Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2015

« Le bien-être à table, influence sur le bien-être global »

Cette fin de semaine, le Festival M.A.D propose du 27 au 29 mars à Montpellier, un axe inédit autour de la santé, de la nutrition et du “bien-manger” proposé par le Professeur Rossi. Pour cela, des spécialistes ont été sollicité pour l’événement. Ils proposent durant trois jours des conférences ouvertes au public. Professeurs et docteurs apporteront donc un éclairage nouveau sur les produits qui composent notre quotidien et nos habitudeq alimentaires. Les chefs, en association, cuisineront des plats équilibrés et sains avec des produits frais de qualité. Cet axe santé a pour but de nous réapprendre à manger et cuisiner ainsi que de retrouver un équilibre dans nos assiettes.Jean-François Rossi est Professeur des Universités et Hémato-oncologue au CHU de Montpellier et membre de l’Institut National de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Ce méditerranéen dans l’âme a étudié la médecine à travers de nombreuses disciplines : hématologie, rhumatologie, immunologie, médecine interne et oncologie médicale. Son parcours lui donne « une vision globale au delà du globule », à l’échelle de la Méditerranée. Midi Gourmand l’a rencontré :

ROSSI 2- copie 2.jpg
Quelle démarche vous a conduit à relier alimentation, prévention et santé ?

Mon cursus m’a apporté une vision globale de la médecine et de l’homme. Il est important de prévenir, de respecter les grandes fonctions vitales, et si besoin ensuite, de soigner. Je m’intéresse au rôle de l’alimentation méditerranéenne dans la prévention des risques. Depuis 25 ans je travaille ce thème, avec un club de réflexion sur la nutrition, créé avec des amis de profils divers - médical, agronomie, ingénieur – et un de ses membres, Joseph Vercauteren (Université Montpellier) fait des recherches sur les polyphénols (antioxydants naturels) présents dans le vin et leur intérêt pour la santé. Il viendra en parler au MAD.
Quels conseils pratiques suggérez vous ?

Il faut faire attention à soi-même et aux autres. Le bien-être à table, influence sur le bien-être global. Regardez ce que vous avez dans votre assiette ! L’aspect naturel et la qualité des produits compte. Il y a des bons producteurs, l’important aujourd’hui est que cela soit accessible au plus grand nombre possible.

Manger bien, c’est aussi manger convivialement, partager un repas où les gens se parlent, avec un verre de vin consommé raisonnablement et régulièrement. La nourriture, c’est faire attention aux autres et à soi-même.
Quelle philosophie sur les conférences ?

Avec les organisateurs, nous avons souhaité proposer une palette de conférences grand public, avec des intervenants d’horizons différents. Par exemple, Sandro Dernini du FOA à Rome (l'Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture), vient parler du régime méditerranéen et des systèmes alimentaires durables. La Méditerranée est un carrefour de civilisations, avec des aspects historiques et culturels, médicaux et humains. M.A.D permet de retrouver ses racines et d’échanger. Les gens vont pouvoir venir déguster des idées et du savoir !

(Propos recueillis par AS.Thérond - Photo / S.Cambon- Midi Libre)

 

 

LES CONFÉRENCES SANTÉ

 

 

Vendredi 27 mars

12h - Le régime Méditerranéen, après 50 ans : valeurs culturelles et médicales, Pr Elias Castanas (Héraklion, Crète)

13h - Anti-oxydants et alimentation méditerranéenne, Pr Joseph Vercauteren (Université Montpellier I)

15h - Prévention Santé et alimentation, Mariette Gerber (Médecin épidémiologiste, attachée au Centre de recherche en cancérologie du centre anticancéreux de Montpellier)

16h - La cuisine des femmes et des mères en Méditerranée, Dina Nikolaou, Sevim Gokyildiz, Fatéma Hal, Reine Sammut

 

 

Samedi 28 mars

13h - La diète méditerranéenne a-t-elle un avenir ? Martine Padilla (Institut Agronomique Méditerranéen - Montpellier)

14h - De la fourche à la fourchette en méditerranée Edmond Méroni (Ingénieur agronome, initiateur et chef de projet de la démarche ‘Nutrition Méditerranéenne en Provence’, secrétaire général de l’Institut Méditerranéen du Vin, de l’Alimentation et de la Nutrition Préventive)

15h - The Mediterranean Diet as a case study for sustainable diets, in the context of sustainable food systems FAO Sandro Dernini (Rome)

16h - Approche diététique et santé de la cuisine méditerranéenne, Nadia Sammut, Lionel Giraud

 

Dimanche 29 mars

11h - Comment bien se nourrir pendant et après la maladie ? Pr Pierre Senesse (Institut du Cancer de Montpellier)

12h - Le développement des préférences alimentaires dans les premières années de la vie Sophie Nicklaus (INRA Dijon)

13h - Pesticides et risque santé Pr Jean-Pierre Daurès (Institut Universitaire de Recherche Clinique - Montpellier-Nîmes)

14h - Méditerranée : la cuisine du geste, Enrico Crippa

15h - Les paradoxes méditerrannéens pour la santé, Pr Henri Joyeux

16h - La cuisine méditerranéenne des grands chefs, Jacques Pourcel, Michel Portos, Jean-Luc Rabanel, Julien Diaz

 

Festival M.A.D, du 27 au 29 mars à Park&Suites Arena de Montpellier. Entrée de 10 à 60€ (avec diner des chefs). Rens : www.festival-mad.com

 

Un nouvel hôtel-resto haut de gamme à Montpellier ?

Six candidats ont déposé un dossier de reprise de l'ancien Hôtel de Ville situé sur la superbe place de la Canourgue à Montpellier, révèle aujourd'hui Midi Libre. L'enjeu : transformer ce bâtiment classé qui fut la mairie puis le conseil des Prud'hommes, en un lieu de prestige. La comune, propriétaire du bâtiment, souhaite en effet faire revivre - et se débarrasser - de cet encombrant patrimoine extrêmement bien situé. Un premier projet de reprise par un investisseur ayant eu quelque peu la folie des grandeurs avait capoté voilà peu. Six dossiers ont donc été déposés pour la reprise de ce bâtiment - anciennement hôtel Richer de Belleval - en très mauvais état : Eric Demon (qui avait déjà tenté de monter un projet dans les lieux) cette fois-ci associé à Dominique Renucci, les frères Pourcel et leur associé Olivier Chateau avec le promoteur immobilier Helenis pour y transférer le Jardin des Sens qui fermera le 1er janvier 2016, la société Histoire & Patrimoine (groupe Altarea Cogedim), la société Buildinvest, la SCI Guérin-Guilhem. Et petite surprise, le chef étoilé montpelliérain de la Réserve Rimbaud Charles Fontès, qui depuis quelques années réflechissait à la création d'un second établissement en coeur de ville plutôt de type brasserie, en association avec le promoteur Villages d'or et Jean Vila (ex Dominium).
Six projets, dont trois prévoient de transformer les lieux en résidence de standing et trois qui espèrent en faire un hôtel-restaurant de prestige. La mairie de Montpellier doit se prononcer d'ici septembre 2015. Sur le papier, tout cela est fort excitant. Cela suffira-t-il à faire des miracles ? Car le problème, les problèmes en fait, sont assez simples : dans une période de crise est-il raisonnable d'envisager de créer un hôtel haut de gamme alors que les derniers établissement 4 étoiles créés à Montpellier ont du mal à se remplir ? Ou alors il faut peu de chambres, mais le site de La Canourgue est plutôt vaste, que faire du reste ? Autre problème : l'accès. Comment faire arriver les clients avec leurs valises jusqu'à la porte du bâtiment en voiture ? En rouvrant à la circulation privée l'accès de la place ? On voit déjà la réaction possible des riverains... Et concernant un restaurant haut de gamme de type étoilé, y-a-t-il actuellement le marché ? L'ajout d'une brasserie semble fondamental pour espérer rentabiliser et créer un lieu dynamique. Car en matière d'hostellerie-restauration, le monde attire le monde. Et l'inverse est aussi vrai. Autant de questions cruciales dans un projet chiffré au bas mot à 10 millions d'euros. Didier Thomas-Radux (Photo : Midi Libre - J.M Mart)

Montpellier La Canourgue-ML-JM Mart - copie 2.jpg

24/03/2015

Quand vin et musique s’en mêlent

vin, musique, collaboration inédite, domaine de Pélissols, 1fusé, Languedoc-Roussillon, Hérault, vin du Languedoc, Vincent Bonnal, David Lavaysse, carte sd

C’est une collaboration inédite, et même unique dans notre région. Le domaine de Pélissols situé à Bédarieux (Hérault) et la maison de production sonore et plastique 1fusé ont décidé d’unir leurs savoir-faire pour une cuvée spéciale de 76 bouteilles. Le petit plus ? Chacune d’entre elles contient une carte SD entre l’opercule et le bouchon répertoriant sept titres au total. Un concept innovant qui a pour ambition de faire transparaître l’image sonore du domaine et de donner le ton à la dégustation. 
Alors que la cuvée de vin rouge proposée est issue d’une agriculture raisonnée produite au domaine de Pélissols, les prises de son ont également été réalisées sur place. Les vignes, le chai d’élevage mais aussi l’intérieur d’une cuve en béton servant à la vinification furent les lieux privilégiés des captations sonores. 
Amis de longues dates, la collaboration entre Vincent Bonnal (le propriétaire du domaine de Pélissols) et David Lavaysse (fondateur de la maison de production 1fusé) est apparue comme une évidence. Une phrase prononcée par la chercheuse agronome Lydia Bourguignon est d’ailleurs la devise du vigneron de la vallée de l’Orb depuis plusieurs années : « Les grands vins sont comme un concert. Le terroir est la partition, la vigne est l’instrument et le vigneron est l’interprète ». Ou comment résumer au mieux la complicités entre les deux professionnels. 
Chaque bouteille comporte un numéro allant de 1 à 76 inscrits sur une bande d’1,20m qui entoure la bouteille en guise d’étiquette. Un packaging unique pour une collaboration hors du commun.

Prix de la bouteille : 16 euros
Où acheter le produit : En ligne sur http://1fuse.fr/pelissols/

V.C

60 chefs cuisiniers à Montpellier pour la 1ère édition du M.A.D

 

photo facebook 1.jpg

De vendredi 27 à dimanche 29 mars, le gratin de la gastronomie a rendez-vous à Montpellier pour la 1ère édition du festival M.A.D (Méditerranée à Déguster) où une soixantaine de chefs français et étrangers organiseront des démonstrations, masterclass et conférences. « Ce festival, est dès sa première année le troisième évènement gastronomique français derrière le Syrha à Lyon et Omnivore à Paris», explique Magali Berthod, directrice du M.A.D. Cette première édition 100% méditerranéenne de ce festival sous les couleurs de la gatsronomie et de la santé (avec de nombreuses conférences organisées par le professeur Rossi) est parrainée par les prestigieux chefs montpelliérains Jacques et Laurent Pourcel et accueille des chefs de renommée internationale, de tout le bassin méditerranéen. Soixante chefs en tout réunissant 34 étoiles Michelin avec notamment Enrico Crippa (Italie), Jean Luc Rabanel (Arles), Reine Sammut (Cadenet), Michel Kayser (Garons), Pierre Augé (Béziers), Fatéma Hal (Paris) seront présents. Nouveau, ambitieux et original, le festival organisé par Montpellier Events, propose à ces chefs d’exception de mettre leur cuisine et leur culture à disposition du public. Pierre Augé, gagnant de 'Top Chef,' Fernando Canales s’attaqueront à cet exercice et cuisineront afin de transmettre leurs connaissances et leur passion. Ces artistes de la gastronomie nous proposeront également des menus à déguster : des bouchées seront proposées le midi, confectionnées par les cuisiniers du Cl’Hub Chefs d’Oc à partir de produits régionaux : canard, huître, seiches ou citron. Les soirées, elles, se dégusteront sous le signe du soleil avec des plats venus des quatre coins de la Méditerranée grâce aux propositions des Frères Pourcel (France), de Dina Nikolaou (Grèce) ou de Maroun Chedid (Liban). Ce festival haut de gamme offre donc la possibilité de vivre une expérience inoubliable alliant plaisir et grande cuisine. FR
Tarif : Entrée simple : 10€ (entrée : masterclass, conférences) - Entrée gourmande : 29€/35€ (entrée + 6 bouchées midi + verre de vin) - Entrée prestige : 39€/45€ (entrée + 6 bouchées midi + verres de vins) - Menu du soir : 55€/60€ (entrée + menu du jour)

De 10h à 22h

27 au 29 Mars 2015 à la Park&Suites Arena

Route de La Foire

34470 PEROLS

Tel : +33 4 67 61 67 61

http://festival-mad.com/2014/

 

 

23/03/2015

Concours des vins de Nîmes le 1er avril

Le concours des vins de Nîmes organise sa 37ème édition au Palais des Expos de Nîmes le 1er avril 2015. Évènement important du syndicat des Jeunes Agriculteurs du Gard, cette manifestation vinicole permet de mettre en compétition les caves coopératives et les producteurs du Gard et de la région. Parrainé par le plus jeune étoilé Michelin Oscar Garcia chef de ‘La Table d’Uzès’, le concours invite le public à découvrir le monde parfois très fermé de l’oenologie.
Le jury, composé de dégustateurs professionnels et particuliers décernera des prix et trophées aux meilleurs vins de chaque catégorie : vrac, bouteille, vieux millésimes et vins certifiés AB. Les produits du terroir (fraises, pélardon ou huile d’olive) seront également mis à l’honneur car le “vin ne se déguste jamais seul”. L’objectif de ce concours reste cependant de faire connaître le patrimoine viticole du Languedoc Roussillon et de mettre en avant le panel de vins existants. Les partenaires comme le Conseil Général du Gard ou Sud de France aideront les lauréats afin de valoriser leurs productions auprès des restaurateurs, hôteliers et consommateurs. Unique en son genre, ce concours réunit professionnels, passionnés et amateurs autour d’une même table. FR

 

Mercredi 1er avril 2015, à partir de 9h30 au Parc des expositions de Nîmes

Rens : 04 66 04 50 20 ou sur www.ja30.fr.

 

Capture d’écran 2015-03-24 à 11.40.27.png

 

 

17/03/2015

9 chefs de la région cuisinent pour Good France

Première édition de 'Good/Goût de France', ce jeudi 19 mars 2015 : neuf restaurateurs de la région Languedoc Roussilon participent à cette manifestation initiée par le chef Alain Ducasse et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et qui va faire participer plus d'un millier de chefs dans le monde.
Du bistrot aux grandes tables, de Banyuls à Nîmes en passant par Montpellier, le plaisir est le mot d'ordre. Ces cuisiniers invitent donc le public à venir partager un repas respectueux des valeurs tricolores, c'est-à-dire convivialité, partage et plaisir. Dans chaque restaurant, le menu “Good France” rend hommage à une cuisine vivante, ouverte et innovante mais fidèle au patrimoine. La cuisine française, c'est l'art de recevoir, de proposer les meilleurs produits d'origine et d'appellation de nos terroir, savoir montrer la qualité de nos établissement par la qualité de notre cuisine que nous avons appris dans les plus grandes maisons françaises", confie Pascal Borrell, du Fanal à Banyuls. “Il nous paraissait important dans le contexte actuel de participer à cette mise en avant de la cuisine française qui permet à chacun de valoriser son savoir faire mais aussi et surtout son terroir et les producteurs locaux”, ajoute Nicolas Deroche, d'Uzès. Les chefs du Languedoc Roussillon comme Alexandre Klimenko (Leucate) proposent des dîners « à la française » sur un même fil conducteur : apéritif, entrée chaude et froide, viande, poisson, fromages et un dessert autour du chocolat. Les menus des chefs se distinguent par des plats audacieux ayant comme objectif une cuisine assainie de sel, sucre et gras . Les frères Pourcel (Montpellier) offrent ainsi un menu au Jardin des Sens avec homard, bœuf, foie gras et loup. Pascal Borrell (photo), autre étoilé Michelin à Banyuls, participe avec simplicité et élégance valorisant sa région et ses produits grâce à des oursins du Cap Cerbère ou encore du safran des Aspres. FR

 

Neuf restaurants en Languedoc Roussillon :

 

 • Le Fanal, Pascal Borrell (Banyuls, 66)

 

Robert Rodriguez (Carcassonne, 11)

 

Klim & Ko, Alexandre Klimenko (Leucate, 11)

 

Le Jardin des Sens, Les frères Pourcel (Montpellier, 34)

 

Le Bistr’Au, Jérôme Nutile (Nîmes, 30)

 

L’Artémise, Nicolas Deroche (Uzès, 30)

 

Hôtel Restaurant Chez Maurice, Yann Defrance (Pontd'Hérault, 30)

 

Le Castellas, Stéphane Mazières (Collias, 30)

 

Chez Camillou, Cyril Attrazik (Aumont-Aubrac, 48)

BANUYLS Le Fanal.jpg