Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2011

Le chef Gilles Goujon, la tête dans les étoiles

 

match vins de bordeaux,languedoc,gilles goujon,dominique laporte,georges blanc,michel bras,alain dutournier,pourcel,michel portos,jean-luc rabanel,michel trama,gérald passédat,haut brion,lafite rothscild,domaine de montcalmès,la granges des pères

Gilles Goujon, l’unique cuisinier triple étoilé du Languedoc-Roussillon au guide Michelin, aime bien la fête et l’amitié. Aussi, pour fêter à la fois les 20 ans "L’Auberge du Vieux Puits" à Fontjoncouse, son titre de chef de l’année 2010, sa troisième étoile obtenue voilà 18 mois et surtout ses cinquante ans, il avait décidé de faire les choses en grand, sur deux jours les 18 et 19 décembre derniers.

Tout a commencé dimanche soir, avec un dîner pour 150 personnes organisé dans son auberge en présence du nec plus ultra de la cuisine française. Plus de soixante chefs totalisant près d’une centaine d’étoiles de tout l’Hexagone étaient venus célébrer leur confrère. On comptait ainsi parmi les invités du dîner - où fut servi notamment le fameux oeuf de poule "pourri" à la truffe créée par le chef audois - Georges Blanc ("Blanc" à Vonnas), Michel Bras ("Bras" à Laguiole), Jacques et Laurent Pourcel ("Le Jardin des sens" à Montpellier), Alain Dutournier ("Carré des Feuillants" à Paris), Jérôme Nutile ("Le Castellas" à Collias), Jean-Luc Rabanel ("L’Atelier" à Arles), Michel Trama ("L’Aubergade" à Puymirol), Michel Portos ("Le Saint-James" à Bouliac) ou encore Gérald Passédat ("Le Petit Nice" à Marseille) et Bruno Ménard ("L’Osier" à Tokyo).

Le lendemain, tous les chefs auxquels s’étaient ajoutés les amis et les proches de Gilles Goujon - 350 personnes - se sont retrouvés aux Jardins de Saint-Benoit dans le resort de Garrigae à Saint-Laurent-de-Cabrerisse, pour de nouvelles agapes avec un marché aux producteurs et surtout un match entre 20 grands crus de Bordeaux (on trouvait du Haut-Brion et du Château-Lafite notamment) et grands vins du Languedoc 2008 arbitré par le sommelier Dominique Laporte, où le Languedoc a supplanté les meilleurs flacons bordelais puisque sont arrivés en tête le domaine de Montcalmès (Terrasses du Larzac), suivi de la Grange des pères (VDP de l’Hérault) puis du château Lafite Rothschild (Paulliac 1er grand cru classé) !

 

Didier Thomas-Radux. Photo : William Truffy

15/12/2011

C'est "In" : le 3 étoiles Gilles Goujon à la fête

3 étoiles,gilles goujon,vignobles foncalieu,20 ans de l'auberge du vieux puits,fontjoncouse,aude

Les Vignobles Foncalieu sont associés à l'événement gastronomique organisé ce week-end par Gilles Goujon, le chef emblématique qui fête l'obtention de sa 3ème étoile, les 20 ans de l'Auberge du Vieux Puits et ses 50 ans.

Le chef triple étoilé qui se dit vouloir rester "un marchand de bonheur" entend donner à ses convives l'occasion de voyager à travers les accords mets et vins de son terroir.

L'évènement qui se déroule aux Jardins de Saint-Benoit aura donc à sa carte les vins des Vignobles Foncalieu.

Au programme de la journée de lundi 19 décembre, un brunch & un marché des producteurs, la découverte du marché des Jardins de Saint-benoît dès 10 heures.

A 15 heures, match à l'aveugle Garrigae "Languedoc VS Bordeaux Rouge 2008" avec le sommelier Dominique Laporte, à travers 20 vins d'exceptions

A 18 heures : résultats du match

C'est "Off" : Gilles Goujon fête ses 50 ans avec 100 étoilés !

Dernier chef français à avoir été couronné d’une troisième étoile au guide Michelin, Gilles Goujon, chef cuisinier de l’auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse dans l’Aude, fête en cette fin d’année à la fois les vingt ans de son établissement, ses cinq toques au Gault Millau, ses trois étoiles et son titre de chef de l’année 2010. Et aussi, ses cinquante ans.

Si d’Artagnan pouvait dire "A moi les mousquetaires !", Goujon n’a pas hésité à lancer "A moi les étoilés !" pour fêter dignement ces évènements. Fontjoncouse, paisible village des Corbières, sera donc les 18 et 19 décembre prochain, le lieux de tous les gourmets. Entre les MOF, les diplômés du Bocuse d’or ou du Bocuse d’argent, les confrères et autres compères de la haute gastronomie, ce sont l’équivalent de plus de 110 étoiles qui seront présents durant ces deux jours gastronomiques à l’auberge du vieux puits de Fontjoncouse et aux Jardins de Saint-Benoit Garrigae. Parmi les convives, sont annoncés Alain Dutournier, Serge Vieira, Georges Blanc, Régis Marcon, Jacques et Laurent Pourcel, Michel Bras pour n’en citer que quelques-uns.

 

09/12/2011

Midi Gourmand d'Hiver est en kiosque !

Midi Gourmand, hiver 2011, dossier soupeCe vendredi 9 décembre 2011, Midi Gourmand déboule en kiosque. A la Une de ce numéro d'hiver, un dossier sur les soupes et leurs festivals dans notre région avec une virée au festival de Florac. Une interview épicurienne de Gilles Goujon, le triple étoilé de Fontjoncouse dans l'Aude et le seul du Languedoc-Roussillon avec en prime une vidéo à voir ci-dessous. Midi Gourmand donne encore à lire une recette pas à pas réalisée par Jérôme Billod-Morel depuis Le Jardin aux Sources, son restaurant situé à Brissac dans l'Hérault. Midi Gourmand part à la rencontre du rugbyman François Trinh-Duc - sacré meilleur joueur de l'année 2011 - pour un portrait dans son restaurant "La Chistera". D'autres portraits suivent avec Eric Cellier et Pierre Morel à  "La Maison de la Lozère" à Montpellier, Matthieu De Lauzun à Gignac, Romain Bouëtard à Entraygues en Aveyron, puis de Patrick Juhel, le chef du restaurant du Château l'Hospitalet près de Narbonne. Midi Gourmand vous fait encore découvrir l'ambiance des foires au gras, les écrevisses du Petit Verdus à Saint-Guilhem-le-Desert, le nougatier de Fumades Philippe Dura, l'épicerie 100% bio de Montpellier "Folle Avoine", et file le parfait amour avec l'amande et le safran. A Roquefort-sur-Soulzon, Midi Gourmand s'est arrêté chez Le Vieux Berger pour goûter un roquefort d'exception, comme ce pain d'épices réalisé par Martial Dorin à Alès. Ce numéro propose encore un cahier spécial sur "Les rencontres innovantes des talents culinaires" organisée par le LRIA - Languedoc-Roussillon Industries Agroalimentaires - qui ont rythmé le mois de novembre de leurs douze duos entre un chef et un entrepreneur de la région. Bien entendu, vous retrouverez aussi vos recettes du sud, les restaurants d'ici...

Dans ce numéro 10 repas à gagner pour aller manger à l'Auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse, dans l'Aude.

08/12/2011

Le chef étoilé Gilles Goujon se dit "marchand de bonheur"

Dernier chef français à avoir été couronné d’une troisième étoile au guide Michelin en mars 2010, Gilles Goujon, chef cuisinier de l’auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse dans l’Aude, n’a pas levé le pied depuis. Chantre de la cuisine authentique, ambassadeur inlassable des produits du terroir et de l’inventivité hexagonale, il a accordé un long entretien à la rédaction de Midi Gourmand (en kiosque à partir du 9 décembre).

Même si Gilles Goujon est un homme de cœur tourné plutôt vers la ligne d’horizon, l’occasion était trop belle de l’inciter à regarder dans le rétroviseur et de lui demander ce que ça fait d’être devenu en Languedoc-Roussillon le "primus inter pares" de cette confrérie de la noblesse d’étoiles, puisqu’il est le plus titré… Voici quelques extraits de l’interview de Didier Thomas-Radux à lire dans Midi Gourmand hiver 2011 qui sort demain vendredi 9 décembre  :

17:33 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Slow Food milite pour le Terra Madre Day

terra madre day,terra madre,slow food,carlo petrini

Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation

Par Christelle Zamora

Le fondateur du mouvement Slow Food - l'association fondée en 1989 compte désormais 100 000 adhérents -  Carlo Petrini ne se contente pas d'être gastronome, journaliste, il prône encore une économie locale, une diversité naturelle et le plaisir de bien manger. Selon le quotidien anglo-saxon The Gardian il serait le seul Italien à figurer parmi les "cinquantes personnes qui pourraient sauver le monde". Dans son denier ouvrage Terra Madre, il place l'alimentation au coeur des paradoxes de notre époque. Il fait du choix de la nourriture un acte politique et non plus seulement économique. Dans ce livre-manifeste, il édicte des idées et les manières d'accéder à un cercle vertueux de l'alimentation. On y apprend que Slow Food, l'Université des sciences gastronomiques italiennes et l'école Polytechnique de Milan travaillent à un projet qui entend redéfinir le rapport entre la ville et l'agriculture périurbaine. Qui privilégie les actions collectives comme nos Amap françaises. Le projet devrait être présenté à l'exposition Universelle de Millan d'ici 2015. Mais surtout, la présentation de cet ouvrage vient à point nommé pour le Terra Madre Day qui se déroule le samedi 10 décembre 2011 partout dans le monde.

"Terra Madre", aux éditions Alternatives, 2011 - 18 €.                        

terra madre day,terra madre,slow food,carlo petriniPour le Terra Madre Day -samedi 10 décembre- une action est menée aux Halles de Narbonne par le convivium* Slow Food "L'Aude à la bouche" avec les commerçants et artisans des Halles, pour encourager la connaissance de l'abeille, sentinelle de l'environnement et la consommation du miel de Narbonne.Le public est donc invité de 10h à 13h à venir goûter le miel. Aux côtés des bénévoles du convivium, deux apiculteurs (Pierre Carpentier et Denis Galabrun) seront présents vous faire déguster le miel de Narbonne, parler de leur travail (un produit, c'est d'abord une histoire d'hommes) et montrer comment utiliser le miel dans des recettes comme le pain d'épices. 

www.slowfood.com 

* les conviviums sont des groupes qui militent pour le sauvetage des produits en voie d'exctinction                                                                                    

04/12/2011

Le comportement alimentaire des Français a subit la crise

criseEconomique_comportementsDe_consommation_alimentaire.jpgFranceAgriMer a souhaité connaître l’impact de la crise financière de 2008 notamment en matière d’approvisionnement alimentaire, des ménages touchés par la crise et ce, quelles que soient leurs catégories sociales ou économiques. À cette fin, une étude qualitative a été réalisée, début 2010, par le cabinet CCCM. L’étude laisse apparaître les choix faits par les consommateurs, les arbitrages qu’ils sont amenés à réaliser entre familles de produits alimentaires (viande vs poissons, légumes vs féculents…) et/ou à l’intérieur de chaque catégorie de produits (frais vs conserve, viande bovine vs volaille…) s’inscrivent dans un contexte économique tendu. L'étude s'attache à décrire ces substitutions entre produits alimentaires, à les quantifier, à caractériser les ménages concernés afin de s’interroger sur leur caractère réversible ou non.

Télécharger l'étude :crise_conso2011.pdf

02/12/2011

Jean-Michel Cayron Meilleur Ouvrier de France

couteaudetableJMCohen.jpgParmi les douze lauréats qui ont tout recemment reçu la médaille de Meilleurs Ouvriers de France , l’Aveyronnais Jean-Michel Cayron - jeune dessinateur intégré à la coutellerie de Laguiole - a été primé dans la catégorie couteaux de table. Il avait déjà été nominé en 2007, dans la catégorie couteau de chasse, partageant son travail entre la coutellerie de laguiole et ses propres réalisations.

29/11/2011

Cl'hub Chefs d'Oc : c'est officiel

313653748.jpgMidi Gourmand l'annonçait le 16 octobre dernier, huit chefs se sont réunis hier à Montpellier pour annoncer à la presse locale, régionale et plus, la création de Cl'hub Chefs d'Oc, un club des huit. Le chef de file Eric Cellier en rêvait et il l'a fait ! La bande des huit chefs des restaurants gastronomiques de Montpellier lance donc une association destinée à faire la promotion de la cuisine montpelliéraine  qui organisera un évènement phare par an. Cela faisait plusieurs années que les professionnels réflechissent à l'idée de constituer une association afin de défendre une certaine idée de la cuisine. La gastronomie montpelliéraine et des alentours ne peut que tirer parti d'une telle initiative qui aidera à renforcer l'image et l'identité de la cuisine du chef lieu de département. Les noms des huit restaurants fondateurs sont :

. Prouhèze Saveurs (Pierre-Olivier Prouhèze)

. Le Jardin des Sens (Jacques et Laurent Pourcel, 2* Michelin)

. La Réserve Rimbaud (Charles Fontès, 1* Michelin)

. Le Castel Ronceray (Patrick et Nathalie Guiltat)

. Cellier et Morel (Eric Cellier et Pierre Morel)

. De Lauzun - Gignac (Matthieu de Lauzun, 1* Michelin)

. Le Mazerand - Lattes (Christian et Jacques Mazerand)

. Sensation - Lattes (Angélique Gautier et Romain Salamone)

Le président de l'association est Eric Cellier du restaurant Cellier et Morel, ex-Maison de la Lozère (photo) et le lancement officiel a eu lieu hier midi, lundi 28 novembre.

A lire également sur Midi Libre

Didier Thomas-Radux avec Christelle Zamora

From’Girls : le calendrier qui rend chèvre

from-girl-2012-BD-1bis.jpgUne femme dénudée dans une botte de foin un doux agneau dans les bras célèbre-t-elle selon vous un certain art de vivre à la française ? Il faut croire que "oui" puisque c’est justement de cette façon que l’association Fromages de Terroirs entend faire campagne - pour la 7ème année -  en faveur des fromages au lait cru avec un calendrier qu’elle nomme impertinent et charmant. Dans ce dernier, 12 from’girls recrutées gratuitement sur Internet prennent la pause pour la cause de fromages français au lait cru dans la Bergerie Nationale de Rambouillet - domaine de chasse et ferme expérimentale acheté par Louis XVI en 1783 - sous l’objectif du photographe Philippe Serieys. Et c’est Véronique Richez-Lerouge, créatrice de l’association Fromages de terroir, une femme donc qui a eu cette idée. A l’heure où la presse audiovisuelle italienne semble se lasser des potiches ou vélines, le magazine Télérama publiait le 22 novembre dernier un article à ce sujet mentionnant : « La veline ? Corps de Barbie, talons de 15 centimètres, sourire figé, minijupe à paillettes, la velina est à la télévision commerciale italienne ce que la mozzarella est à la gastronomie du pays : sans équivalent. » Il ne croyait pas si bien dire…

                                                                                                      

 Christelle Zamora

28/11/2011

Dernière minute : Un concours pour le petit pâté de Nîmes

concours,petit pâté de nîmes,2 décembre,halles de nîmesDix professionnels nîmois qui fabriquent et commercialisent le petit pâté de Nîmes, spécialité gastronomique de la ville éponyme qui remonte au XIXème siècle, participeront le 2 décembre prochain au Championat du Monde qui se déroulera aux halles de Nîmes.

Un jury composé de personnalités évaluera ces produits à l'aveugle dès 11 heures. Le champion de cet événement imaginé par Midi Libre sera connu à midi.

(Photo : WT)

27/11/2011

Happy Languedoc dans 250 bars à vin parisiens

chevaletrecto.jpgDu 1er au 15 décembre 2011, 250 bars à vin parisiens participent a l’opération Happy Languedoc, sous la bannière Sud de France. Au-delà de la promotion des vins, l’originalité de cette fête se trouve aussi dans sa dimension oenotouristique qui grâce au concours d’Hérault tourisme invite à découvrir l’art de vivre en Languedoc. Au programme, animations et dégustations des vins AOC du Languedoc et IGP Pays d’Hérault. Cette 3ème édition voit son réseau Languedoc Wine Bar s’agrandir avec une cinquantaine d’établissements supplémentaires qui se joignent à la manifestation. Concrètement, pour ce happy hours, les bars à vins habillent leurs établissements aux couleurs d'Happy Languedoc et font découvrir leur sélection de vins AOC du Languedoc et IGP Pays d'Hérault à leurs clients par des suggestions de menus ou de plats adaptés et des rencontres avec des vignerons. Cette année, un trophée récompensera le Languedoc Wine Bar préféré des internautes. Le bar à vin qui récoltera le plus grand nombre de commentaires favorables sur la page Facebook "Happy Languedoc" gagnera un week-end pour deux personnes dans le vignoble languedocien. Les internautes pourront eux aussi remporter des cadeaux oenologiques en votant pour leur bar à vin favori. (voir modalités sur Facebook "Happy Languedoc"). ChZ

25/11/2011

La ronde des vins à Montpeyroux

degustation.jpgHuit terroirs français seront réunis les 25, 26 et 27 Novembre 2011 pour une Ronde des Vins . Il s’agit du groupement amical de 8 coopératives vinicoles issues de 8 régions différentes de France revendiquant la même culture et la même philosophie. Elles se retrouvent tout au long de l’année, région par région, dans chacune des caves du groupe, allant ainsi à la rencontre des consommateurs.

 

Les 25, 26 et 27 Novembre, de 10h à 18h00, c’est Montpeyroux Coopérative Artisanale, à 40 kms de Montpellier, qui accueille ses consœurs avec :

 

Montpeyroux Coopérative Artisanale

La cave de Cairanne en Côtes du Rhône

Le Cellier de Marius Caïus de Trets en Provence

La Cave de Rauzan en Bordeaux

La Cave de Genouilly en Bourgogne

La Cave du Château de Chenas en Beaujolais

La Cave Cleebourg en Alsace

Le Champagne H. Blin, à Vincelles (51)

 

Pendant trois jours, à la veille des fêtes de Noël, les visiteurs pourront rencontrer directement les vignerons, découvrir et déguster une large gamme de vins et les acheter en profitant des tarifs départ cave, sans frais d’expédition, bénéficier d’offres commerciales "la ronde des vins" spécialement étudiées pour cette rencontre. Une occasion donc de se constituer une cave riche et variée à des conditions avantageuses. Une restauration sur place (huîtres, charcuteries, foie gras, truffes, fromages) est prévue ainsi qu’une vente de produits du terroir, tous labélisés  "Qualité Hérault".        

 

MONTPEYROUX COOPERATIVE ARTISANALE, 5 Place F. Villon, 34150 MONTPEYROUX. Tél : 04 67 96 61 08 

 

 

Montpellier Agglomération fête les Vignes

8eme_fete_des_vignes_illustration.jpgDu 25 au 27 novembre 2011, les vignerons de Montpellier Agglomération se réunissent sur la place de la comédie pour la 8ème fête des vignes. Comme les années précédentes la Fête des Vignes se déroulera en deux temps : vendredi et samedi sur la Place de la Comédie à Montpellier, et dimanche dans les caveaux de l'agglomération.

 Vendredi 25 et samedi 26 novembre

Village vigneron sur la place de la Comédie avec des dégustations, des ateliers, des conférences, un bar à vins, de nombreux produits du terroir, une tombola et un espace Librairie. Des visites guidées au musée Fabre de 13h et 16h, sur le thème "La vigne et le vin dans les collections du musée Fabre" seront également proposées. 

Tarifs : 8 € ou 7 € avec le pass'Agglo, les billets sont à retirer au musée.

 

Dimanche 27 novembre

Portes ouvertes dans les caves et domaines de Montpellier Agglomération avec différentes animations et les dégustations des meilleures cuvées...

 

 

Le programme en pdf

 

 

Plus d'informations sur  www.montpellier-agglo.com

23/11/2011

Salon Art de Vivre à Arles

La Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale du Pays d’Arles présente ce week-end la 18ème édition du Salon Provence Prestige. Du jeudi 24 au lundi 28 novembre 2011, cette édition met à l’honneur l’Art de Vivre en Provence. Durant 5 jours, 150 exposants attendent le public, avec des ateliers, des idées déco, des talents d’aujourd’hui et de demain, tous strictement originaires de Provence. Ce salon qui se tient au Palais des Congrès d’Arles a accueilli 30 000 visiteurs l’an dernier.

Samedi 26 et dimanche 27 novembre, des calèches et des vélos taxis assureront gratuitement la navette entre le centre ville d’Arles et le salon Provence

Du jeudi 24 au lundi 28 novembre 2011, de 10 heures à 19 heures,
vendredi 25 novembre, nocturne jusqu’à 23 heures.

Tarifs de 6 € (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans). Demi-tarif de 12
à18 ans et les groupes à partir de 20 personnes

www.provence-prestige.com

22/11/2011

NEUF CHEFS POUR UNE LETTRE RESPONSABLE

bcc_lima_006.jpgLe Conseil consultatif du Basque Culinary Center - 1ère faculté espagnole de sciences gastronomiques inaugurée en septembre 2011 - présidé par l'Espagnol Ferran Adrià, le Danois René Redzepi, le Français Michel Bras, le Péruvien Gaston Acurio, le Brésillien Alex Atala, l'Italien Massimo Bottura, le Japonais Yuki Hattory, l'Américain Dan Barber et l'Anglais Heston Blimenthal, ont entrepris la rédaction d'une lettre ouverte aux cuisiniers de demain. Ce sommet de chefs - tous influents dans le concert international de la gastronomie - visant a formuler les principes de la responsabilité sociale et d'un engagement favorable à l'environnement pose ainsi dans une lettre ouverte, les bases de bonnes conduites qui s'adressent aux professionnels comme au grand public. Christelle Zamora

Le Basque Culinary Center est la 1ère faculté de gastronomie espagnole, plus d'info sur : bculinary.com

  

21/11/2011

L'innovation au bout de la fourchette

Faire travailler ensemble une entreprise agroalimentaire de la région et un chef cuisinier pour créer des passerelles entre le monde de l’industrie – même s’il s’agit surtout de PME – et celui de la haute gastronomie. C’est l’une des ambitions de LRIA, Languedoc-Roussillon Industries Agroalimentaires, l’association qui fédère les acteurs de la filiale et organise depuis 2010 la rencontre entre ces deux mondes en leur proposant de créer ensemble de nouvelles recettes. Cette "Rencontre Innovante des Talents culinaires" a cette année concerné douze duos dont les recettes seront dévoilés le 22 novembre.

lria,talents culinaires,languedoc-roussillon,agroalimentaire

En fait de duos, ce sont même des trios. Pendant plusieurs mois, des chefs cuisiniers, des responsables de PME de l’agroalimentaire régional et des étudiants, qu’ils soient commis en restauration ou stagiaires des sociétés, ont cogité sur la façon de croiser leurs savoir-faire respectifs. C’est ainsi qu’à Pujaut dans le Gard, Serge Chenet du restaurant « Entre vigne et garrigue » a travaillé avec l’entreprise Coudène, réputée pour sa brandade, ou que Charles Fontès de « La Réserve Rimbaud » a conçu une soupe et une tartelette aux oignons loin de ce que l’on a l’habitude de déguster, avec les produits de la coopérative « Origine Cévennes ». Cela paraît couler de source, pourtant il n’est pas si simple dans la réalisation, de créer du lien entre des mondes qui paradoxalement, se connaissent peu. C’est d’ailleurs pour cela que cette manifestation reste unique dans son concept au niveau national, et même européen.

« L’idée de cette rencontre était dans nos esprits depuis plusieurs années. Elle a germé lentement. Car on nous bassine souvent avec l’idée qu’il faut innover pour créer plus de valeur dans un produit. Moi, ça m’agace : quand Danone innove deux fois sur trois la nouveauté est abandonnées au bout de deux ou trois ans. En agroalimentaire, les formes, le packaging changent mais les produits restent les mêmes. Les consommateurs sont assez conservateurs ; ils sont très prudents avec la nourriture, ce n’est donc pas si simple », explique Didier Barral, patron des glaces Pôle Sud et du groupe La Compagnie des desserts, et président de LRIA. Innover d’accord, mais pas seulement dans la forme : « il faut s’approcher de très prêt de ce que font les vrais designers de l’alimentation, les chefs cuisiniers, ce sont eux les vrais innovateurs ! Gilles Goujon à l’auberge du vieux puits (le parrain de cette Rencontre Innovante 2011) avec ses œufs « pourris » Carus en est l’exemple, il va inciter les entreprises de l’agroalimentaire à se rapprocher au plus prêt du produit », plaide-t-il. Certes, il faut faire tomber les a priori des chefs vis-à-vis des transformateurs de produits, essentiellement un tissu de PME en Languedoc-Roussillon. Mais aussi faire comprendre à ces mêmes entrepreneurs, que l’a priori selon lequel les chefs cuisiniers ne savent élaborer que des plats hors de prix sans aucune notion de rentabilité, est faux. « On poursuit le même but, avec des moyens différents », analyse Didier Barral.

La manifestation, dont les résultats seront présentés aux professionnels de la restauration et de l’agroalimentaire le 22 novembre à Montpellier est donc de montrer que l’agroalimentaire n’est pas forcément synonyme de "produit industriel" et que des passerelles sont possibles avec la gastronomie. La phase suivante de ces rencontres, sera donc peut-être la pérénisation de certaines des recettes mises au point.

www.agroalimentaire-lr.com

 

 

15/11/2011

Le "20 du Mois", soirée Languedoc au Press Club de France

F.AMIACHP.DREVETV.DEVILLELE.jpgLe "20 du Mois" est un mini-salon organisé par Patrice Drevet (photo ci-contre) qui vise à promouvoir la région Languedoc-Roussillon et ses multiples terroirs. Une manifestation qui devrait permette chaque mois, de diffuser des informations sur le patrimoine, l’environnement, l’économie, la culture, les métiers d’art, les formations, l’éducation, les festivals, les salons, le sport, la gastronomie, les hébergements ou l’écotourisme. L’opération a été lancée le jeudi 20 octobre dernier par Patrice Drevet, pour la Région Languedoc-Roussillon et Sud de France, au cours d’une soirée festive et conviviale de communication et de découverte.

Prochain Rendez-vous, le Mardi 20 décembre 2011 à partir de 18h45 au Press Club de France pour une nouvelle soirée pleine de surprises, de nouveautés, de rencontres, d’échanges et de partage à l’occasion des fêtes de fin d’année !

08/11/2011

Les vins des Côtes du Rhône affichés à New York

new york,oriane beloud,export,marché des vins,côtes du rhône,cuisine &vins"Côtes du Rhône, Always Right" est le nom de la nouvelle campagne publicitaire des vins des côtes du Rhône qui s’affiche à New York de novembre 2011 à janvier 2012. Cette campagne présente l'accord mets et vin d'une façon étonnante. Le visuel de la campagne 2011 "Whatever the cuisine" - photo ci-contre - va être peint sur un mur de 6 mètres sur 15 en plein cœur du quartier tendance de Soho. "On estime à 90 000, le nombre de passants qui seront exposés chaque jour à ce message publicitaire en faveur d'une appelation française", explique Oriane Beloud, responsable export pour Inter-Rhône sur le marché américain. La 1ère campagne "Côtes du Rhône, Always Right" lancée en 2009 avait déjà connu un vif succès pour arriver en tête des classements, notamment dans la catégorie vin. C'est ce qu'avait annoncé alors une étude conduite par le Medialark Research & Intelligence - MRI -, un institut d'analyse américain qui soulignait que les côtes du Rhône avaient orienté cette publicité vers une population "jeunes males". "Il s'agissait de cibler une population masculine mais à travers deux visuels de vestes, l'une très décontractée et l'autre très habillée, entre les deux une bouteille de côte du rhône traduisant que quelque soit son style, ce vin correspondrait aux attentes des consommateurs. Une façon de valoriser l'ensemble de notre gamme et ses différents prix dans les comportements", explique aujourd'hui Oriane Beloud. Une opération qui n'aurait pas été possible sans le concours de l'agence new-yorkaise du réseau Arnold (Havas) qui a contribué à construire une démarche publicitaire en phase avec les codes actuels du marché ciblé. Optant clairement pour la formule à rebondissement, l'appellation renouvelle l'expérience avec un dispositif tendance, "celui du mur peint, en réalité une forme de publicité très emblématique à New York et employée notamment pour la promotion de films. Ce mur peint devrait séduire la population durant trois mois", ajoute Oriane Beloud. En 2010, la campagne mettait en scène la cuisine et les habitudes de consommation des Américains avec un visuel alliant le vin à la pizza ou le steak. En 2012, le double visuel de la campagne affiche un bento - ou lunch box - visant les consommateurs de cuisine asiatique ; et de l'autre côté, une assiette dressée avec de l'agneau suggèrant des habitudes de consommation plus traditionnelles. La démarche qui casse les codes habituels de la publicité autour du vin ne montre ni vigne ni paysage, cible ouvertement les 25-45 ans et envisage un appui-vidéo du making-off diffusé sur le web, les réseaux sociaux, ainsi que sur Midi Gourmand !  Christelle Zamora

Voir la vidéo :


31/10/2011

Festival International de la Photographie Culinaire - Paris

Il faut parfois savoir sortir des sentiers battus, arpenter de nouvelles destinations, découvrir de nouvelles habitudes et bouleverser les codes de notre éducation. C’est un peu cela le festival de la photo culinaire lorsqu’il part - comme cette année -  à la conquête du Street Food, de la cuisine nomade, de ce que l’on nomme dans les pays occidentaux "le snacking". Ce festival regroupe la vision de bon nombre d’observateurs de tendances sur le thème.

tavormina_paulette_cranberrybeans_s.jpgDepuis le 28 octobre et jusqu’au 13 novembre 2011, la cuisine de rue est donc l’un des sujets de la 3ème édition du Festival International de la Photographie Culinaire (FIPC) qui se tient à Paris. Photographies de gestes, de lieux, de plats, travaux de reportages ou de studio, la Street Food des photographes festivaliers se dévoile sous son aspect traditionnel et évolutif. Des habitudes de vies sont ainsi saisies de Calcutta à New York, à Londres, Paris ou ailleurs. La finalité du festival est encore de décerner un certain nombre de prix grâce à un jury présidé par Edouard Cointreau, président fondateur des Gourmand World Cookbook Awards, et composé de personnalités internationales de la photographie, de la fipc,festival international de la photographie culinaire,paris,cuisine de rue,prixgastronomie ainsi que de journalistes. Jeunes talents, blogueurs, public et photographes proposent donc leurs œuvres sur le thème de la cuisine, de la gastronomie et du patrimoine. ChZamora

                                                  

www.festivalphotoculinaire.com

Photos ci-contre : Paulette Tavormina et Emilie Guelpa

28/10/2011

Bocuse d'Or France : le Sud bien représenté

BOC_France_2012_logo.jpgLe 26 octobre, 7 chefs venus de toute la France ont été sélectionnés par le comité d’organisation pour participer les 4 et 6 mars 2012 au 8ème Bocuse d’Or. S’il reste encore un 8ème candidat à sélectionner en régionale "Grand Ouest", le 28 novembre à Vannes, les  candidats sont d'ores et déjà connus. En  2003, le jurassien  Franck Putelat alors chef des cuisines de l’Hôtel de la Cité à Carcassonne entrait à l'Académie Bocuse France. Parmi les lauréats 2012, quatre d'entre eux exercent dans des établissements du sud-est de la France :

Des Pyrénées-Orientales, Pascal Borrel du restaurant éponyme à Maury,

De l'Aude, Nicolas Davouze, de l’Auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse, fief de Gilles Goujon,

Des Alpes-Maritimes, Ronan Kervarrec du Château de la Chèvre d’Or à Eze,

Du Var, Stéphanie Le Quellec du Four Seasons Resort Provence, Domaine de Terre Blanche à Tourrettes.

Ces quatre candidats seront en lice avec Amandine Chaignot de l’Hôtel de Crillon à Paris, Julien Poisot du Relais Bernard Loiseau à Saulieu en Côte d’or, et enfin Thibaut Ruggeru, de l’établissement Lenôtre à Plaisir situé dans les Yvelines.

Le Bocuse d'Or c'est quoi ? Un révélateur incomparable de talents, tremplin vers une reconnaissance internationale, il est avant tout la porte d’entrée pour défendre les couleurs de la France au Bocuse d’Or Europe à Bruxelles en mars 2012. 8 chefs s’affronteront durant 5h30 de compétition intense, le jury d’exception présidé par Joël Robuchon, aura la lourde tâche de sélectionner 1 seul candidat.

Le site Bocuse d'Or                                                                 Christelle Zamora

   

24/10/2011

Ferran Adrià crève l’écran

el bulli,ferran adrià,el bulli : cooking in progress,gereon wetzel,éditions phaidon,cuisine moléculaire

el bulli,ferran adrià,el bulli : cooking in progress,gereon wetzel,éditions phaidon,cuisine moléculaire

el bulli,ferran adrià,el bulli : cooking in progress,gereon wetzel,éditions phaidon,cuisine moléculaire







On annonçait cet été la fermeture de son mythique restaurant El Bulli situé à Cala Montjoi sur la côte catalane, mais Ferran Adrià - triple étoilé au Michelin - semble loin d’en avoir fini avec la cuisine comme il le confiait alors à la presse internationale et à Midi Gourmand (voir dernier numéro en kiosque). Le chef espagnol de renommée mondiale, autant adulé que décrié pour sa cuisine moléculaire, n’en est pas à sa première partie de cartes. A peine la porte de El Bulli fut-elle fermée qu’à force de toujours pousser les frontières de la gastronomie, notre chef ibérique publie sa première biographie "La cuisine réinventée" aux éditions Phaidon, suivie de "Repas de famille", un ouvrage qui propose de cuisiner à la maison avec Ferran Adrià pour guide. A peine la dernière page de ce dernier livre a-t-elle été tournée que notre chef ibérique est déjà en ébullition dans un documentaire. Le chef le plus fou de la gastronomie espagnole - souvent comparé à Dali pour ses extravagances - crève maintenant l’écran sous la houlette du réalisateur Gereon Wetzel dans ”El Bulli : Cooking in Progress”. Christelle Zamora   

Prochainement au diagonal-centre de Montpellier, à partir du 9 nov. 2011  consultez le site du diago 

el bulli,ferran adrià,el bulli : cooking in progress,gereon wetzel,éditions phaidon,cuisine moléculaireLe site officie du film ”El Bulli : Cooking in Progress” 

La bande annonce :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=m3MV5rvCm_Y

 Les deux ouvrages publiés aux éditions Phaidon

el bulli,ferran adrià,el bulli : cooking in progress,gereon wetzel,éditions phaidon

el bulli,ferran adrià,el bulli : cooking in progress,gereon wetzel,éditions phaidon

22/10/2011

Le Pont du Gard a EnVIES de méditerranée

jérôme nutile,bruno d'angelis,thierry baucher,bernard roth,pascal ginoux,georgiana vioux,jean-yves piccinali,chef,un dîner presque parfait,masterchef,tf1,pont du gard,restaurant les terrasses,rome,italie,gastronomieDu 24 au 30 octobre, Le Pont du Gard lance la 2ème édition de son festival EnVIES de Méditerranée, un événement axé sur les cultures du Sud autour de l’art, de l’art de vivre, de la gastronomie des peuples et cultures du pourtour méditerranéen.

 

L’exposition d’art contemporain « Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, Claude Viallat » permettra au public d’aborder les œuvres croisées de 3 artistes du Mouvement Support / Surface de 1970 à nos jours. Une façon de s’interroger sur la circulation des idées dans le temps. Terres de Méditerranée sera quant à elle consacrée à la découverte de poteries traditionnelles et utilitaires des pays du pourtour méditerranéen.

C’est encore autour de son patrimoine antique que le site entend développer ce concept, raison pour laquelle la 1ère édition de cet événement en 2010 avait été l’occasion d’inviter la ville espagnole de Ségovie. Avec Rome pour invitée, le site reçoit cette année l’Italie et met de facto en lumière un des monuments antiques de la ville que sont les Thermes de Caracalla.

 

Pour voir la vidéo du festival EnVIES  de méditerranée, cliquez ici :
http://www.benjamin-celier.com/italie

Ce festival entend répondre à une mission de partage et d’échange au cœur d’un programmation éclectique qui durera une semaine avec des cours de cuisine, des lectures, des conférences, des concerts, de nombreuses animations jeunes publics au Pont du Gard et hors les murs.

 

Jarôme Nutile, midi gourmandCôté Gastronomie

 

Cette année, Italie rime avec gastronomie … Le festival va régaler les papilles, en plaçant la cuisine au cœur du programme, une thématique forte qui s’inscrit également dns le patrimoine culturel italien. Plusieurs événements autour de la gastronomie se dérouleront les 28 et 29 octobre au soir et le 30 octobre à midi autour de repas à thèmes.

A commencer par un Opéra-Bouffe orchestré par le chef gardois deux étoiles Jérôme Nutile (photo ci-contre) qui permettra à une centaine de convives d’entendre le répertoire de Verdi tout en dégustant des mets à l’italienne. Le samedi, des démonstrations de cuisine méditerranéenne se dérouleront toute l’après-midi. Parmi les chefs annoncés ce jour-là : Jérôme Nutile (chef deux étoiles du Castellas à Collias), Bernard Roth (ex-chef du Vieux Castillon, actuellement chez Vatel), Bruno d’Angelis (La Vieille Fontaine à Avignon), Pascal Ginoux (Les Bories à Gordes), Thierry Baucher (Les 5 Sens à Avignon), Jean-Yves Piccinali (vainqueur du dîner presque parfait 2008) et Georgiana Viou (arrivée 13ème de la 1ère session de Masterchef sur TF1). Une occasion encore pour Jérôme Nutile très présent cette année sur cet événement de dédicacer au public son ouvrage 12 menus du Gard, publié aux éditions Altal. Le dimanche midi, un grand repas à l’italienne clôturera cette édition.

Le livre de Jérôme Nutile

jérôme nutile,bruno d'angelis,thierry baucher,bernard roth,pascal ginoux,georgiana vioux,jean-yves piccinali,chef,un dîner presque parfait,masterchef,tf1,pont du gard,restaurant les terrasses,rome,italie,gastronomieDes menus gastro et gardois !

Jérôme Nutile, le jeune chef quadra doublement étoilé du Castellas à Collias, tout récemment élu MOF, concocte douze recettes d’ici. Notre gardois a choisi de célébrer son terroir en proposant douze menus thématiques composés de truffe noire, tuiles des Fumades, écrevisses de Camargue, reinettes du Vigan, et tous ces noms qui sonnent aux oreilles et au cœur des languedociens comme une musique. Au fil des saisons et des fêtes locales, les menus flirtent avec la feria de Nîmes, un printemps au Pont du Gard, le menu des copains aux Arènes de Nîmes, ou le pique-nique du Ponant. Ingénieux, ce petit ouvrage s’ancre donc à tout point de vue dans notre culture locale.  "12 Menus du Gard", par Jérôme Nutile. Editions Altal, 2011 - 16 €.           

                                                                                                  Christelle Zamora

Les repas à thèmes

Mercredi 26 octobre de 12h00 à 14h00 - Rive gauche

Pique-nique romain sur la base de recettes antiques, proposé par la Taverna Romana, pour petits et grands, de 10 € à 12 € sur réservation au 04 66 37 50 99.

 

Vendredi 28 octobre à 20h30 - Rive droite

« Opéra Bouffe » pour éveiller tous vos sens lors d’une soirée atypique, alliant plaisir des papilles et lyrisme. Un dîner proposé par Jérôme Nutile, entrecoupé d’intermèdes du répertoire italien, interprétés par une cantatrice. Tarif par personne : 35 €.

 

Samedi 29 octobre à 20h30 - Restaurant les Terrasses

Dîner gastronomique aux influences italiennes élaboré par le chef étoilé Jérôme Nutile sur réservation au 04 66 37 50 88. Tarif par personne : 45 €.

 

Dimanche 30 octobre à 12h30 sur l’esplanade - Rive droite

Grand repas populaire à la sauce italienne, cuisiné en direct devant le Restaurant les Terrasses. Tarif par personne : 20 €.

  

Les menus et le programme détaillé en pdf :


Dîner gastronomique aux influences italiennes.pdf

 

Programme détaillé.pdf


Plus d’informations sur www.pontdugard.fr

Réservations au 04 66 37 50 99

21/10/2011

Vente aux enchères des vins du Grand Pic Saint-Loup

045encheres_1.pngLe dimanche 23 octobre, la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup organise pour la 2e année une vente aux enchères. Cela fait effectivement deux années que la communauté du Grand Pic Saint-Loup organise la manifestation qui ouvre cette année sa 21ème édition. Les vignerons feront déguster leurs vins à cette occasion les samedi et dimanches 22 et 23 octobre. Une fois le ticket d’entrée acquitté est accompagné d’un verre sérigraphié, pour déguster les vins proposés par les vignerons.

C’est dans le village médiéval de Saint-Jean-de-Cuculles que se déroulera la vente aux enchères. Cette année, une seul millésime - 2010 - en devenir sera présenté, et parmi les vins une forte majorité de pic saint-loup mais aussi des terrasses du Larzac, des grès de Montpellier, de l’IGP pays d’Oc et des AOP coteaux du Languedoc seront proposés à la vente aux enchères.

Deux lots dits « du Président » composés des crus de chacun des domaines à la vente seront vendus au profit des Restos du cœur de l’Hérault, soit 150 bouteilles. Chaque domaine ayant donné 6 bouteilles des 25 lots mis à la vente.  

L’an dernier, cette vente aux enchères - que les organisateurs placent désormais parmi les plus importantes de France - a rapporté 60 000 € environ dont un peu plus de 10 000€ au profit des communes sinistrés par les incendies qui ont touchés les vignobles de Saint-Bauzille-de-Montmel et de Sussargue, aux portes de Montpellier en 2010.

A noter également que cette nouvelle édition ouvre une collection de bouteilles aux étiquettes illustrées d’artistes, dont la première création a été confiée à  Jean-Christophe Donnadieu (photo ci-dessus), reconnu pour ses dessins des carrés de soie Hermès.

  

Une route des vins et des saveurs en Grand Pic Saint-Loup

 Parallèlement à cet événement, l’office de tourisme du Grand Pic Saint-Loup inaugure une route des vins et des saveurs, avec une application disponible sur App Store à partir du 13 octobre, date à laquelle cette nouvelle route des vins sera présentée au Trinque Fougasse, 1581 route de Mende à Montpellier, dès 18h30. Plus d’infos sur www.encheres-grandpicsaintloup.fr

 

Christelle Zamora

 

 

Le pâtissier-chocolatier Laurent Carratié primé

laurent caratié, beziers, chocolatier, prix goût & santé, éclair, snackingLors de la grande finale parisienne du Prix Goût et Santé, le 26 septembre dernier, Laurent Carratié a été récompensé par le jury pour son "Eclair printanier". A cette occasion, il s’est vu remettre une dotation de 5 000 € destinée à poursuivre son initiative en faveur du bon et du bien manger.

Cet éclair printanier proposé par Laurent Carratié est une innovation qui se positionne entre le produit snacking et le sandwich. A base de pâte à choux, fromage de chèvre frais, courgette, fenouil, pomme Granny Smith, ciboulette, céleri, citron, menthe et coriandre, la composition de cet éclair lui permet d’être léger et savoureux.

Ses ingrédients ont chacun des bénéfices santé particuliers : un faible apport calorique, des fibres, des vitamines et des antioxydants...

 

Laurent Carratié

49, avenue Jean Moulin à Béziers

Tél. 04 67 31 13 25

www.maison-carratie.fr

 

Plus d'infos : A lire dans Midi Gourmand mars-avril 2011, le dossier chocolat.