste de voir le jour, les myrtilles, la châtaigne, le safran… Des différences aussi, bien sûr, dont les spécialités des trois départements composant le Limousin (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne) sont révélatrices, le pâté de pomme de terre, la farcidure, le galetou, la mique, la madeleine, le creusois, la flognarde, le clafoutis… Les exposants du Limousin arrivent chargés de cidre, de vin paillé de Corrèze, de bière, de porc cul noir, de canard gras, de pommes… Et le Restaurant du Limousin (l'un des quatre que comptent le salon ) affiche un menu destiné à révéler la qualité de la viande Limousine.
Serge Chenet, chef étoilé du restaurant "Entre Vigne et Garrigue", à Pujaut, Meilleur Ouvrier de France et Président de l'association de chefs étoilés, "Gard aux Chefs", est le parrain de cette 23ème édition qui rassemble 130 exposants. Des exposants toujours plus nombreux, dont les produits répondent aux critères de sélection de plus en plus exigeants d'un Salon qui revendique la qualité. Et les prétendants sont nombreux, des nouveaux chaque année, et ceux qui reviennent comme certains représentants des pays ou des régions invités aux précédentes éditions (Pays Basques, Cantal, Haute-Loire, Italie…), pour un florilège de produits gourmands, foie gras, aligot, champagne, charcuterie, roquefort, pélardon, parmesan, chocolats, miel…
Parmi les nouveautés, la conférence du nutritionniste Laurent Chevalier, que les lecteurs de Midi Gourmand retrouvent chaque trimestre dans la rubrique diététique, des rencontres avec des auteurs de livres culinaires (Marine Mandrila et Louis Martin pour "Very Food Trip", Eric Guérin pour "Migrations, voyages, émotions, cuisine", Marianne Magnier Moreno pour "Le Grand Manuel du Cuisinier", et Laurent chevalier pour ses derniers ouvrages… Côté animations, Michel Boulard, maître pâtissier, modèlera le sucre, le chocolat et la pâte d'amande. Un atelier de fabrication du pain initiera les amateurs à confectionner "Lou Pan d'Oc", la baguette bio et gourmande du Languedoc Roussillon. Les 50 apprentis et stagiaires du CFA d'Alès ont eux aussi du pain sur la planche puisqu'ils confectionneront durant toute la manifestation "Le Croustout" spécialement créé en l'honneur du Limousin, un petit pain gourmand à la texture briochée, farci, en version salée, d'un hachis de viande aux riches arômes et version sucrés, de pommes fondantes et noisettes. Le vin n'est pas oublié avec un atelier d'initiation à la dégustation œnologique, par le sommelier Jacques Carceller. L'Espace Gourmand Alésien regroupant artisans des métiers de bouche et commerçants, affiche lui aussi un programme d'animations, art floral, art de la table, réalisation de recettes et dégustations…
L'Ecole de cirque alésienne, Le Salto, dominera l'espace du Parc Expo du haut de ses échasses ou en s'envolant pour des acrobaties avec tissu aérien. Acrobaties encore mais d'un autre style, avec un barman audacieux qui mixe les ingrédients des cocktails en version jonglage… Les démos des chefs qui contribuent aux succès du MIAM rassembleront une vingtaine de chefs, dont Serge Chenet, qui exécuteront une cinquantaine de recettes. Pour Francis Cabanat, Président de la CCI Alès-Cévennes, organisatrice du salon, le MIAM contribuent à la valorisation des produits de la région. "Les Cévennes ont une belle image, mais il faut trouver des produits qui structurent cette image, qui lui donnent du contenu. L'oignon doux des Cévennes, le Pélardon, le Baron des Cévennes, l'agneau de Lozère, les Châtaignes, Lou Pan d'OC… sont autant de produits qui participent à cette structuration car ils nous permettent de nous différencier par leur qualité, ils contribuent au développement des filières qui font vivre les populations et qui assurent l'avenir de notre territoire." A plus court terme, l'objectif de la 23ème édition du MIAM est de franchir la barre des 20000 visiteurs ! Marie Vanhamme
MIAM. Du 20 au 23 novembre 2015. Vendredi et samedi de 10h à 22h. Dimanche de 10h à 20h. Lundi de 10h à 18h. Parc des Expos Alès Cévennes. Route d'Uzès. Méjeannes les Alès. www.miam-ales.com

Capture d’écran 2015-11-18 à 15.34.23.png

20/11/2014

Des toqués au Miam !

Samedi 22 novembre au Miam à Alès, Midi Gourmand invite 4 des 5 membres fondateurs de la toute jeune association "Gard aux Chefs" à venir parler de leur passion et de leurs ambitions durant le salon, de 12 à 14h. Discussions, questions du public, dégustations... Un moment à ne pas manquer !

 

Autopromo Chefs Gard - copie.jpg

16/11/2013

Alès : quand des bloggeurs rencontrent des restaurateurs..

 

Samedi 16 novembre 2013, 15h, au MIAM, salon de la gastronomie et des produits du terroir d’Alès (Gard) : début du  workshop sur les blogs culinaires, organisé par Midi Gourmand. Autour de la table, présidée par Didier Thomas-Radux, directeur du magazine, Jérôme Nutile, chef doublement étoilé du Castellas à Collias, Gabin Batal, jeune chef du Banc d’essai à Saint-Martin de Valgagues, Frédéric Rigaud, chef de La Table des Oliviers à Uchaud et Président de la Confrérie des restaurateurs de Métier du Gard, et les bloggeurs, Eve Tavernier « Une table à Uzès », Cedric Maynadié « Coquillettes et Crustacés », Fabien Soldevila « La cuisine de Bob », Guy Massol,  « Ripailles et traditions ». Depuis les années 2010 les blogs culinaires sont le reflet de l’intérêt croissant pour la cuisine, intérêt manifesté et alimenté par le succès des nombreuses émissions de télé réalité.  Concurrents des critiques autorisés dans le domaine de la gastronomie ou pâle imitateur des cuisiniers professionnels ? Entre recette et aventure culinaire, critique de restaurant et incitation à des découvertes gustatives, nos bloggeurs mettent la main à la pâte et rendent comptent de leur « soirée resto »!  Si, comme le rappelle Didier Thomas-Radux, depuis la création du guide Michelin, la critique était réservée aux professionnels, aujourd’hui, tout le monde peut donner son opinion.

 

Attention toutefois de ne pas confondre les bloggeurs et les critiques anonymes qui fleurissent sur des sites spécialisés ou non. « Un blog, c’est une sorte de journal intime », précise Eve « on vit dans un monde où l’image est importante, où l’on se montre. Les blogs permettent de communiquer sa passion, ses envies du moment que l’on affiche aux yeux de tout le monde ». Pour Cédric, « si certains bloggeurs rêvent de devenir célèbres, très peu y parviennent et blogger reste une passion d’amateur, qui provoquent des rencontres sur des réseaux sociaux, des amis virtuels, mais dont l’objectif n’est pas de devenir professionnel. Les trois-quart ne se prennent pas pour des chefs, même si beaucoup en rêvent. C’est ma passion mais ça reste une passion. » s
 L’opposition entre amateurs et professionnels soulignée par Jérôme Nutile est au centre du débat. « Certains bloggeurs s’imaginent être des grands chefs, mais ne connaissent pas le métier, 14  à 15h de travail par jour des dizaines de personnes en cuisine… C’est comme les émissions de télé, Je repère tout de suite lorsqu’elles ne  sont pas faites par des professionnels, juste à la façon de prendre la poche à douilles ou le rouleau à pâtisserie». Le chef doublement étoilé n’est pas plus tendre, côté critiques gastronomiques : « les photos figurant sur les blogs desservent souvent les plats, car entre prendre une photo avec un smartphone et un professionnel qui passe trois heures à étudier son plan… ».  Gabin Batal n’attache pas plus ou autant d’importance au phénomène blog qu’au « bouche-oreille, pas forcément objectif, « mais ce qu’on retrouve sur Internet, c’est ce qu’on trouve dans la vraie vie. » Pas de quoi donc, en faire un fromage !  Sauf que l’audience est démultipliée et que certains bloggeurs connaissent le meilleur moyen de faire un buzz : une critique négative sur un grand chef de préférence. Frédéric Rigaud n’hésite pas, lui, à intervenir pour rétablir la vérité et réagir à une critique qui n’est pas juste. Nos bloggeurs ne sont en tout cas pas de cette fournée-là puisque, comme le dit Fabien,  « je vais au restaurant pour le plaisir et pas pour le blog et je partage plutôt les bonnes expériences. »

Blogs culinaires, Gastronomie, Jérome Nutile, Miam, Alès

 

L’impact des blogs qui peuvent en temps réel toucher de nombreux lecteurs n’est pourtant pas négligeable et « le monde des bloggeurs n’étant pas celui des Bisounours »,  comme l’affirme Eve, le marché peut aussi y faire sa loi ?  « Sur le web, tout s’échange et tout se vend. Des bloggeurs qui prennent de l’audience peuvent monnayer leur contenu». Même s’ils sont rares, puisque, rappelle Fabien et Cédric « en principe les bloggeurs ont une activité professionnelle à côté », les plus en vue figurent en tous cas sur les tablettes des communicants. Jérôme Nutile s’est vu proposé les services de bloggeurs par une agence de communication pour assurer le prochain lancement de son nouveau restaurant qu’il ouvrira à l’automne 2014 à Nîmes. Alors ces blogs qui, pour certains ont plus de visibilité que des journaux, qui frappent plus vite et plus fort,  sont-ils en passe de concurrencer les guides les plus réputés, Michelin, GaultMillau, ou sont-ils, des défricheurs sur lesquels s’appuieront les critiques officiels, où les promoteurs d’une « gastronomie parallèle » ?

Marie Vanhamme

 

30/10/2013

Bloggeurs culinaires : venez en parler à Alès !

Midi Gourmand participe au Miam à Alès et organise un workshop sur le thème "Blogs culinaires : les nouveaux maîtres de la critique gastronomique ?" samedi 16 novembre à 14h30. Vous avez des choses à dire ? Contactez- nous !

dtradux@midilibre.com

23/09/2013

Midi Gourmand en fait tout un fromage !

 

Pour son numéro d’automne, votre magazine des saveurs du Sud propose un numéro riche en infos de 144 pages, avec un dossier spécial fromages, qui devient un produit de haute gastronomie, ainsi qu’une interview épicurienne de l’actrice Agnès Jaoui, marraine cet été de la manifestation gastronomique « Lot of Saveurs » à Cahors. A lire aussi dans ce 12ème numéro, un reportage sur les halles d’Alès, une balade en barque avec les derniers pêcheurs d’anguilles sur l’étang de Bages, une visite des producteurs d’oignon de Toulouges en pays catalan, une autre chez Villaret qui fabrique depuis 300 ans les fameux croquants, un portrait de Philippe Galindo, chef prometteur de L’Almandin à Saint-Cyprien, une leçon de cuisine avec Jérôme Nutile pour le site de « kitchen box » de chefs Gourmanéo, une plongée dans le centre de pommologie d’Alès et un dossier spécial Aveyron avec un tour d’horizon des produits exceptionnels de ce département.

Côté escapades, Midi Gourmand vous emmène pour cet automne en Petite Camargue dans les lodges chics du domaine de Sainte-Colombe mais aussi en ville à Montpellier, chez les propriétaires de l’étonnante Villa Nova.

Dédié à l’art de vivre, Midi Gourmand n’en oublie pas moins le côté pratique et propose une sélection de 20 restaurants sélectionnés par la rédaction, entre Toulouse et Nîmes. Et puis vous retrouverez toujours les rubriques habituelles du Dr Laurent Chevallier, la recette pas à pas (celle de la pizza roquefort et piment préparée spécialement pour Midi Gourmand par les chefs L’Helgouach et Thimothée, primés aux derniers championnats du monde de pizza), l’actualité gourmande, les recettes, les rendez-vous des mois à venir etc… En revanche, il vous faudra attendre vendredi 27 septembre pour le trouver en kiosque en Languedoc-Roussillon et en Midi-Pyrénées (ainsi que sur certains départements de PACA). Patience...

Didier Thomas-Radux

MG12_COUV_ML1.jpg


 

11/01/2012

Des ateliers gourmands pour les juniors à Alès

Sous l'égide de la Chambre de Commerce et d'industrie d'Alès, le premier atelier d'initiation Paul Bocuse s'est tenu aujourd'hui 11 janvier au Campus d'Apprentissage d'Alès; il s'agissait de réaliser des sablés bretons !

Réservés aux jeunes de 9 à 14 ans, ces ateliers gourmands se tiendront de façon quasi hebdomadaire jusqu'au mois de mai. Autour de thématiques comme les pâtes fraîches, le potage, les viennoiseries, la brandade, le poulet de bresse à la crème, les crêpes et galettes, ils ont notamment pour objectif de valoriser l'apprentissage et de susciter des vocations. Pari réussi pour les formateurs Arnaud Joncoux, Michel Kerherno et Christophe Hardy : la première promotion est déjà complète !

Renseignements auprès de Laurence Prost au 04 37 64 26 00 ou via : contact@fondation-paul-bocuse.com

16/11/2011

Week-end très gourmand à Alès !

alès,miam,espagne,gourmand,restaurantDu vendredi 18 au dimanche 21 novembre, la CCI et les professionnels des métiers de la restauration du bassin d'Alès en Cévennes, organisent la 19 ème édition du salon Miam. Une manifestation culinaire qui a su se renouveler et a attiré plus de 15 000 gourmands l'an passé. La thématique 2011 est autour de l'Espagne, pays invité. On trouvera donc à ce salon des stands espagnols avec démonstration et dégustation de spécialités ibériques, un concours de chocolat pâtisserie avec Franck Michel opposé à Julien Alvarez, respectivement MOF et champion du monde de pâtisserie 2011 (samedi et dimanche), des défis art de la table ainsi que la finale Délichef Militant du goüt (samedi) qui opposera 4 candidats devant composer autour d'un filet de taureau de Camargue AOC.

Programme disponible sur :

 www.miam-ales.com/programme-des-animations-2011

Avec des démonstrations de chefs, retransmises en direct sur grand écran. "Nous avons voulu monter en qualité et proposer des animations à forte valeur ajoutée",  explique Francis Cabana, le président de la Chambre de commerce alésienne. Plusieurs restaurants sont bien sûr à disposition sur place.

MIAM, parc des Expositions d'Alès à Méjannes les Alès

Nocturne les 18 et 18 jusqu'à 22h. Entrée : 3,50€, gratuit -12 ans et après 19h.

 

17:24 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alès, miam, espagne, gourmand, restaurant |  Facebook | | |